MER NOIRE – Le PHM Commandant Birot coopère avec la Bulgarie

Le 22 mai, après une nouvelle semaine de patrouille en mer Noire, le Patrouilleur de haute mer (PHM) Commandant (CDT) Birot a accosté dans le port de Varna en Bulgarie pour une période de relâche opérationnelle de quelques jours. Cette escale a été l’occasion d’accueillir à bord son Excellence Madame Laurence Robine, ambassadrice de France en Bulgarie, le temps d’une visite du bâtiment et d’un déjeuner à bord. Cette période à quai a aussi permis aux plongeurs du CDT Birot de participer à deux plongées en commun avec leurs homologues bulgares. Les palanquées, constituées de plongeurs des deux marines, ont ainsi pu inspecter le fond sous le PHM et vérifier l’état de la coque et des hélices. Eu égard à la bonne culture de la guerre des mines et l’intérêt développé de la Bulgarie pour le domaine des travaux sous-marin, l’échange avec les plongeurs bulgares a été d’une grande richesse.

Le mercredi 26 mai, le PHM Commandant Birot a appareillé pour la dernière partie de sa patrouille en mer Noire. Avant de faire route vers sa zone d’opérations et vers le détroit du Bosphore, le Birot a participé à une série d’exercices avec le chasseur de mines bulgare Tsibar. Les bons contacts entretenus avec l’état-major de l’unité bulgare depuis plusieurs jours ont permis d’élaborer un programme d’entraînement clair et de mettre en commun les bonnes pratiques. À ce titre, les deux unités ont conduit un exercice en procédure « flottante » dans son intégralité. Ainsi, les deux unités ont uniquement communiqué grâce aux pavillons. Ces dernières ont ainsi observé une bonne discrétion en s’émancipant de l’usage de liaisons radio. Les marines bulgare et française entretiennent depuis plus d’un siècle de bonnes relations matérialisées lors des interactions . Depuis le 11 mai, le patrouilleur de haute mer Commandant Birot patrouille en mer Noire permettant ainsi à la France de disposer en autonomie d’une évaluation de la situation sur zone et de contribuer à y affirmer la liberté de la navigation, dans le respect du droit de la mer et en particulier des traités internationaux qui en régissent l’accès et l’activité des bâtiments militaires. Le Birot profite également des opportunités d’échanges avec les marines riveraines de la zone comme la Bulgarie ici, ou lors d’un exercice avec la marine roumaine au large de Constanta le 18 mai dernier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s