LES @MERS DU CESM

14 avril 1970 : Lancement de l’exercice Océan-70.      
En 1970, l’Union soviétique célèbre le centenaire de la naissance de Lénine. Pour l’occasion, la marine soviétique organise du 14 avril au 5 mai ses plus importantes manœuvres de préparation opérationnelle tactique depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, et même de son histoire navale. Depuis les années 1960, la marine soviétique s’est développée rapidement. Ses flottes se sont considérablement renforcées en quelques années, avec la construction de dizaines de nouveaux bâtiments. On estime qu’elle comptait au 1er octobre 1971, 22 SNLE, 60 SNA, 10 croiseurs lance-missiles, 180 destroyers et 2 croiseurs porte-hélicoptères. Pendant
Océan-70, sous le commandement de l’amiral de la flotte de l’Union soviétique Sergueï Gorchkov, 200 bâtiments de tous types appartenant aux quatre principales flottes de la marine soviétique manœuvrent pendant un mois dans l’Atlantique, l’Arctique, le Pacifique et l’océan Indien, soutenus par l’aviation navale. En plus de former et entraîner les équipages, ces manœuvres avaient pour objectif de démontrer le succès du système politique et économique soviétique et de mettre en avant la puissance de sa marine.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE

Chine/Philippines :

Le 8 avril, le navire CCG 5101 – appartenant aux corps des garde-côtes chinois – aurait pourchassé une équipe de journalistes philippins naviguant dans une zone contestée de la mer de Chine méridionale, reconnue cependant comme faisant partie de la zone économique exclusive (ZEE) des Philippines. Après avoir fait  demi-tour en direction de Palawan, le navire philippin a été poursuivi par le bâtiment chinois qui aurait ensuite été remplacé par deux patrouilleurs lance-missiles Type 022, de classe Houbei. Selon l’équipe de presse d’ABS-CBN, c’est la première fois que des navires de la marine chinoise – et non des garde-côtes, comme c’est habituellement le cas – sont déployés ainsi (TheDiplomat). L’US Navy a publié dimanche une photo du commandant de l’USS Mustin –  un destroyer de classe Arleigh Burke – ainsi que de son second, observant le porte-aéronefs chinois Liaoning à quelques milliers de mètres seulement. Le ministère japonais de la Défense aurait également déployé le destroyer JS Suzutsuki ainsi que deux avions de patrouille maritime, afin de surveiller le groupe aéronaval (GAN) chinois (SouthChinaMorningPost).

États-Unis/Russie :

D’après le service de presse du district militaire russe du Sud, 10 bâtiments ont été transférés de la mer Caspienne à la mer Noire. Il s’agirait principalement de navires lance-missiles et de chalands de débarquement. Ce transfert a été possible par les fleuves Volga et Don ainsi que par les multiples canaux qui relient la mer Caspienne et la mer d’Azov, et donc indirectement la mer Noire (DefenceBlog). Dans le même temps, le ministère des Affaires étrangères turc a annoncé que deux bâtiments de guerre de l’US Navy allaient transiter de la mer Méditerranée à la mer Noire. D’après la chaîne de télévision turque NTV, il s’agirait des deux destroyers de classe Arleigh Burke USS Donald Cook et USS Roosevelt (TheDrive).

Grèce/Turquie :

Un navire des garde-côtes turcs a heurté de nuit un bateau de patrouille des autorités portuaires grecques, à l’est de l’île de Lesbos. Le navire grec n’a subi que de légers dommages matériels. Un accident similaire s’était produit en janvier dernier au large des îlots Imia. Cet incident intervient alors que les garde-côtes turcs étaient entrés illégalement dans les eaux territoriales grecques il y a quelques jours (GreekCityTimes).

Iran/Corée du Sud :    
Les autorités iraniennes ont procédé à la libération du pétrolier sud-coréen Hankuk Chemi et de son capitaine. Ce pétrolier, qui transportait des produits chimiques, fut saisi en janvier près du détroit d’Ormuz. Les autorités iraniennes l’accusaient en effet de non-respect des normes de pollution. L’Iran a nié tout lien de cette saisie avec le gel de ses fonds dans les banques sud-coréennes, qui a été décidé en application des sanctions américaines. Toutefois cette libération intervient alors que les relations entre les deux pays sont plus apaisées, et que les avoirs iraniens ont été débloqués (BBC NEWS).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

La chaîne de télévision chinoise CCTV a publié la semaine dernière une vidéo des essais de tir du missile antinavire à basse altitude YJ-9, lancé depuis un hélicoptère naval Z-9D, embarqué sur porte-aéronefs. Le YJ-9 est un missile antinavire léger disposant d’une autonomie de 15 km, pouvant voler à une vitesse de mach 0.8 et pesant 105 kg. Il en existe trois versions : deux avec système de guidage à radar actif ou passif, et une à guidage laser semi-actif (NavyRecognition).

D’après des journaux sud-coréens, les services de renseignement de la Corée du Sud et des États-Unis pensent que la Corée du Nord lancera bientôt le sous-marin de 3000 tonnes qu’elle avait dévoilé en juillet 2019. Ce submersible serait capable de tirer des missiles balistiques de type Pukguksong-3. Selon leMilitary Balance 2020, la Corée du Nord ne posséderait actuellement qu’un seul sous-marin capable de tirer des missiles balistiques (NavyRecognition).

Le samedi 10 avril, la marine australienne a mis en service le premier de deux nouveaux bâtiments de ravitaillement, le HMAS Supply. Ces bâtiments sont destinés à assurer un soutien opérationnel aux forces navales australiennes déployées en haute mer pour de longues périodes. Ils peuvent aussi être utilisés pour apporter une aide humanitaire en cas de catastrophe naturelle, ainsi que pour lutter contre la pollution environnementale en mer (NavalNews).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

En mars, des scientifiques de diverses institutions telles que l’université britannique d’Exeter, ont participé à une expédition dans l’océan Indien, à proximité de Saya de Malha, afin d’étudier ce qui pourrait être la plus grande prairie d’herbes marines du monde (HuffingtonPost). Selon certaines estimations, ces prairies marines piègent chaque année plus de 10 % du carbone enfoui dans les sédiments océaniques, ce qui a des répercussions considérables sur le changement climatique (HellenicShippingNews).

Le 9 avril, le volcan de la Soufrière à Saint-Vincent (Saint-Vincent et Grenadines) est entré en éruption pour la première fois depuis quatre décennies. Face aux risques, les autorités ont décidé d’évacuer une partie de la population de l’île. Toutefois, la fermeture de l’aéroport due aux retombées volcaniques les a contraints à avoir recours à des paquebots de croisière des compagnies américaines Royal Caribbean et Carnival (MeretMarine).

Damen Shipyards a livré à la société Organic Sea Harvest son premier navire LUV 1908. Construit entièrement au Royaume-Uni par l’entrepriseCoastal Workboats Scotland, la conception de ce navire a pour but de répondre aux besoins de l’industrie de l’aquaculture durable. Ses caractéristiques techniques lui permettent d’effectuer un large éventail de tâches, avec une consommation énergétique faible et une durabilité accrue (DAMEN).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@def.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur LinkedIn, Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s