LES @MERS DU CESM

18 novembre 1914 :

Bataille du cap Sarytch. Dès l’entrée en guerre de l’Empire ottoman, le 2 novembre 1914, sa flotte se voit tenue à l’écart de la Méditerranée où les franco-britanniques sont nettement supérieurs. La mer Noire devient donc le théâtre d’un face-à-face entre Russes et Ottomans. Ces derniers sont en nette infériorité numérique, mais se sont vu offrir deux croiseurs allemands modernes, rebaptisés Midilli et Yavuz Sultan Selim, armés par leur équipage d’origine et commandés par le contre-amiral Willem Anton Souchon. Le 18 novembre, ces deux bâtiments interceptent au large du cap Sarytch – non loin de Sébastopol – une escadre russe de retour du bombardement du port turc de Trébizonde. Confiant dans l’avantage que procure la vitesse de ses navires, l’amiral Souchon doit cependant se replier après un bref combat. Les pertes sont modérées et cette bataille n’a pas de conséquences militaires majeures. L’amiral allemand réalise cependant qu’il n’aura pas d’autre choix que de concéder à la flotte russe une liberté de circulation quasi complète en mer Noire, dès 1915.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE

Russie/Soudan :

Selon un rapport publié par le gouvernement russe le 6 novembre, un accord est sur le point d’être conclu avec les autorités soudanaises afin d’établir à Port-Soudan un point d’appui pour la marine russe. En échange d’une « assistance gratuite » à la marine soudanaise pour ses missions de sauvetage et de lutte « anti-sabotage », Karthoum pourrait concéder à Moscou la construction d’un « centre logistique » capable d’accueillir jusqu’à quatre bâtiments russes, notamment à propulsion nucléaire. Selon les renseignements allemands, la Russie aurait ainsi l’intention d’installer des bases militaires dans au moins six pays africains stratégiques : l’Égypte, l’Érythrée, le Mozambique, Madagascar, la Centrafrique et le Soudan (OPEX360).

France/Australie :
Le sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) Émeraude et le bâtiment de soutien et d’assistance métropolitains (BSAM)Seine ont effectué récemment une escale dans le port australien de Perth, capitale de l’Australie-Occidentale. S’inscrivant dans le cadre d’un déploiement de longue durée des deux bâtiments français dans la zone indopacifique, cette escale a été précédée d’un exercice conjoint avec des navires australiens (MinistèreDesArmées).

Royaume-Uni/Égypte :

Les marines britannique et égyptienne ont mené le 11 novembre des exercices navals ainsi qu’une opération amphibie combinée, au large de la ville d’Alexandrie. Selon le communiqué de la Royal Navy, le HMS Albion et le destroyer HMS Dragon ont rejoint la marine et l’armée de l’air égyptienne afin de simuler des attaques de vedettes, ainsi que des manœuvres de débarquement (NavyRecognition).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le 10 novembre, la Frégate multi-missions (FREMM) Bretagne a effectué avec succès le tir d’un Missile de croisière naval (MdCN) contre une cible terrestre, située au centre d’essais de missiles de Biscarosse, appartenant à la DGA. Récemment qualifié sur sous-marin avec le succès du premier tir de MdCN réalisé depuis le Suffren, ce missile permet à la Marine nationale de conduire des opérations vers la terre en disposant d’une capacité de frappe dans la profondeur (MinistèredesArmées).

De récentes images satellites semblent montrer que la Corée du Nord entraîne des dauphins à des fins militaires. Des enclos ont en effet été repérés au sein de la base navale de Nampo, située sur la côte ouest du pays. Ce programme d’entraînement remonterait au moins à octobre 2015. Naturellement plus performants en milieu aquatique que les humains, les dauphins peuvent remplir de nombreuses missions, comme la récupération d’objets sous-marins ou la détection de plongeurs (USNINews).

Le 12 novembre, la marine pakistanaise a admis au service actif le PNS Tabuk, une corvette de modèle Damen OPV 1900. Fabriqué par le chantier naval roumain Damen Shipyards Galati, il fait partie, avec son prédécesseur le PNS Yarmook, d’une commande passée en 2017 par le ministère de la Défense pakistanais. Ces deux corvettes doivent renforcer la capacité de la marine pakistanaise à protéger les frontières maritimes du pays (MarineLink).

Le chantier naval indien Mazagon Dock Limited (MDL) de Mumbai a lancé le 12 novembre le cinquième sous-marin de classe Scorpène de la marine indienne, baptisé Vagir. Ce submersible conventionnel de près de 68 mètres de long déplace 1 775 tonnes et sera mis en œuvre par un équipage de 44 hommes. Il sera notamment armé de torpilles et de missiles antinavires. Le Vagir est l’avant dernier des six sous-marins commandés par l’Inde au chantier naval MDL dans le cadre du « Projet 75 » (NavalNews).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Face au risque croissant que font peser les cybermenaces sur le domaine maritime, GTMaritime a mis en place un nouveau service destiné à la mise à jour automatique de ses logiciels de sécurité. Fourni gratuitement à plus de 6 500 navires, le logiciel Compliance Maintenance a vocation à s’étendre à un nombre plus important de navires grâce à la plateforme de transfert de données FastNet. Cette dernière a pour but de corriger les éventuels défauts liés à l’actualisation des données (HellenicShippingNews).

Maersk a récemment doublé la capacité de son service hebdomadaire de transport entre l’Asie et l’Europe. En effet, la crise internationale liée à la COVID-19 est à l’origine d’importants goulets d’étranglement dans l’échange de marchandises en Europe. L’entreprise propose ainsi, à travers son service A19, de faire la jonction entre les ports européens et ceux d’Asie de l’Est en combinant les transports maritime et ferroviaire (PortNews).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@def.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Linkedin, Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s