LES @MERS DU CESM

10 mars 241 av. J.-C. :
Bataille des îles Égates. Suite à la défaite de Drepanum, 8 ans plus tôt, face aux Carthaginois, Rome ne dispose plus de flotte digne de ce nom. En 242 av. J.-C., la République décide de regagner la suprématie navale en construisant une nouvelle flotte, financée par les riches citoyens romains. 200 quinquérèmes sont ainsi confiées au consul Caius Lutatius Catulus, qui les utilise pour assiéger le port sicilien de Lilybée, sous contrôle carthaginois. Pour briser le blocus, Carthage envoie sa flotte de 250 navires sous le commandement de Hannon le Grand. Les deux forces se rencontrent et s’affrontent le matin du 10 mars 241 av. J.-C., au large de la côte ouest de la Sicile, près des îles Égates. Les Romains, s’étant préalablement débarrassés de leurs mâts et de leurs voiles pour gagner en mobilité, prennent rapidement l’avantage, mettant hors de combat la moitié de la flotte ennemie. Carthage doit s’avouer vaincue et accepte la paix, cédant la Sicile aux romains et acceptant de leur payer de lourdes indemnités. Cette victoire romaine décisive mettra ainsi fin à la Première Guerre punique.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE :

États-Unis/Maroc :

Le groupe aéronaval de l’USS Dwight D. Eisenhower a pris part à un exercice bilatéral baptisé Lightning Handshake 2021 avec la marine royale et l’armée de l’air marocaines. De son côté, la marine marocaine a notamment mobilisé une frégate de classe Sigma et un hélicoptère Panther. Dans le cadre de ces manœuvres, les deux pays ont renforcé leur interopérabilité dans de multiples domaines, tels que la lutte de surface, les opérations logistiques ou encore la lutte anti-sous-marine (NavyRecognition).

Iran/Israël :

Kayhan, le principal quotidien ultraconservateur d’Iran, a affirmé le 28 février que le navire transporteur de véhicules MV Helios Ray, touché par une explosion au large des côtes d’Oman fin février, était un navire militaire appartenant à la marine israélienne. Selon le quotidien, il s’agissait en effet d’un navire espion qui recueillait du renseignement sur le golfe Persique et la mer d’Oman, et constituait donc « une cible légitime » (ArabNews).

Inde :

Fin février, la marine indienne a effectué une démonstration de ses capacités d’assaut amphibie sur les îles Andaman et Nicobar. À l’occasion de cet exercice, environ 300 fantassins, 6 véhicules d’assaut amphibie et 14 navires de guerre – dont 2 appartenant au corps des garde-côtes – ont été déployés. Pour rappel, le commandement d’Andaman et Nicobar revêt une importance stratégique pour New Delhi, car il lui permet de maintenir sa présence au large de l’océan Indien et à proximité du détroit de Malacca (EurasianTimes).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le second destroyer Type 055 est récemment entré en service au sein de la marine chinoise. Baptisé Lhasa, il a été construit par les chantiers navals Jiangnan Changxing de Shanghai et sera intégré au premier détachement de destroyers de la flotte du Nord. Le Type 055 est doté d’un canon de 130 mm et d’un système de lancement vertical composé de 112 silos. Il mesure 180 mètres de long et a un déplacement de 13 000 tonnes, ce qui en fait le plus imposant navire de combat de surface au monde. Huit Type 055 ont pour l’instant été programmés (NavalNews).

La société d’armement MBDA a été chargée par la marine égyptienne d’équiper ses corvettes de classe Gowind du système de défense aérienne VL MICA nouvelle génération. Lancé en octobre 2020, le système VL MICA NG permet de traiter des cibles atypiques (drones, petits avions) et de potentielles menaces futures disposant de signatures radars de plus en plus discrètes. Le VL MICA NG sera aussi capable d’intercepter des cibles « conventionnelles », telles que des missiles et des aéronefs (NavalToday).

Le 1er mars, deux avions F-35B Lightning de l’US Marine Corps ont procédé à un appontage sur le porte-avions italien Cavour, une première pour la marine italienne. Ces appontages constituent une étape fondamentale dans le long et complexe processus de certification nécessaire à l’utilisation des F-35B par Rome. Parti de la base de Norfolk le 28 février, le Cavour y a embarqué du personnel américain mais aussi italien, préalablement formé à la conduite des aéronefs sur la base des Marines de Beaufort (NavalNews).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le ministère de l’environnement israélien a annoncé avoir localisé le navire responsable d’une fuite de pétrole ayant récemment atteint ses côtes et ses plages. L’enquête a permis d’identifier un navire passé au large des côtes israéliennes au début du mois de février. Le pétrole avait entaché les côtes du pays ainsi que celle du sud du Liban et de la bande de Gaza le mois dernier, sans que la source de ces dégâts environnementaux ne soit identifiée (HellenicShippingNews).

La société danoise Copenhagen Infrastructure Partners (CIP) a annoncé, en collaboration avec le groupe Maersk, la construction d’une installation de production d’« ammoniac vert » au large du Danemark. Nommée Power-to-X, cette installation sera la plus grande de ce type en Europe. L’ammoniac produit pourra notamment être utilisé comme carburant vert par l’industrie du transport maritime. Le projet doit ainsi permettre d’éviter la production de près d’1,5 million de tonnes de CO2 (PortNews).

Le 2 mars, le Bureau de gestion de l’énergie océanique (BOEM) américain a approuvé le premier site d’essai à énergie houlomotrice au large de Newport, dans l’Oregon. Intitulé PacWave South, ce projet sera supervisé par l’Oregon State University (OSU). Selon l’université, l’énergie des vagues a le potentiel de fournir une électricité propre et fiable à grande échelle. D’ici 2050 le marché devrait atteindre 700 milliards de dollars. Par ailleurs, le Conseil mondial de l’énergie estime que 10% de la demande mondiale d’électricité pourrait être satisfaite avec l’énergie des océans (MaritimeExecutive).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur LinkedIn, Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s