LES @MERS DU CESM

27 mars 1794 : Vote du Naval Act of 1794 par le Congrès des États-Unis.         
En 1785, un peu moins de deux ans après la fin de la guerre d’indépendance, les derniers navires de la 
Continental Navy américaine sont vendus pour pallier un manque de fonds. Cependant, face aux attaques des pirates qui s’emparent des navires de commerce américains en Méditerranée, le Congrès commence à évoquer la reconstitution d’une force navale. Les opposants au projet craignent cependant que son financement n’entraîne une augmentation des impôts et y voient un moyen pour le gouvernement fédéral d’augmenter son pouvoir. Ses partisans considèrent au contraire qu’une marine de guerre constitue le meilleur moyen de protéger le commerce et les côtes de la jeune nation américaine. Un projet de loi, le Naval Act of 1794, est finalement présenté et voté par le Congrès, puis signé par George Washington le 27 mars de cette année. Elle prévoit l’acquisition, par achat ou construction, de quatre navires de quarante-quatre canons et de deux navires de trente-six canons. L’un de ces bâtiments est l’USS Constitution. Construit en 1797 et préservé jusqu’à nos jours, il est le plus vieux navire encore en service actif dans le monde.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE

États-Unis/France :

Récemment, la Marine nationale et l’US Navy ont mené un exercice de type TLAMEX (Tactical Land Attack Missile Exercise) en Méditerranée orientale. Pour cela, la Marine nationale a mobilisé les FREMM Languedoc et Auvergne. Une telle manœuvre permet au deux marines de renforcer leur coordination dans la capacité à frapper un objectif stratégique situé à plusieurs centaines de kilomètres, depuis la mer (MinistèredesArmées).

Chine :

Deux navires océanographiques chinois ont été observés en train de recueillir des données sur l’environnement sous-marin de l’océan Indien. Même si leurs missions ne sont pas ouvertement militaires, les données recueillies peuvent être très utiles, notamment pour la navigation des sous-marins. Les deux navires, le Xiang Yang Hong 03 et le Xiang Yang Hong 01, sont ainsi régulièrement actifs – notamment dans l’océan Indien – depuis qu’ils ont rejoint la flotte chinoise, en 2016 (USNINews).

États-Unis/Japon :

Selon des informations publiées par le quotidien japonais Nikkei Asia le 21 mars, les gouvernements japonais et américain ont entamé des discussions au sujet d’exercices bilatéraux à grande échelle à proximité des îles Senkaku. Ces îles, situées en mer de Chine orientale et administrées par Tokyo, sont revendiquées par Pékin, qui les nomme Diaoyu. L’objectif de ces exercices américano-japonais dans cette zone serait d’accroître la capacité des deux alliés à protéger ces îles contestées (NavyRecognition).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

L’analyse d’images issues de satellites commerciaux a permis de mettre en lumière la construction d’un catamaran dans les chantiers navals de Bushehr, en Iran. Il pourrait s’agir d’une nouvelle corvette lance-missiles destinée au corps des Gardiens de la Révolution islamique, du même type que l’IRIS Shahid Nazeri, mais plus imposant (64 m) et probablement mieux armé. (NavalNews). D’après l’agence de presse nationale chinoise Xinhua, le Corps des Gardiens de la révolution islamique devrait être équipé de sous-marins « légers » et « semi-lourds ». Ces bâtiments seraient de fabrication iranienne, dans la mesure où le pays cherche à réduire sa dépendance vis-à-vis des constructeurs étrangers, dans le domaine de l’industrie de défense (NavyRecognition).

La marine indienne a déclaré ce mois-ci aux responsables de la sécurité nationale que le projet de construction de sous-marins nucléaires d’attaque devait avoir la priorité sur celle d’un troisième porte-avions. La Marine indienne considère que ce type de submersibles serait en effet plus efficace pour contrer l’expansion rapide de la marine chinoise et s’assurer le contrôle de l’océan Indien. C’est dans ce contexte que la marine indienne envisage aussi sérieusement de relancer son projet de destroyers lourds, pour contrer les croiseurs de 12 000 tonnes chinois (HindustanTimes).

D’après une source issue des milieux de la défense en Crimée, le sous-marin diesel-électrique Rostov-on-Don du projet 636.3 va rejoindre la flotte russe en Méditerranée. Six sous-marins de ce modèle ont été construits dans les chantiers navals de Saint-Pétersbourg. Certains d’entre eux ont notamment effectué des frappes de missiles de croisière Kalibr-PL contre des cibles terroristes lorsqu’ils étaient affectés à l’escadre russe de la méditerranée (TASS).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le 23 mars au matin, le porte-conteneurs Ever Given s’est accidentellement échoué en travers du canal de Suez, non loin de l’entrée de la mer Rouge. Long de 400 mètres, le navire – qui appartient à l’armateur japonais Shoei Kisen et est affrété par l’entreprise de transport maritime Evergreen – a ainsi bloqué la voie par laquelle transite 10% du commerce mondial. En conséquence, les autorités du canal ont annoncé avoir fermé ce dernier pour deux jours, tandis que sept remorqueurs sont mobilisés pour remettre le navire en ordre de marche (LeMarin). Le satellite d’observation Sentinel-2 propose des images du porte-conteneurs vu de l’espace, obstruant littéralement le canal de Suez. Une armada de remorqueurs qui tente de déplacer le bâtiment est également visible sur les vues AIS (Automated Information System) (HISutton).

Le gouvernement britannique a annoncé un accord de transition climatique historique pour l’industrie pétrolière et gazière offshore de la mer du Nord. Celui-ci a pour but de soutenir la main-d’œuvre et la chaîne d’approvisionnement tout au long de leur transition vers des énergies plus renouvelables et vers la neutralité carbone. Le North Sea Transition Deal comprend notamment un accord pour des réductions progressives des émissions de carbone et des investissements allant jusqu’à 22 milliards de dollars (TheMaritimeExecutive).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@def.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur LinkedInFacebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s