LES @MERS DU CESM

12 octobre 1942 : fin de la bataille du cap Espérance.

Le 11 octobre 1942, Japonais et Américains s’affrontent sur l’île de Guadalcanal, bataille majeure du théâtre Pacifique de la Seconde Guerre mondiale. Dans la nuit du 11 au 12 octobre, un convoi maritime de ravitaillement japonais commandé par le contre-amiral Takatsugu Jōjima, se met en route vers Guadalcanal. Au même moment, dans le cadre d’une opération séparée, une flotte japonaise de trois croiseurs lourds et deux destroyers commandée par le contre-amiral Aritomo Gotō se prépare à bombarder un aérodrome américain de l’île, Henderson Field. Peu avant minuit, la flotte de Gotō est attaquée par surprise par la flottille du contre-amiral Norman Scott. Les quatre croiseurs et cinq destroyers de l’US Navy mettent leur ennemi en déroute, l’empêchant de mener à bien sa mission de bombardement. Quatre destroyers du convoi de ravitaillement de Jōjima sont alors envoyés pour couvrir leur retraite, mais deux d’entre eux sont coulés par les appareils d’Henderson Field. Au total, la Marine impériale japonaise perd un croiseur et trois destroyers, contre un destroyer perdu pour l’US Navy. Quoique sans issue stratégique claire, la victoire américaine renforce cependant le moral allié après le désastre de la bataille de l’île de Savo.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE

États-Unis/Chine :

Le 2 octobre, le sous-marin américain USS Connecticut de la classe SeaWolf a été endommagé à la suite d’une collision sous-marine dans les eaux internationales de la mer de Chine méridionale. Il a de ce fait été obligé de retourner au port-base de la 7ème flotte de l’US Navy, à Guam. Selon le porte-parole de la flotte américaine du Pacifique, 11 marins de l’équipage ont subi des blessures mineures, mais la propulsion nucléaire ainsi que les systèmes vitaux sont restés opérationnels (USNINews). Le ministère des affaires étrangères chinois a exigé des États-Unis des explications supplémentaires sur les circonstances de la collision, et s’appuie sur cet incident pour justifier la dangerosité des opérations de l’US Navy dans la région. Le terrain subaquatique complexe de cette région renforce en effet les risques d’accidents (SCMP).

France/Grèce/Chypre/Italie : 

L’exercice aéronaval multilatéral annuel Eunomia s’est conclu le 7 octobre en Méditerranée orientale. Il a, pour la deuxième fois, réuni les quatre membres de l’initiative quadripartite de coopération Quad : Italie, Chypre, Grèce et France. Ceux-ci ont pris part à des exercices simulant des opérations de surface, aériennes, de recherche et de sauvetage. L’exercice vise à rappeler l’attachement des quatre pays au respect du droit international de la mer et à la liberté de navigation (GreekCityTimes).

Myanmar :

Le 6 octobre lors d’une cérémonie officielle tenue à Rangoun. le Myanmar s’est officiellement doté d’une garde côtière. Equipés pour le moment de quatre navires, les nouveaux garde-côtes ont pour mission de lutter contre le trafic de drogue et d’êtres humains, contre la pêche illégale, et de participer au sauvetage en mer et la protection de l’environnement. Leur zone d’action est la baie du Bengale et le littoral de la mer d’Andaman. Ces missions étaient auparavant dévolues à la marine militaire du pays (TheIrrawaddy).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Fin septembre, Thyssenkrupp Marine Systems (TKMS) a proposé à la marine polonaise, dans le cadre du programme Miecznik, de s’équiper de frégates de type MEKO A-300. Équipées de 68 missiles sol-air, 42 missiles de défense rapprochée et 16 missiles antinavires, celles-ci seront capables d’intervenir aussi bien dans les domaines aérien, de surface et sous-marin. Les essais de qualification de l’unique prototype actuel devraient être achevés en juin 2028 (NavalNews). 

L’armée américaine va mettre en service dès 2023 sa première batterie d’armes hypersoniques à longue portée équipée du nouveau missile Dark Eagle d’une portée de 1 723 milles. La livraison des premiers systèmes, destinés à la Joint Base Lewis-McChord, permettra la tenue d’exercices dans la région pacifique, ils pourraient notamment être utilisés en mer de Chine méridionale.
L’US Navy équipera également ses sous-marins de la classe Virginia et ses destroyers de classe Zumwalt avec ce missile (EurasianTimes). 

NavalGroup a débuté les essais en mer de son premier prototype de drone océanique sous-marin, appelé Démonstrateur de drone océanique (DDO). Le DDO se distingue des autres drones sous-marins de la société par leur taille plus imposante car il est destiné à opérer plus longtemps et sur de plus grandes distances, avec un emport de charges plus important (MerEtMarine).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le transit maritime de fret par la route maritime du nord continue d’augmenter. Selon Rosmorrechflot, l’agence fédérale russe pour le transport maritime et fluvial, 24,2 millions de tonnes de marchandises ont transité par la route arctique entre janvier et septembre 2021. Sur la même période, 1 052 permis de navigation ont été délivrés, une augmentation de 15,3% par rapport à l’année précédente. 60% du trafic de fret de l’année 2021 était constitué de gaz naturel liquéfié ou condensé (SeaNews).

Le groupe Wärtsilä, en coopération avec Silverstream Technologies, installera à titre d’essai le système de lubrification à air de Silverstream sur un porte-conteneurs appartenant à Maersk. Cette technologie permettrait de réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre d’un navire en diminuant la friction entre la coque et l’eau. Récemment, MSC a passé une commande record de 30 unités pour cette technologie, qui sera livrée au cours du deuxième trimestre 2022 (MaritimeExecutive). 

L’Union européenne n’approuve pas la fusion des entreprises coréennes Hyundai Heavy Industries (HHI) et Daewoo Shipbuilding & marine Engineering (DSME), ce qui les placerait en position de monopole dans le secteur de la construction navale liée à l’exploitation du gaz naturel liquéfié. Même si cette opposition n’empêcherait pas ces entreprises de mener à bien l’opération, HHI a fait un certain nombre de propositions pour que cette fusion ne soit pas en contradiction avec le droit de la concurrence de l’UE (HellenicShippingNews).

Pour vous abonner ou abonner vos relations, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Linkedin, Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s