Le Mistral expérimente des outils numériques pour améliorer son MCO

Le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Mistral s’engage dans la transformation numérique en valorisant les données produites par la plateforme à des fins de maintenance prédictive et en formant son équipage à un nouvel outil de mesures vibratoires. Invités à accélérer la prise en compte de l’innovation et la numérisation de la Marine, les marins du Mistral s’inscrivent ainsi dans la dynamique du plan Mercator Accélération 2021, et particulièrement dans son axe « Marine en pointe ».

Fourni par l’équipe « projection soutien » du Service de soutien de la flotte (SSF), plus souple et facilitant l’interprétation des résultats, ce nouvel outil a nécessité une formation par la société OneProd. Le personnel chargé des mesures vibratoires à bord ainsi que des représentants du Service logistique de la Marine et du SSF se sont vu présenter cet outil particulièrement ergonomique (capteur sans fil, support tablette) et dont les résultats sont interprétés en direct via un diagnostic automatisé. Des fonctions complémentaires comme la mesure de la vitesse de rotation de l’installation par un stroboscope embarqué ou la mesure de la température des roulements viennent compléter cet équipement qui renouvelle le diagnostic vibratoire. L’expérimentation va se poursuivre dans les mois à venir sur le Mistral.

Sur le plan de l’exploitation des données de la plateforme à des fins de maintenance prédictive, la nouveauté consiste à exporter les paramètres de fonctionnement des moteurs. Ceux-ci sont alors analysés et des statistiques en sont extraites afin d’objectiver les tendances de fond ou de caractériser la dérive d’un point de fonctionnement dans le cas d’une avarie. Concrètement, plusieurs outils de visualisation des données ont été programmés pour permettre de surveiller l’évolution des températures d’échappement ou encore la répartition de charge des Diesels alternateurs principaux (DAP) sur une période donnée. Un autre outil permet de croiser différents paramètres en visualisant suivant un dégradé de couleur l’évolution du point de fonctionnement. Cette expérimentation est menée grâce au soutien du NavyL@b, entité du Centre d’expertise des programmes navals (CEPN) destinée à procurer un environnement matériel, logiciel et une expertise technique aux unités de la Marine souhaitant expérimenter des innovations numériques.

Cette démarche de valorisation des données et de numérisation des processus est appelée à se poursuivre sur le PHA Dixmude qui va être doté d’ici fin 2021 d’un système d’acquisition, de stockage et d’analyse de données de la plateforme. Un réseau de capteurs des vibrations en ligne viendra compléter le système. Ainsi, l’ensemble permettra de suivre en temps réel l’état de santé des installations tout en prenant en compte les résultats des travaux réalisés par le PHA Mistral.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s