LES @MERS DU CESM

2 octobre 1836 :

Fin du deuxième voyage exploratoire du HMS Beagle. Désigné pour mener cette seconde expédition visant à cartographier les côtes méridionales d’Amérique du Sud, le capitaine Robert FitzRoy craint de connaître le même sort que son prédécesseur et souhaite embarquer un naturaliste pour lui tenir compagnie durant les deux années que doit durer le voyage. Charles Darwin, qui termine tout juste ses études de théologie, devient ainsi passager du Beagle. Il y gagnera sa réputation de naturaliste et mettra à profit ses nombreuses observations de la faune et de la flore pour rédiger le célèbre récit de sa traversée : Voyage d’un naturaliste autour du monde. Allant au-delà de son but initial, leBeagle effectuera finalement une circumnavigation d’une durée de cinq ans, ne regagnant l’Angleterre que le 2 octobre 1836.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Australie :

Le plus important déploiement opérationnel de l’année de la marine australienne a débuté le 26 septembre. Le Task Group, composé de neuf bâtiments, est mené par le destroyer lance-missiles HMAS Hobart de classe éponyme, premier bâtiment de la série à connaître un déploiement majeur. Les bâtiments évolueront Asie du Nord et du Sud-Est durant quatre mois (MirageNews).

États-Unis/Royaume-Uni :

Le porte-avions nucléaire américain USS Dwight D. Eisenhower de classe Nimitz et le porte-aéronefs britannique HMS Queen Elizabeth ont mené conjointement un exercice PHOTEX en Atlantique le 27 septembre. Une visite de courtoisie entre les commandants respectifs a également été organisée alors que les deux groupes aéronavals se préparent à leurs futurs déploiements opérationnels (NavalToday).

États-Unis/Singapour :

L’exercice naval Pacific Griffin 2019, le plus important organisé entre les États-Unis et Singapour, a débuté le 27 septembre au large de Guam. L’US Navy a notamment engagé le littoral combat ship USS Gabrielle Giffords et le destroyer lance-missiles USS Momsen afin de prendre part aux exercices de planification d’opérations amphibies, de lutte anti-sous-marine et de ravitaillement en mer aux côtés de la marine singapourienne (DVIDS).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

La marine turque a admis au service actif le 30 septembre la quatrième et dernière frégate légère de la classe Ada, la TCG Kinaliada. D’un déplacement de 2 000 tonnes, il s’agit du premier bâtiment turc doté du missile antinavire Atmaca et du système de combat ADVENT, tous deux développés localement. Le même jour a eu lieu la découpe de la première tôle de la première des quatre frégates légères de type Ada destinées à la marine pakistanaise (NavalNews).

Le ministère de la Défense russe a annoncé avoir testé avec succès le missile de croisière antinavire supersonique Onix P-800 en océan Arctique, dans la péninsule Tchouktche. Tiré depuis la côte, ce missile aurait une portée de 600 kilomètres. La Russie considère l’Arctique comme stratégique, d’où une augmentation constante de ses capacités militaires dans la région (DefenseUpdate).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le pétrolier Stena Impero, battant pavillon britannique, détenu en Iran depuis le 19 juillet et relâché le 25 septembre, est arrivé au port de Dubaï le 28 septembre. Le directeur général du groupe Stena Bulk a indiqué que le navire était en bon état mais qu’il resterait à Dubaï le temps d’effectuer les vérifications d’usage avant de reprendre du service avec un nouvel équipage à bord (Challenges).

Pour la seconde fois en moins de quinze jours, la Russie a annoncé avoir saisi trois navires nord-coréens et arrêté 262 personnes le 27 septembre. Les garde-côtes russes auraient par ailleurs récupéré plus de 30 000 calmars et des équipements de pêche. Dans un communiqué, le gouvernement russe a annoncé que ces actes de pêche illégale nord-coréens ne porteraient pas atteinte aux relations bilatérales entre les deux États, alors que Moscou entend s’imposer comme médiateur dans les discussions sur le programme de missiles nucléaires nord-coréen. Bien que de telles arrestations soient fréquentes, la précédente avait été particulièrement violente, faisant plusieurs blessés(Reuters).

Le département du Trésor américain a annoncé le 27 septembre de nouvelles sanctions contre des navires et personnes russes suspectés de transporter du carburant destiné aux forces aériennes opérant en Syrie en soutien à Bachar al-Assad. Ces sanctions suivent celles prises quelques jours auparavant contre des sociétés chinoises transportant du pétrole iranien et des bâtiments transportant du pétrole vénézuélien vers Cuba (WorldMaritimeNews).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.