FAA – Fin de la mission CAOUANNE 2021.1 pour l’équipage B du Dumont d’Urville

Le jeudi 25 mars 2021, le Bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Dumont d’Urville est rentré à son port base de Fort-de-France après 58 jours de déploiement en mer des Caraïbes. Le vice-amiral Jean Hausermann, commandant supérieur des Forces armées aux Antilles (FAA), est venu saluer l’équipage de retour de mission. Durant deux mois, le Dumont d’Urville a réalisé un tour complet de la mer des Caraïbes, parcourant 8 600 nautiques entre Curaçao, la Jamaïque, la Colombie, le Mexique, la République dominicaine. Il a notamment navigué dans l’océan Pacifique en franchissant le canal de Panama pour la première fois. Tout en participant à la lutte contre les trafics illicites dans la région, la mission Caouanne 2021.1 a notamment pour objectif d’améliorer la connaissance française des zones de navigation dans l’ouest des Caraïbes. Cette mission a également permis de présenter, aux principaux partenaires régionaux, le Dumont d’Urville. Admis au service actif l’an dernier, le BSAOM demeure la pierre angulaire des missions d’assistance humanitaire, notamment en cas de catastrophe naturelle.

Au cours de sa mission, le Dumont d’Urville a mené efficacement quatre opérations de lutte contre le narcotrafic dans la zone des Antilles. Le BSAOM a également apporté son soutien aux opérations de reconstruction des îles colombiennes de San Andrès et Providencia qui avaient été frappées par l’ouragan Iota de catégorie 5 en novembre dernier. À cette occasion, le BSAOM avait effectué un mouvement logistique à partir de Carthagène des Indes. La coopération navale s’est également concrétisée par la réalisation d’exercices conjoints avec les garde-côtes de la Jamaica Defense Force, le navire de la marine néerlandaise HNLMS (His Netherlands Majesty’s Ship) Pelikaan et la corvette mexicaine Guanajuato. Enfin, la mission a permis de renforcer la connaissance de la zone maritime Antilles par des patrouilles et la reconnaissance de plusieurs sites de plageage à Curaçao, Kingston, Marie-Galante et les Saintes. Tout au long de la mission, la maîtrise du risque de la Covid-19 a constitué une priorité pour l’équipage. Le défi a été relevé avec succès puisqu’après une dizaine de jours de mer sans contact avec l’extérieur, l’équipage a de nouveau été testé, conformément aux prescriptions sanitaires définies par la préfecture de Martinique, avant d’être autorisé à accoster.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s