LES @MERS DU CESM

4 décembre 1872 :       
Découverte du navire Mary Céleste. La Mary Céleste est un brick-goélette lancé en 1861. Le navigateur américain Benjamin Briggs en prend le commandement en 1872. Au début du mois de novembre, Briggs prend la mer, aux côtés de sa famille et de son équipage, à bord de son navire chargé d’alcool dénaturé, à destination de Gênes. La Mary Céleste ne réapparait que le 4 décembre, naviguant de manière erratique au large des Açores. Les marins du Dei Gratia – le navire britannique ayant découvert la Mary Céleste – ayant pu monter à bord, ils réalisent que l’équipage a disparu et que le navire est assez endommagé, mais toujours en état de naviguer. La cargaison d’alcool dénaturé est, elle, intacte. Le navire est alors rapatrié vers Gibraltar, où son sort est étudié par le tribunal maritime. Ce dernier émet trois hypothèses : une mutinerie, une tentative d’escroquerie ou un acte de piraterie. La Mary Céleste reprendra peu de temps après la mer, mais gardera une image de « navire maudit ». Elle finit volontairement échouée sur un récif près de l’île d’Haïti, en 1885.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE

France :

Du 23 au 26 novembre, les Forces armées aux Antilles ont mené un exercice interarmées d’envergure : CARAÏBES 2020. Au cours de ces manœuvres d’entraînement, les militaires français ont notamment entrepris des sécurisations de zone et des évacuations de population par la mer. Dans cette perspective, la Marine nationale a mobilisé le patrouilleur Antilles-Guyane La Combattante et le remorqueur portuaire côtier Maïto (Ministère des Armées).

Italie/Royaume-Uni :

Suite à leur participation à l’opération de l’OTAN en mer Méditerranée baptisée Sea Guardian, le transport de chalands de débarquement auxiliaire RFA Lyme Bay et le navire de transport de chalands de débarquement HMS Albion ont participé à un exercice impliquant le porte-aéronefs italienGiuseppe Garibaldi. À cette occasion, les McDonnell Douglas AV-8B Harrier II italiens ont notamment testé leur aptitude à échapper à la défense anti-aérienne des bâtiments britanniques (NavyRecognition).

Arabie Saoudite/États-Unis/Royaume-Uni :

Les marines britannique, américaine et saoudienne ont renforcé leur interopérabilité en matière de guerre des mines lors d’un exercice dans le golfe Persique. À cette occasion, l’USS Dextrous, le HMS Brockelsby britannique et le HMS Al Shaqra de la marine royale saoudienne ont bénéficié de l’appui aérien d’un hélicoptère MH-53E Sea Dragon américain. Il s’agit du second volet d’un exercice dont la première partie s’était déroulée au mois de juin dernier (NavalTechnology).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

La marine d’Israël a reçu le 2 décembre la première corvette de classe Saar-6, qui est ainsi devenu son bâtiment le plus avancé. Surnommé « Shield » et destiné à protéger les plates-formes gazières du pays en Méditerranée, ce navire est le 15e bâtiment lance-missiles de la marine israélienne. Contrairement aux modèles antérieurs, il sera équipé de contre-mesures électroniques et d’une version maritime du système Iron Dome (MarineLink).

Les quatre sous-marins nucléaires lanceurs de missiles de croisière (SSGN) américains de classe Ohio sont aujourd’hui la plateforme sous-marine de frappe conventionnelle de loin la plus lourdement armée. L’US Navy compte pourtant renforcer leur arsenal en les équipant de missiles hypersoniques, d’ici quelques années. Ces nouvelles armes, en développement dans le cadre du programme Conventional Prompt Strike, devraient être installées sur les SSGN de classe Ohio d’ici 2025. (NavalNews).

Le 30 novembre, la Marine de l’Armée populaire de libération a officiellement mis en service son nouveau navire-hôpital, le Nanyi-13, dans un port militaire des Îles Spratleys. Conçu et construit en Chine, le bâtiment de 109 mètres de long déplace 4 000 tonnes et peut accueillir 100 lits ainsi qu’un hélicoptère médicalisé. Le Nanyi-13 mènera des opérations humanitaires, de secours, de transport de personnel et des missions scientifiques dans la région des Îles Spratleys (NavyRecognition).

L’entreprise BAE Systems a livré son premier Amphibious Combat Vehicle (ACV) à l’US Marine Corps, sur la base de Camp Pendleton, en Californie. L’ACVdoit remplacer l’Amphibious Assault Vehicle (AAV) qui équipe les marines depuis plus de 40 ans. L’ACV peut transporter 13 marines et 3 membres d’équipage. Long de plus de 9 mètres, le nouveau blindé a une vitesse de 6 nœuds sur mer. Il est aussi conçu pour mieux résister aux engins explosifs improvisés et aux mines (NavalNews).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Orange Marine a annoncé le 2 décembre la construction d’un nouveau navire câblier disposant d’une empreinte environnementale réduite. Ce sera le premier navire de sa génération spécialement dédié à la fois aux câbles de télécommunication à fibre optique et aux câbles d’alimentation inter-réseaux utilisés dans les parcs éoliens offshore. L’entreprise prévoit de lancer ce nouveau navire au premier semestre 2023 (OffshoreEnergy).

La société norvégienne DNV GL indique que le coût de l’éolien offshore flottant devrait baisser de 70% d’ici 2050. Encore balbutiantes, ces nouvelles technologies devraient en effet se développer largement d’ici 30 ans. Par ailleurs, le coût du mégawatt par heure (MWh) devrait être équivalent à celui de l’éolien offshore fixe, aujourd’hui fixé à environ 85 € le MWh (MeretMarine).

L’entreprise française Efinor Sea Cleaner vient de mettre au point un nouveau navire de dépollution destiné au port de Keelung. Ayant une taille équivalente à celui du Havre, ce port de Taiwan concentre également de nombreux déchets solides flottants tels que du bois et des huiles. Ce navire apportera des solutions efficaces aux autorités locales à partir de la fin du mois de janvier 2021 (MerEtMarine).

L’association regroupant les gestionnaires de ports de commerce européens (ESPO) salue un rapport présenté par le Parlement européen. Adopté le 1er décembre, celui-ci porte sur la révision des orientations du règlement du réseau transeuropéen de transports (RTE-T). Ce rapport insiste sur des sujets tels que le besoin de fixer des stratégies de développement transnationales ou le fait d’assurer la connexion maritime avec les pays des Balkans et de la rive sud de la Méditerranée (PortNews).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@def.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur LinkedinFacebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s