LES @MERS DU CESM

20 avril 2010: Explosion de Deepwater Horizon.

Plate-forme pétrolière louée par la compagnie britannique BP, Deepwater Horizon est en 2010 le puit le plus profond jamais foré en offshore. Installée dans la ZEE des États-Unis, elle est victime le 20 avril d’une explosion, suivie d’un incendie considérable. Sur les 126 personnes présentes sur la plate-forme, 11 sont portées disparues puis déclarées officiellement décédées, alors que 17 sont blessées. L’explosion provoque plusieurs fuites de pétrole qui formeront une nappe. Le 2 juin, celle-ci atteint une superficie de 24 000 km2 et touche les côtes de la Louisiane, du Mississippi, de l’Alabama, de la Floride et du Texas. BPannoncera n’avoir bloqué la fuite que le 15 juillet, soit presque 3 mois après l’explosion. Durant cette période, l’équivalent de deux à quatre millions de barils se déversent en mer, ce qui est supérieur à la quantité déversée lors du naufrage de l’Amoco Cadiz. Les écosystèmes locaux et l’économie des côtes américaines du Golfe du Mexique sont durement touchés par la marée noire. En juillet 2015, BP s’engage à verser 18,7 milliards de dollars d’indemnités, pour un coût total de la catastrophe estimé à 145,93 milliards de dollars.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIERussie :

Pour la première fois, cinq Il-38 et Il-38N Dolphin – avions de lutte anti-sous-marine et de patrouille maritime – de la marine russe ont participé à un exercice de lutte anti-sous-marine. Celui-ci s’est déroulé dans la baie d’Avacha, dans la partie extrême-orientale de la Russie. Environ 50 mines d’entraînement ont été larguées à proximité d’une cible fictive au cours de l’exercice. L’Il-38N – variante améliorée de l’Il-38 – est équipé de plusieurs capteurs, dont un radar pour la détection de cibles aériennes et de surface (TheAviationist).

Israël :

Selon plusieurs médias, le roulier israélien Hyperion Ray – battant pavillon des Bahamas – a été attaqué le 13 avril au large des côtes des Émirats arabes unis. Le navire serait associé à la société israélienne Ray Shipping, compagnie à laquelle appartenait également le cargo Helios Ray, attaqué en février dernier. Des représentants de la société ont toutefois indiqué à la BBC que le roulier israélien n’avait subi aucun dommage et continue de circuler à pleine vitesse (MeretMarine).

Finlande/Suède :

La marine finlandaise a annoncé le 13 avril que deux de ses navires d’attaque rapide lance-missiles de classe Hamina allaient participer à des exercices annuels organisés par la Suède, du 15 au 20 avril. Menés au large des côtes orientales de la Suède, ces exercices doivent permettre de renforcer la coopération entre les deux marines et d’améliorer l’entraînement des équipages dans le domaine de la lutte anti-sous-marine (NavyRecognition).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le turboréacteur de construction turque TEI-TJ300, développé pour les missiles antinavires de moyenne portée (MRASM), a battu un record mondial en atteignant une force d’impulsion de 1 342 newtons pour un diamètre de 240mm. Le ministre de l’Industrie et de la Technologie turc Mustafa Varank a partagé sur son compte twitter le 15 avril la vidéo de l’essai du turboréacteur. Les principaux concurrents de ce missile disposent d’une impulsion maximale de 1 250 newtons (DefenseWorld).

Jeudi dernier, une seconde FREMM de fabrication italienne a rejoint la flotte égyptienne. Baptisée Bernice, elle est le second bâtiment d’un contrat incluant également le bâtiment Al-Galalah livré au Caire en décembre dernier. D’après un communiqué de presse officiel, la frégate aura pour mission la surveillance des frontières et des lignes commerciales, ainsi que la protection des ressources naturelles égyptiennes en mer Rouge ainsi qu’en Méditerranée (EgyptIndependent).

Le concepteur de sous-marins russe Rubin Design Bureau a développé un patrouilleur submersible combinant les caractéristiques d’un sous-marin et d’un navire de patrouille de surface. Peu coûteux à produire et multifonctionnel, ce navire pourrait effectuer des opérations de surveillance discrètes et échapper aux conditions météorologiques difficiles lors de ses missions. Le navire pourra être équipé de torpilles, de petits missiles guidés et d’un canon automatique (NavalToday).

La Royal Navy va se doter d’un nouveau bâtiment de surveillance des fonds marins. Il sera armé par un équipage d’une quinzaine de personnes et entrera en service d’ici 2024. Le navire sera équipé de puissants capteurs et de drones lui permettant de sécuriser les câbles sous-marins et les répétiteurs stratégiques. Bien que très vulnérables aux actions malveillantes, les câbles sous-marins acheminent près de 97% des communications mondiales (Air&Cosmos).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

A la suite du naufrage d’un navire de pêche au large de Mangalore, l’Indian Navy a déployé son bâtiment base de plongeurs INS Nireekshak, afin de retrouver et secourir les 9 pêcheurs encore portés disparus. La marine indienne a annoncé avoir retrouvé les corps de 3 des marins et poursuivre ses recherches. Plus tôt, deux autres bâtiments de surface et un aéronef avaient été mobilisés pour tenter de secourir les membres du Rabah, dont le naufrage est dû à une collision avec un navire de commerce singapourien (IndiaToday).

Le projet de loi sur la création d’une commission économique pour le port de Colombo fait controverse. En effet, cette commission devrait aider la ville à devenir un centre d’investissement pour les capitaux étrangers, mais l’opposition affirme que sa création porterait atteinte à la souveraineté et à la constitution du Sri Lanka. Un grand nombre de pétitions vont être étudiées par la Cour Suprême. La controverse a pour toile de fond l’influence de la Chine sur le port de Colombo (HellenicShippingNews).

Damien O’Connor, le ministre de l’Agriculture néo-zélandais, a annoncé la suspension des exportations de bovins vivants par la mer. À la suite de cette décision, l’Australie espère pouvoir conclure des accords commerciaux avec la Chine. Cette décision, mal comprise par la Federated Farmers of New Zealand (FFNZ), fait suite à une enquête sur le naufrage d’un navire transportant un millier de bovin, au large des côtes japonaises. Selon la FFNZ, l’export de bovins vivants a rapporté 200 millions de dollars aux éleveurs néo-zélandais l’année dernière (ABCNews).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des amers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@def.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur LinkedIn, Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s