SNMCMG2 : La France prend le commandement d’un groupe de guerre des mines de l’OTAN

Le 23 avril 2021, le vice-amiral d’escadre Didier Piaton, commandant adjoint du commandement maritime de l’OTAN (DCOM MARCOM), a fait reconnaître le capitaine de frégate Grégory Guiran, actuel commandant du Bâtiment de commandement et de ravitaillement (BCR) Somme, comme commandant du Standing NATO Mine Countermeasures Group 2 (SNMCMG2). Il s’agit d’une première pour la France, dans la prise de commandement de l’un des quatre groupes navals permanents de l’OTAN, les Standing naval forces (SNF). La France, qui fait partie de douze pays fondateurs de l’Alliance atlantique, et qui, de surcroît, contribue régulièrement à la génération de force, a naturellement pris le commandement de l’une des forces navales de l’OTAN. Par ailleurs, le Chasseur de mines tripartite (CMT) Orion était notamment intégré au sein de cette force depuis quelques jours. À ce titre, la France possède une expertise reconnue dans le domaine de la guerre des mines. En effet, la Marine nationale détient cette capacité opérationnelle, ce qui lui permet de se distinguer de la plupart des marines partenaires. Chaque année, les dix chasseurs de mines et les trois groupes de plongeurs démineurs de la Marine nationale neutralisent deux mille engins explosifs en moyenne. Cela représente une moyenne de quarante engins par semaine. Dans le cadre de ce commandement français, le BCR Somme sera ainsi le Flag Ship. À cette occasion, il hébergera l’état-major du SNMCMG2. Le SNMCMG2 est l’un des quatre groupes maritimes permanents de l’OTAN, opérant sous le Contrôle opérationnel du commandement maritime allié (Operational Control Allied Maritime Command – OPCON MARCOM) : les SNF. Elles s’articulent de la manière suivante : Standing NATO maritime group (SNMG) 1 : frégates en Atlantique ; SNMCMG1 : chasseurs de mines en Atlantique ; SNMG2 : frégates en Méditerranée ; SNMCMG2 : chasseurs de mines en Méditerranée.

Le SNMCMG2 est un groupe de guerre des mines OTAN. Il est constitué d’unités de différentes nations appartenant à l’OTAN et déployées sur des durées variables allant généralement de un à six mois. Opérant dans la mer Méditerranée et en mer Noire, le SNMCMG2 s’entraîne au cours de divers exercices organisés par les pays riverains dans lesquels le groupe fait généralement escale. Ce processus assure à l’OTAN une permanence à la mer et un moyen de réaction prompt dans le cadre d’une menace « mines » réelle.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s