LES @MERS DU CESM

12 novembre 1866 :    
Fin de l’expédition française en Corée. C’est par l’arrivée de missionnaires catholiques, en 1836, qu’ont lieu les premiers contacts entre la France et Corée. Les nombreuses conversions sont cependant perçues par le régent comme une menace. Il ordonne alors l’arrestation et le massacre de plusieurs religieux français ainsi que de nombreux fidèles coréens. En réponse, le contre-amiral Pierre-Gustave Roze, commandant la division navale des mers de Chine, lance le 11 octobre une expédition punitive sur le royaume. Les sept bâtiments armant celle-ci mouillent au large de l’île de Ganghwa – contrôlant ainsi l’embouchure du fleuve Han, menant à Séoul – et y prennent pied. Face à l’arrivée de nombreuses troupes coréennes et au manque de moyens terrestres des Français, Roze doit cependant se replier et ordonne un bombardement naval des bâtiments officiels et des faubourgs de Séoul. Les moyens limités de l’escadre ne permettant pas de poursuivre indéfiniment l’expédition, ordre fut donné le 12 novembre d’entamer le voyage retour vers la Chine.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE

États-Unis/Koweït :

Selon le département américain de la Défense, les marines koweïtienne et américaine, mais aussi les garde-côtes des deux pays, ont participé à un exercice conjoint de patrouille de sécurité maritime au nord du golfe Arabo-Persique. Cet entraînement portait particulièrement sur les manœuvres et les communications entre alliés, dans le but d’améliorer l’interopérabilité des forces en présence. Deux navires koweïtiens et trois américains ont ainsi été déployés le 5 novembre (NavyRecognition).

Chine/Japon/Taïwan :

Un projet de loi rendu public le 4 novembre indique que la Chine autorisera ses garde-côtes à faire usage de leurs armes si des navires étrangers naviguent dans les eaux qu’elle contrôle. Ce projet viserait particulièrement les îles Senkaku/Diaoyu, revendiquées par la Chine, le Japon et Taïwan. Plus tôt dans la journée, le gouvernement japonais avait déclaré qu’un navire chinois avait été repéré dans la zone contiguë au large des côtes japonaises pour le 285e jour cette année, dont 59 consécutifs (JapanTimes).

Russie/Écosse :

Des images satellites ont récemment révélé la présence de deux navires de collecte de renseignement de la marine russe, au nord-est de l’Écosse, dans la zone stratégique du « Moray of Firth », une zone auparavant très fréquentée par les « chalutiers » soviétiques au temps de la guerre froide. Appartenant à la classe Vishnya, ces deux bâtiments de plus de 91 mètres de long peuvent déplacer près de 3 470 tonnes (NavalNews).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Selon l’agence de presse chinoise Xinhua, la marine bangladaise a lancé ce 5 novembre cinq nouveaux navires : deux frégates de classe Jiangwei-II et une corvette de classe Jiangdao, toutes trois de fabrication chinoise, ainsi que deux bâtiments hydrographiques de fabrication nationale. Ces navires doivent participer à la défense du territoire maritime du Bangladesh et aider à faire meilleur usage des ressources marines du pays, selon la Première ministre Sheikh Hasina (NavyRecognition).

Le nouveau commandant de la marine péruvienne, l’amiral Ricardo Menéndez Calle, a confirmé l’acquisition de deux nouveaux patrouilleurs. Ils seront construits par les Services Industriels de la Marine, entreprise publique chargée de la construction, de la maintenance et de la modernisation des unités navales péruviennes. Ce projet, vieux de plusieurs années, est redevenu une priorité suite au passage récent et controversé d’une immense flotte de pêche chinoise au large des côtes du pays (Infodefensa).

Selon les informations publiées par l’agence de presse russe TASS ce 29 octobre, le système de défense aérienne russe Pantsir-M, installé sur la corvette Odintsovo de classe Karakurt, a repoussé avec succès une attaque massive de missiles dans le cadre d’un entraînement. La système Pantsir-M comprend huit lance-missiles et deux canons rapides de 30 mm. L’Odintsovo est le premier navire de la marine russe à être équipé de ce système (NavyRecognition).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

La société panaméenne McDermott International – dont le siège social est situé à Houston, au Texas – a annoncé la seconde livraison d’une unité flottante de production, de stockage et de déchargement (FPSO) à la société japonaiseModec Inc. Permettant l’extraction d’hydrocarbures off-shore, cette unité flottante sera installée à environ 10 km au large des côtes mexicaines, dans les eaux peu profondes de la baie de Campeche (PortNews).

Suite au Brexit, le Royaume-Uni a décidé de lancer une consultation visant à renforcer la politique de « freeport », c’est-à-dire des sites appliquant des règles favorables aux entreprises en matière de douanes, de planification et de fiscalité. Si la multiplication de ces sites a pour but de stimuler les investissements et la croissance, ce système se heurte toutefois à des difficultés économiques et politiques, en raison notamment de la crainte de voir l’Angleterre favorisée par rapport aux trois autres nations du Royaume-Uni (OffshoreEnergy).

Le gouvernement canadien a publié un préavis d’adjudication de contrat (PAC) dans le cadre d’un contrat conclu avec le chantier Davie, de Lévis, au Québec. Il porte sur la prolongation de la durée de vie du plus grand brise-glaces du pays, le navire de la garde-côtière canadienne NGCC Louis S. Saint-Laurent. Ce dernier, dont les travaux de rénovation s’étendront entre 2022 et 2027, est essentiel à la sécurité des marins et à la poursuite du commerce dans les eaux canadiennes(NavalToday).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@def.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s