LES @MERS DU CESM

27 janvier 1961 :
Décès du vice-amiral Pierre Ponchardier. Lorsqu’il est placé en congé d’armistice en mars 1943, Pierre Ponchardier crée avec son frère Dominique le réseau Sosies, transmettant du renseignement aux alliés et organisant des filières d’évasion. Dénoncé et arrêté par la Gestapo, il échappe à la mort à trois reprises entre 1943 et 1944, grâce à des évasions audacieuses. Il sera nommé Compagnon de la Libération en 1946. Devenu expert dans les actions de sabotage et de commando au cours cette période, il met sur pieds un groupe de commandos parachutistes de l’aéronautique navale en janvier 1945, à destination de l’Indochine française. Après avoir participé à la libération de la Cochinchine, il prend le commandement en 1947 de la 8e division navale d’assaut (DINASSAUT). C’est là qu’il se révèlera l’un des meilleurs spécialistes en Indochine des opérations interarmées amphibies, notamment pendant les combats de la plaine des joncs, mais aussi lors des batailles du Day et de Tai-Binh. Promu vice-amiral en 1960, il décède l’année suivante dans un accident d’avion, à Tambacounda, au Sénégal. Dissolu en 1946, le groupe de commandos parachutistes de l’aéronautique navale est recréé en 2015. Baptisé « commando Ponchardier » en hommage à son premier chef de corps, ce septième commando marine est spécialisé dans l’appui aux opérations spéciales.
 
 
GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE
 
Russie/OTAN :
Le 22 janvier, selon le bureau de presse du ministère russe de la Défense, le patrouilleur Pytlivy de la flotte russe de la mer Noire a effectué un exercice avec des systèmes de missiles côtiers Bal et Bastion. Rappelons que l’Ukraine a passé fin décembre une commande de nouveaux missiles de croisière anti-naviresNeptune (NavyRecognytion). Le lendemain, la marine américaine ainsi que le commandement aérien de l’OTAN ont mené un exercice conjoint impliquant un destroyer de classe Arleigh Burke, un patrouilleur maritime P-8A Poseidon et un avion de détection et de commandement E-3A Sentry (NavyRecognytion).
 
Chine :
Le vendredi 22 janvier, le Comité permanent de l’Assemblée nationale populaire a voté une loi autorisant explicitement la China Coast Guard à ouvrir le feu sur les bâtiments étrangers. D’après cette loi, la garde côtière peut désormais utiliser « tous les moyens nécessaires » afin de prévenir les menaces provenant de ces navires. Cette législation l’autorise également à créer des zones d’exclusion temporaires et à détruire des infrastructures étrangères sur les récifs revendiqués par Pékin (Reuters). Deux jours plus tard, 13 aéronefs chinois auraient mené des manœuvres simulant une attaque contre le porte-avions américain USS Theodore Roosevelt, entré en mer de Chine méridionale le 23 janvier afin de mener des exercices aéromaritimes (DefenseWorld).
 
Chine :
Les 23 et 24 janvier, la Chine a mené des exercices aériens dans le détroit de Taïwan. Pas moins de vingt-huit aéronefs y ont participé. Parmi eux, on compte notamment une quinzaine de chasseurs, huit bombardiers, trois avions de lutte anti sous-marine et un avion de reconnaissance. Ces manœuvres sont perçues comme un signe fort par les États-Unis, quelques jours après l’investiture du président Biden, mais aussi par Taïwan qui a mobilisé ses batteries anti-aériennes et des avions de patrouille, afin de suivre ces manœuvres (NewYorkTimes).
 
Chine :
Un navire de surveillance chinois de la classe Xiang Yang Hong mène actuellement des recherches dans l’océan Indien. Ces deux dernières années, les quatre bâtiments de cette classe ont été particulièrement actifs en cartographiant les fonds marins de la région. La présence de ces navires au large des îles indiennes Andaman et Nicobar pourrait avoir pour but de détecter le réseau de capteurs américain Fish hook, qui doit repérer les sous-marins chinois transitant dans le détroit de Malacca pour entrer dans l’océan Indien (NavalNews)
 
 
INDUSTRIE DE DÉFENSE
 
Le 18 janvier dernier, l’État-major de la Marine a prononcé la première capacité opérationnelle de la nacelle de ravitaillement de nouvelle génération (NARANG). Cette version de l’équipement apporte une amélioration majeure du débit de transfert de carburant lors du ravitaillement des aéronefs en mission. Les NARANG seront ainsi déployés sur les Rafale Marine F3-R lors du prochain déploiement du porte-avions français Charles de Gaulle(MinistèredesArmées).
 
Dans un communiqué de presse, le ministère de la Défense australien a annoncé que Canberra allait investir un milliard de dollars pour renforcer les capacités de frappe de sa marine. Ce projet ambitieux permettra de développer un missile de croisière anti-navires longue portée, des torpilles légères, des missiles sol-air, ainsi que des missiles aux capacités renforcées de frappe contre la terre d’une portée de 1 500 km (NavalNews).
 
La Turquie a officiellement lancé le 23 janvier sa première frégate de construction nationale : la F 515 de classe Istanbul. Également appelée frégate de classe I, elle est la première d’une série de quatre, développées dans le cadre du programme MILGEM. D’une longueur de 113 mètres pour 14 mètres de large, elle déplace 3 000 tonnes. Elle sera notamment équipée de 16 missiles anti-navires américains Harpoon ou turcs Atmaca (NavyRecognition).
 
 
MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME
 
Accusé par les forces du maréchal Haftar d’avoir violé la zone interdite de 10 miles au large de Ras Al-Hilal, dans l’ouest libyen, le navire Sam a été saisi par l’Armée nationale libyenne. Naviguant sous pavillon togolais, ce caboteur de 44 ans appartiendrait à l’entreprise Companion maritime, établie au Honduras. Naviguant près des côtes libyennes vers une destination inconnue, il a fréquenté plusieurs ports turcs à la fin de l’année 2020. L’ANL avait déjà pris le contrôle de six bâtiments de ce type au cours de l’année 2020 (LeMarin).
 
Le 22 janvier s’est déroulé au Havre le Comité interministériel de la mer (CIMer), mettant en avant la structuration de la cybersécurité dans le domaine maritime en France. L’action de France Cyber maritime a notamment été mise en avant à cette occasion. Cette association a  en effet pour mission de développer un pôle d’excellence numérique entre diverses entreprises, associations et infrastructures publiques et privées (MeretMarine).
 
La direction maritime turque a annoncé dimanche que des pirates armés avaient attaqué un cargo turc battant pavillon du Libéria, le M/V Mozart, au large des côtes ouest-africaines. Un marin a trouvé la mort et quinze autres ont été kidnappés. Le ministre des Affaires étrangères turc a annoncé quelques heures plus tard que le gouvernement poursuivait les négociations pour la libération de l’équipage (HellenicShippingNews).
 
 
Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr
Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur LinkedinFacebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s