GRAND NORD – Le patrouilleur Fulmar termine sa participation à l’exercice ARGUS 21 au large du Groenland

Du 21 au 24 juin, le patrouilleur de service public Fulmar a participé à l’exercice international ARGUS 2021, au large de Nuuk au Groenland. Cet exercice avait pour objectif l’entraînement à la recherche et au sauvetage en mer (SAR – Search and Rescue) ainsi qu’à la lutte contre les pollutions.
Pendant les deux premiers jours d’entraînements, le Fulmar, le bâtiment danois HDMS Ejnar Mikkelsen, le navire de la garde-côte américaine USCGC Maple mais aussi le patrouilleur Sisak de la police locale, un hélicoptère de sauvetage EC-225 d’Air Greenland et les pompiers de Nuuk se sont exercés aux manœuvres communes de SAR.

Sous la coordination du JRCC (Joint Rescue Coordination Center) de Nuuk, les unités se sont rapidement plongées dans une phase d’exercice en conditions réelles, un LIVEX, par l’intermédiaire de scenarii réalistes et inconnus. En profitant des acquis des deux premiers jours, elles se sont organisées pour s’entraîner à sauver des vies et protéger l’environnement.

Ainsi, le 23 juin, le JRCC a simulé la disparition d’une embarcation avec cinq personnes à bord. Toutes les unités ont convergé vers le fjord où l’embarcation avait été vue pour la dernière fois. Le HDMS Ejnar Mikkelsen a pris la fonction de « On scene commander » (OSC), commandant tous les moyens sur le lieu de l’action, dans l’Est du fjord tandis que le Fulmar était responsable de la partie Ouest. Chaque OSC a ensuite du organiser les recherches en optimisant la présence des autres unités. Après une matinée de recherches infructueuses, le Fulmar et le Sisak se sont dirigés vers une position où auraient été vus des débris. Les deux unités se sont concentrées sur la zone environnante mais les recherches ont été difficiles en raison d’un très fort vent. Le Fulmar a alors décidé d’envoyer le Sisak dans un bras de rivière. Quatre personnes simulant des naufragés y ont été retrouvées ! En longeant la côte autour du lieu de l’accident, un mannequin a également été retrouvé sur les rochers par les veilleurs du Fulmar. Mission réussie !

Le lendemain, toutes les unités se sont retrouvées autour d’un bateau sur le point de couler. Le scenario était extrêmement réaliste : personnes disparues, blessés, pollution… L’USCG Maple a organisé les secours. Luttant contre la voie d’eau à bord, il a pris en charge les blessés. Le Sisak s’est préparé à un remorquage et le Fulmar a déployé son matériel antipollution. Toutes les unités ont travaillé de concert, remplissant les objectifs un à un.

Le Fulmar a d’abord mis en œuvre un chalut pour récupérer le maximum de produits polluants, la nappe étant simulée par du pop-corn. L’Ejnar Mikkelsen est ensuite arrivé sur les lieux de l’accident.
Le réalisme des exercices menés et leur cohérence avec des cas réels ont permis à toutes les unités de s’exercer à la manœuvre mais aussi d’assumer des fonctions de commandement. D’alerte à Saint- Pierre toute l’année pour la SAR, le patrouilleur Fulmar et son équipage ont acquis une précieuse expérience. La mise en œuvre de matériel antipollution et les réflexions menées autour de cette thématique sont tout aussi importantes. À titre d’exemple, le remorquage d’un chalut anti-pollution par le Fulmar a suscité beaucoup d’intérêt chez nos alliés danois et américains.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s