LES @MERS DU CESM

27 octobre 1981 :       
Échouement du sous-marin S-363. Alors que la marine suédoise mène des exercices dans ses eaux territoriales, le sous-marin soviétique S-363, de code OTAN Wiskey, croise au large de la base navale de Carlscrone, en Suède. Heurtant des hauts-fonds en plongée, celui-ci est forcé à faire surface et se trouve incapable de reprendre seul la mer. Une escadre soviétique sera dépêchée pour venir au secours du submersible, mais elle sera cependant tenue en respect, hors des eaux territoriales suédoises, par les défenses côtières. Le S-363 sera, finalement, remorqué jusqu’à la haute mer par la marine suédoise, le 06 novembre suivant. Popularisé en Occident sous le nom de « Whiskey on the rocks », cet incident est interprété à l’époque comme une preuve de l’infiltration des forces du Pacte de Varsovie le long des côtes suédoises. Il encouragera d’ailleurs la Suède à déployer des « incident weapons », des armes forçant les sous-marins ennemis à faire surface sans cependant mettre en danger la vie de l’équipage.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE

Chine/Taïwan :

Plusieurs médias font état d’un déploiement important d’armements et d’infrastructures militaires sur la côte de la province de Fujian, possiblement en vue d’une invasion de Taiwan. La République populaire de Chine y a notamment déployé des missiles hypersoniques DF-17 en vue de remplacer les DF-11 et DF-15. Lors d’un récent déplacement dans une base navale du sud du pays, le président Xi Jinping a demandé aux marins « de maintenir un haut niveau d’alerte » (TheTaiwanTimes).

Chine/États-Unis :

Face aux activités de surpêche menées par la Chine en mer de Chine méridionale, l’US Coast Guard compte déployer des renforts maritimes dans la zone. Cette décision a été annoncée par le Conseiller à la sécurité nationale de la Maison Blanche qui a accusé la Chine de pêche illégale et surtout de harcèlement des bateaux de pêche de ses voisins. La garde-côtière américaine doit ainsi mener des missions de sécurité maritime et d’assistance aux pêcheurs auprès de pays aux moyens limités (Opex360).

Australie :

L’Australie a annoncé son retrait de la coalition navale dirigée par les États-Unis dans le détroit d’Ormuz d’ici la fin de l’année, mais aussi la fin de ses envois de navires de guerre au Moyen-Orient. Le pays met ainsi fin à une présence navale longue de trente ans dans la région, axée sur la lutte contre le terrorisme et la piraterie. Avec ce retrait, l’île-continent vise à concentrer ses forces navales dans son voisinage immédiat pour faire face aux ambitions croissantes de la Chine dans la région (ABCNews).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

La marine indienne a commissionné une corvette furtive spécialisée dans la lutte anti-sous-marine, l’INS Kavaratti. De fabrication domestique, elle est le dernier d’une série de quatre bâtiments dotés d’un radar de fabrication nationale, leRevathi, d’un déplacement de 3 300 tonnes et d’une vitesse maximale de 25 nœuds. La marine indienne prévoie également de doter ces quatre bâtiments de systèmes de missiles surface-air. (DefenseWorld).

La société turque de systèmes de communication et de défense électronique ASELSAN a exporté pour la première fois ses leurres et brouilleurs acoustiques ZOKA. Ces derniers équiperont les sous-marins indonésiens de classe Nagapasa et servirons de contre-mesures contre les torpilles acoustiques. Une fois équipés, les submersibles indonésiens seront capables de déployer jusqu’à 24 leurres et brouilleurs, au coup par coup ou par salves, sans compromettre leur position (DefenseWorld).

Ce 21 octobre, une cérémonie célébrant le début de l’assemblage d’un prototype de réacteur nucléaire s’est tenu dans la ville brésilienne d’Iperó. L’assemblage de ce réacteur s’effectue dans le cadre du programme de développement de sous-marins brésilien PROSUB, destiné à doter le pays de submersibles à propulsion nucléaire. En cas de succès, le processus d’assemblage de ce prototype sera reproduit lors de la construction du premier sous-marin de ce type, l’Álvaro Alberto(NavyRecognition).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le gouvernement italien et le gouvernement régional de la Toscane ont autorisé l’unité flottante de stockage et de regazéification FSRU Toscana à effectuer le transfert d’une partie de son carburant vers des bâtiments de soutage de GNL, ainsi que vers de plus petits méthaniers. Cette décision permettra de faciliter l’expansion des opérations de ravitaillement GNL en Méditerranée centrale tout en évitant la construction de nouveaux terminaux de réception de GNL (MaritimeExecutive).

Le ministère des Ressources naturelles et du Contrôle de l’environnement ainsi que le corps des garde-côtes des États-Unis effectuent depuis le 10 octobre une opération de nettoyage de boules de goudron et de débris mazoutés qui se sont échoués sur une partie du littoral du Delaware (PortNews). Des échantillons d’huiles doivent être analysés afin de déterminer la source de cette pollution (USCoastGuard).

La Yemen Petroleum Company (YPC) a déclaré que douze pétroliers destinés au Yémen étaient actuellement immobilisés au large du pays par les forces saoudiennes. Ces navires avaient pourtant obtenu l’autorisation de rejoindre les ports yéménites après leur inspection par l’ONU. La YPC a insisté sur le fait que cette action représente une violation de plusieurs déclarations et décrets des Nations Unies, qui garantissent l’accès aux ressources de base et à l’aide humanitaire du peuple yéménite (HellenicShippingNews).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s