LES @MERS DU CESM

21 janvier 1954 :         
Lancement de l’USS Nautilus. Baptisé ainsi en hommage au sous-marin du capitaine Nemo, dans le roman de Jules Verne : Vingt Mille Lieues sous les mers, l’USS Nautilus est à la fois le premier sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) et le premier navire à propulsion nucléaire de l’histoire. Ceci procure au bâtiment une autonomie jamais vue pour l’époque : le Nautilus peut donc rester en plongée bien plus longtemps qu’un sous-marin diesel-électrique et rejoindre des zones jusque-là hors d’atteinte des submersibles. Il devient ainsi le premier bâtiment à naviguer sous la banquise du pôle Nord, le 3 août 1958. Les avantages stratégiques et tactiques de la propulsion nucléaire vont cependant bien au-delà de l’autonomie et, lors des essais du Nautilus, l’US Navy est très impressionnée par les performances tactiques du SNA. La vitesse et la mobilité du bâtiment – mais aussi sa capacité à changer rapidement de profondeur et à rester en plongée sur de longues durées – rendent ainsi les progrès faits durant la Seconde Guerre mondiale, en matière de lutte anti-sous-marine, obsolètes. L’USS Nautilus sera retiré du service actif en 1980 et il est aujourd’hui un navire-musée située à Groton, dans le Connecticut.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE

Danemark :

Du 13 janvier au mois de juillet, le Danemark prend le commandement de l’opération européenne Agénor, qui contribue à la sécurité et à la libre circulation des navires dans le détroit d’Ormuz. Huit pays européens participent à cette opération en mettant à disposition du personnel, des navires et des aéronefs. L’état-major, basé à Abu Dhabi, est aujourd’hui composé d’environ 25 militaires français, belges, grecs, néerlandais et danois (NavalNews).

États-Unis/Japon :

La force maritime d’autodéfense japonaise et le groupe aéronaval de l’USS Theodore Roosevelt ont mené un exercice bilatéral le 15 janvier, dans le cadre du déploiement du groupe américain au sein de la VIIème flotte en Indo-Pacifique. Ce déploiement – composé d’un porte-avions, d’un destroyer et d’un croiseur côté américain et de deux destroyers côté japonais – a été l’occasion de renforcer la coopération des deux forces dans les domaines de la défense aérienne et de la sécurité maritime (NavalNews).

Chine :

Dans le cadre d’une mission d’escorte de bâtiments civils dans le golfe d’Aden et au large des côtes somaliennes, le ministère de la Défense chinois a annoncé le déploiement de sa 37ème flotte. Composée du destroyer de Type 052 Changsha, d’une frégate de Type 054A et d’un navire de ravitaillement, la flotte a quitté la province de Hainan pour ce qui constituera sa première mission de protection au Moyen-Orient. Le groupe emporte notamment plusieurs équipes des forces spéciales (NavyRecognition).

Iran :

Le Corps des Gardiens de la Révolution islamique d’Iran a lancé la première partie de son exercice annuel majeur Grand Prophète 15. Au cours de celui-ci, les Pasdaran ont mobilisé des drones bombardiers ainsi que des missiles balistiques de courte à longue portée, tels que le Zolfaqar, le Zelzel et le Dezful(AgenceAnadolu). L’un de ces missiles a atterri à environ 100 miles nautiques du groupe aéronaval de l’USS Nimitz, déployé dans le golfe Persique. L’US Navya par ailleurs indiqué qu’un autre missile avait atterri à moins de 20 miles d’un navire commercial. L’Iran a indiqué que ces manœuvres avaient pour but de mettre en avant les capacités balistiques antinavires de ses forces (MaritimeExecutive).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

La Corée du Nord a dévoilé un nouveau missile balistique, le Pukguksong-5, utilisable depuis un sous-marin. Cette nouvelle version du missile devrait succéder au Pukguksong-4, dévoilé en octobre 2020. Plus imposant que son prédécesseur, il pourrait être embarqué par les sous-marins de type ROMEO-MOD. Toutefois, la capacité de ce type de bâtiment à supporter le missile Pukguksong-5 est discutée, du fait des dimensions imposantes de ce dernier (NavalNews).

Selon un communiqué du ministère de la Défense chinois, le premier navire garde-côtes de classe Haixun 09 entrera officiellement en service à l’été 2021. D’une longueur de 165 mètres, il déplace 10 700 tonnes et peut atteindre une vitesse maximale de 25 nœuds. Capable de transporter plusieurs types d’hélicoptères, il sera équipé d’un centre de données relié à  plusieurs systèmes de satellites, dont BeiDou, le système de navigation utilisé par la marine chinoise (NavyRecognition).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Les autorités en charge de la régulation du canal de Panama ont indiqué, début janvier, que les congestions qui retardent les navires expédiant du GNL via le canal devraient continuer jusqu’à fin mars. En revanche, si certains transporteurs en provenance des États-Unis vers le marché asiatique pouvaient attendre jusqu’à deux semaines en décembre, les nouvelles mesures introduites par les autorités auraient réduit l’attente de moitié (HellenicShippingNews).

Le port de Felixstowe, le plus important port de conteneurs du Royaume-Uni, va expérimenter la technologie 5G et l’internet des objets dans le cadre du projet gouvernemental dédié à ces nouvelles technologies. Le projet testera ainsi le potentiel de la 5G dans deux cas de figure : permettre un contrôle à distance plus efficace des grues, mais aussi déployer des capteurs dotés d’intelligence artificielle, afin d’optimiser le cycle de maintenance des matériels (OffshoreEnergy).

Le 13 décembre, le département du commerce des États-Unis a ajouté la China National Offshore Oil Corporation (CNOOC) à sa liste noire. Les USA accusent en effet le groupe pétrolier d’aider Pékin à intimider ses voisins riverains de la mer de Chine méridionale. En outre, le département du commerce a ajouté la société chinoise Skyrizon à la liste des Military End User, en raison de sa capacité à développer des produits militaires (MarineLink).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Linkedin, Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s