LES @MERS DU CESM

25 Juin 1997 : Décès à 87 ans de Jacques-Yves Cousteau.

Né en 1910 en Gironde, Jacques-Yves Cousteau entre à l’Ecole navale de Brest en 1930. Pendant son affectation sur le cuirassé Condorcet, il rencontre Philippe Taillez avec qui il développe une grande passion pour le milieu subaquatique. Les deux hommes vont se lier d’amitié avec Frédéric Dumas et amorcer les débuts de la plongée sous-marine moderne. En 1943, le trio fait paraître « Par dix-huit mètres de fond », premier film sous-marin français. La même année, Cousteau participe activement à l’amélioration du scaphandre autonome moderne. Au début des années 1950, il quitte la Marine pour se consacrer à ses projets de campagnes océanographiques. À bord de son navire La Calypso, il parcourt les océans et mène les premières campagnes océanographiques françaises. En 1973, il décide de fonder La Société Cousteau, une association d’exploration océanographique et de protection de la nature. Ces travaux ont permis de populariser l’étude des fonds marins et se sensibiliser le grand public au monde subaquatique.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE

OTAN/Russie :

Les données de plusieurs agrégateurs AIS (Automated Identification System) permettant le suivi des navires britannique HMS Defender et néerlandais HNLMS Evertsen en escale actuellement à Odessa, en Ukraine, auraient été falsifiées. En effet, selon les données, les deux navires ont quitté l’Ukraine le 18 juin et se sont dirigés à moins de deux milles du port de Sébastopol en Crimée, juste avant minuit. Néanmoins, les systèmes de vidéosurveillance d’Odessa montrent que les deux navires n’ont pas quitté la ville pendant la nuit (USNINews). Le 23 juin, la Russie a affirmé avoir tiré des coups de semonce et largué des bombes en direction du HMS Defender en mer Noire. Ce dernier aurait en effet transité sur 3 km dans ses eaux territoriales au large de la Crimée. Le ministère de la Défense britannique a nié les allégations russes et affirmé que le destroyer effectuait un passage inoffensif (TheEconomist).

Tunisie/Émirats arabes unis/Maroc/Égypte/OTAN :

La Tunisie, les Émirats arabes unis, le Maroc et l’Egypte ont participé à l’exercice naval Sea Breeze 2021, organisé en Mer Noire par les forces de l’OTAN. Ils se joignent ainsi à une douzaine d’autres États non membres de l’Alliance pour réaliser diverses manœuvres durant douze jours. L’ambassade russe aux États-Unis a réagi, disant craindre de possibles incidents qui pourraient se produire entre les bâtiments déployés et les forces russes dans la région (EgyptIndependent).

Royaume-Uni :

Des avions F-35B britanniques et américains ont décollé du porte-aéronefs HMS Queen Elizabeth au cours de sa première mission de combat en Méditerranée orientale. C’est la première fois qu’un porte-aéronefs de la Royal Navy embarquant des avions participe à des opérations de combat depuis le déploiement de l’HMS Invincible en 2000 lors de la crise en Sierra-Leone (TheDrive).

Inde/États-Unis :

Les 23 et 24 juin, des bâtiments et des aéronefs de la marine indienne ont mené des exercices conjoints avec l’US Navy au large de Thiruvananthapuram, sur la côte occidentale du pays. Le destroyer de classe Arleigh Burke USS Halsey, le croiseur de classe Ticonderoga USS Shiloh et le porte-avions USS Ronald Reagan y ont participé. Ces exercices visent à renforcer la relation bilatérale et la coopération entre les deux pays en démontrant la capacité des marines des deux nations à se coordonner (IndiaToday).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Une photographie détaillée, mais non-officielle, du futur sous-marin chinois type 036C circule sur divers réseaux sociaux. D’après ce que l’on voit sur cette image, son design serait très semblable à celui du nouveau sous-marin suédois de classe A26 et serait plus furtif. Le type 036C pourrait aussi utiliser un système de propulsion différent de celui des Types 036A/B, en utilisant par exemple des batteries au lithium. Son gabarit devrait être semblable à ses prédécesseurs avec une capacité de déplacement de 3 600 tonnes, pour une longueur d’environ 76 mètres (TheDrive).

D’après l’agence de presse russe TASS, le sous-marin nucléaire lanceur d’engins de classe Borei-A Knyaz Oleg devrait prendre la mer à six reprises au cours des essais menés par les industriels et l’État russes. Le bâtiment aurait déjà effectué deux sorties en mer Blanche. Un tir de missile balistique serait programmé en novembre prochain pendant ces essais. Long de 170 mètres, ce bâtiment est actuellement le projet d’armement le plus coûteux entrepris par la Russie (NavyRecognition).

La commission des finances du Bundestag allemand a approuvé mercredi dernier l’achat de cinq avions de patrouille maritime P-8A Poseidon, construits par l’Américain Boeing, pour un montant de 1,43 milliards d’euros. La MarineFlieeger, l’aviation navale allemande, avait décidé de retirer prématurément du service ses P-3C Orion du fait d’une mise à niveau jugée trop coûteuse. L’Allemagne a par ailleurs déclaré qu’il s’agissait d’une « solution intérimaire » (Opex360).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

L’Autorité du canal de Suez (SCA) et les assureurs de l’Ever Given se sont entendus sur un accord de principe portant sur l’indemnisation des dommages subis par la SCA du fait du blocage du canal fin mars dernier. Bien que le montant de cet accord ne soit pas communiqué, la SCA évaluait son préjudice à hauteur de 916 millions de dollars, puis a ensuite revu à la baisse sa demande de compensation à 550 millions de dollars (OuestFrance).

L’institut de recherche coréen pour l’énergie nucléaire KAERI et Samsung Heavy Industries se sont entendus pour développer un réacteur à sel fondu (MSR) destiné à la propulsion des centrales nucléaires flottantes. Le chef du département de l’innovation de KAERI affirme vouloir commercialiser cette technologie d’ici 2030. Samsung Heavy Industries veut également introduire les MSR sur les marchés des navires à propulsion nucléaire pour réduire les émissions carbone maritimes (HellenicShippingNews).

Selon l’Iran, les Etats-Unis auraient décidé de lever les sanctions liées à l’embargo sur les exportations et les produits pétroliers à l’encontre du régime iranien. Les États-Unis seraient en effet prêts à faire des concessions majeures dans le cadre des négociations qui se déroulent à Vienne depuis avril dernier. Ces déclarations surviennent quelques jours seulement après l’élection d’Ebrahim Raisi comme Président de la République islamique d’Iran (HellenicShippingNews).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@def.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur LinkedInFacebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s