CLEMENCEAU 21 – Campagne de tir pour le Groupe aérien embarqué

En prévision de la participation du Groupe aéronaval (GAN) à l’opération CHAMMAL. Les aéronefs du Groupe aérien embarqué (GAé) ont mené une campagne de tir sur les champs de tir djiboutiens de Koron. Cette campagne avait pour objectif de maintenir les compétences des pilotes et des équipages à la mise en œuvre opérationnelle de l’armement.

Cette campagne de tir ambitieuse, d’une durée de quatre jours, concernait les Rafale marine et hélicoptères Dauphin et Caïman marine du GAé. Les équipages des Caïman ont procédé à des tirs à la mitrailleuse de 12,7 mm, tandis que ceux des Dauphin ont mis en œuvre les armes de sabord, les mitrailleuses AANF1. Des tirs au canon et de bombes guidées laser par la nouvelle nacelle de désignation haute résolution (TALIOS) ont été effectués à partir des Rafale marine. Ces derniers ont également mis en œuvre la Nacelle de ravitaillement nouvelle génération (NARANG), permettant d’augmenter la rapidité des approvisionnements en carburant en vol. La mise en œuvre de ces deux nacelles s’inscrit dans le contexte de la mise en service opérationnelle (MSO) des Rafale au standard F3-R. Actée par l’amiral Pierre Vandier, chef d’état-major de la Marine et le général d’armée aérienne Philippe Lavigne, chef d’état-major de l’armée de l’Air et de l’Espace le lundi 8 mars 2021, la MSO du Rafale confirme les capacités des aéronefs de dernière génération au combat, dans des missions du haut du spectre et de haute intensité. Les Rafale au standard F3-R, parmi lesquels figurent les Rafale marine actuellement déployés en mission CLEMENCEAU 21, bénéficient de capacités améliorées pour assurer des missions de renseignement, de poursuite et de désignation ainsi que de détection automatique de cibles mobiles. Le couple constitué par le radar AESA (radar à antenne active ou radar AESA (Active Electronically Scanned Array)) et le missile longue portée METEOR confère au Rafale une supériorité aérienne indéniable, permettant la réalisation de frappes dans la profondeur, d’appui des troupes au sol ou encore de traitement d’objectifs d’opportunité, et ce, dans les milieux les plus contestés et en tout temps. Fort de moyens de dernière génération et de pilotes et équipages entraînés, le GAN poursuit la mission CLEMENCEAU 21 dans la perspective de son engagement prochain dans la lutte contre Daech depuis le Golfe. Après plus d’un mois de mission en Méditerranée, en mer Rouge et en mer d’Arabie au cours duquel la TF 473 a contribué à assurer la sécurité de ces zones d’intérêt stratégique, le groupe aéronaval s’apprête à apporter ses capacités et ses savoir-faire au profit de l’OPERATION INHERENT RESOLVE/CHAMMAL, en complément des moyens français et de la coalition déjà engagés.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s