LES @MERS DU CESM

5 septembre 1781 : Victoire de Chesapeake

En 1781, la France est aux côtés des insurgés américains en guerre contre la Grande-Bretagne, afin de les aider à acquérir leur indépendance. Le comte de Rochambeau – qui dirige le corps expéditionnaire français – demande à l’amiral de Grasse d’acheminer des troupes de Saint Domingue jusque dans l’estuaire du fleuve Chesapeake, en Virginie.

Une fois que de Grasse a débarqué ses troupes et bloqué l’estuaire, le général Cornwallis se trouve ainsi piégé dans Yorktown avec 8 000 soldats, soit un tiers des troupes britanniques. Leur seule chance de secours vient des escadres anglaises de Hood et de Graves, qui font route pour lui porter secours. Elles trouvent cependant sur leur route la flotte de l’amiral de Grasse qui se porte à leur rencontre.

La canonnade dure plusieurs heures et de nombreux navires sont endommagés. Au soir, les Britanniques rompent le combat et fuient, vaincus par une flotte française en léger surnombre. Presque tous les vaisseaux britanniques de l’avant-garde sont endommagés et l’un d’eux, le HMS Terrible doit même être sabordé pendant la nuit.

La victoire de la flotte française empêche la Royal Navy de secourir les forces du général Charles Cornwallis à Yorktown. Elle évite également toute interférence britannique avec les renforts et provisions envoyés depuis Newport et les Antilles françaises aux armées coalisées de George Washington, Rochambeau et La Fayette. Cette bataille amène ainsi la chute de Yorktown, puis à terme l’indépendance des États-Unis.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE :

Le 30 août dernier, six task groups composés de bâtiments américains, britanniques, australiens, japonais et indiens étaient déployés dans la région indo-pacifique. Un autre groupe aéronaval, autour de l’USS Carl Vinson, avait été déployé dans le Pacifique Ouest avant de rejoindre les côtes sud-coréennes. Des bâtiments des Forces d’autodéfense japonaises ont également mené un exercice avec le porte-avions britannique HMS Queen Elizabeth dans la même région (USNINews).

Le week-end dernier, la Chine a annoncé qu’elle demandera aux bâtiments étrangers qui pénétreront dans ce qu’elle considère comme ses eaux territoriales de fournir des informations détaillées. Toutefois, cette déclaration soulève la question de la limite des eaux territoriales chinoises, que la Chine a défini dans une loi de 1992 en la délimitant par la ligne dite des neuf traits mais qui est en contradiction avec la Convention des Nations unies sur le droit de la mer (LowyInstitute).

Le bâtiment océanographique russe Yantar, collecteur de renseignements, a été repéré à la mi-août au nord-ouest de l’Irlande. Son comportement a été jugé suspect car il évoluait en zig-zag entre deux câbles sous-marins reliant l’Irlande et l’Écosse aux États-Unis. Le Yantar emporte avec lui des submersibles et des systèmes de sonars. Il a déjà été suspecté en 2016 d’opérer sur des câbles sous-marins (NavalNews).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

L’entreprise russe ZALA AERO GROUP a présenté une version navalisée de son drone kamikaze. Il pourra atteindre une vitesse de 130 km/h et sera doté d’une autonomie de vol de 30 minutes. Sa capacité à mener une attaque plongeante sur sa cible lui permet de déjouer les défenses anti-aériennes classiques, particulièrement vulnérables à ce type de drone (NavalNews).

Lors de l’IDEF (salon turc de la défense) 2021, trois modèles de sous-marins futurs de conception turque ont été présentés. La société STM a dévoilé le mini sous-marin STM-500 prévu notamment pour opérer à de faibles profondeurs, ainsi que le TS1700, un sous-marin de taille moyenne. La société Dearsan a aussi exposé un modèle de sous-marin léger (33,60 mètres de long et 3,50 mètres de large). Ces projets témoignent de l’ambition turque de concevoir des sous-marins de construction nationale (NavalNews).

La construction du quatrième porte-avions de classe Ford a débuté en Virginie. Il sera baptisé en l’honneur du matelot Doris Miller, premier afro-américain récipiendaire de la Navy Cross. Il devrait être mis sur cale en 2026 et entrer en service en 2032. D’un déplacement d’environ 100 000 tonnes, il pourra atteindre une vitesse de 30 nœuds et sera armé par 4 600 marins (MeretMarine).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le plus grand porte-conteneurs du monde, l’EverAce, appartenant à la société EverGreen, a emprunté pour la première fois le canal de Suez le 28 août dernier. Il mesure 400 mètres de long, 61,5 mètres de large, jauge près de 235 000 tonnes et peut emporter près de 24 000 conteneurs. Notons que deux semaines plus tôt, l’EverGiven, un autre porte-conteneurs, qui avait été bloqué en mars dernier dans le canal, interrompant la navigation, avait de nouveau emprunté le canal (OffshoreEnergy).

Le groupe norvégien Yara International a terminé la fabrication de son cargo Yara Birkeland, premier cargo 100% électrique et autonome dont la propulsion a été conçue par la société Kongsberg. Sa mise à l’eau a pris un an de retard pour des raisons liées à des questions logistiques et à la pandémie de COVID 19. Le navire, d’une longueur de 80 mètres, et pouvant évoluer jusqu’à 13 nœuds, pourra transporter 120 conteneurs. Il devrait effectuer sa première rotation très prochainement (UsineNouvelle).

L’équivalent de 20 000 barils de pétrole se sont échappés de la centrale thermique syrienne de Baniyas. Cette fuite a engendré une marée noire qui se dirige vers les côtes de la “République Turque de Chypre Nord”. Les responsables de cette entité, non reconnue internationalement, ont déployé un barrage anti-pollution et ont aussi mis en garde sur une probable pollution des fonds marins. Des images satellites ont permis d’évaluer la propagation de la marée noire sur près de 300 milles carrés (MaritimeExecutive).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des amers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@def.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur LinkedInFacebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s