XARITOO 2021 – Le groupe amphibie du Dixmude poursuit sa montée en puissance lors de l’exercice amphibie franco-sénégalais

le zéraq semaine 12

L’édition 2021 de l’exercice franco-sénégalais XARITOO a rassemblé, les 14 et 15 février, le Porte- hélicoptères amphibie (PHA) Dixmude, son Groupement tactique embarqué (GTE) Dragon, les Forces armées sénégalaises (FAS) et les Éléments français au Sénégal (EFS) pour un exercice amphibie commun. Plus de 160 militaires et une trentaine de véhicules ont ainsi débarqué au petit matin du 14 février sur les côtes sénégalaises dans des conditions de houle exigeantes. L’implication de l’armée sénégalaise avec cinq bâtiments et deux sections d’infanterie, ainsi que le concours d’un Falcon 50 de la marine française ont permis de faire de cette rencontre un exercice d’envergure et d’accroître significativement l’interopérabilité entre nos forces armées. Outre la saisie conjointe d’un objectif par les forces terrestres déployées, un entraînement à la lutte coordonnée contre une menace asymétrique et un vol d’expérimentation d’appui Intelligence, surveillance et reconnaissance (ISR) par le drone S-100 ont pu être conduits avec succès. Des autorités sénégalaises, dont le Chef d’état- major de l’armée de Terre (CEMAT), présents sur le site de plageage ont pu assister à cette manœuvre amphibie bilatérale. Cet entraînement interarmées et interalliés constitue une excellente mise en condition opérationnelle pour le groupe amphibie de la mission CORYMBE 156, qui se prépare déjà à ses futures échéances dans le golfe de Guinée. Les reconfigurations réalisées en cours d’action ont révélé un excellent potentiel d’adaptabilité de la part des marins et soldats déployés, de bon augure pour la suite de la mission. Pour le colonel Desgrées du Lou, chef de corps du 2e Régiment étranger d’infanterie (REI) et chef du GTE Dragon : « les missions ont été remplies : planifier et mener un exercice interarmées conjoint avec nos partenaires sénégalais, évaluer notre capacité opérationnelle ; les prochains entraînements seront mis à profit pour consolider notre aptitude à agir dans un contexte complexe et incertain. » Créés le 1er août 2011, suite au traité signé entre la France et le Sénégal, les 350 éléments français au Sénégal (EFS) constituent, à Dakar, un « pôle opérationnel de coopération » (POC) à vocation régionale, dont les principales missions consistent à assurer la défense et la sécurité des intérêts et des ressortissants français, appuyer nos déploiements opérationnels dans la région et contribuer à la coopération opérationnelle régionale. Les EFS disposent par ailleurs de la capacité d’accueillir, de soutenir voire de commander une force interarmées projetée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s