Une nouvelle édition de l’exercice VARUNA pour renforcer l’interopérabilité entre l’Inde et la France

Du 25 au 27 avril 2021, un exercice bilatéral de grande ampleur entre les marines française et indienne, dénommé VARUNA 21, s’est tenu en mer d’Arabie. Cette nouvelle édition a été l’occasion d’accroître l’interopérabilité des deux marines à l’heure où la France et l’Inde, nations riveraines de l’océan Indien, entendent renforcer leur coopération notamment dans la zone Indopacifique. L’exercice VARUNA 21 s’est inscrit dans le cadre de la mission CLEMENCEAU 21, qui déploie le Groupe aéronaval (GAN) en océan Indien. C’est donc aux côtés du porte-avions Charles de Gaulle et son Groupe aérien embarqué (GAé), de la frégate de défense aérienne (FDA) Chevalier Paul, de la frégate multi-missions Provence et du bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Var, que le destroyer INS Kolkata, les frégates INS Tarkash et INS Tabar et leurs hélicoptères, le ravitailleur INS Deepak, le sous-marin d’attaque INS Khandari et un avion de patrouille maritime P8 ont pu s’entraîner au rythme opérationnel et à l’intensité croissante. Les différents exercices menés par les moyens participant à VARUNA 21 ont permis aux marines française et indienne d’améliorer leur niveau d’interopérabilité en développant leurs connaissances mutuelles et en partageant des habitudes de travail. Les exercices ont porté à la fois sur la lutte antisurface, la lutte anti-sous-marine et la lutte anti-aérienne. Ce dernier volet, particulièrement important, a conduit des Rafale Marine français à opérer sous le contrôle de l’INS Kolkata à partir des renseignements recueillis par l’avion de patrouille maritime P8 indien. Des appontages croisés et un exercice de ravitaillement à la mer ont également eu lieu dans cette logique d’interopérabilité, de même que des exercices de lutte anti-sous- marine. Des tirs réels en mer ont permis aux frégates participantes de confirmer leurs capacités à traiter une cible de manière coordonnée. La mission CLEMENCEAU 21 comprend une séquence en océan Indien contribuant à la stabilisation et à la protection des intérêts nationaux dans cette zone d’intérêt stratégique. Le renforcement des coopérations régionales témoigne de l’interopérabilité et du haut niveau de coopération et de confiance entre la France et les marines riveraines partenaires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s