Les @MERS DU CESM

20 octobre 1920 :        
Premier appontage français, par le lieutenant de vaisseau Paul Teste. Après avoir décollé de la base aéronavale d’Hyères-Le Palyvestre aux commandes d’un avion « sur roulettes » Hanriot monoplace, Teste repère dans le port de Toulon le
Béarn, sur lequel il devra se poser. Inachevé, ce cuirassé avait été équipé d’un pont d’envol construit pour l’occasion. Grâce à un crochet situé à l’arrière d’un train d’atterrissage et des câbles lestés de sacs de sable tendus en travers du pont, le pilote n’eut besoin que d’une trentaine de mètres pour immobiliser son appareil. D’autres appontages seront réussis avec d’autres types d’appareils, au cours des semaines suivantes. Teste donnait à cet appontage une importance considérable car il démontrait les possibilités à la mer de l’avion à roues et, par la même occasion, permettait d’ouvrir de nouvelles perspectives pour la Marine Nationale.      

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE

Russie :
Le ministère de la Défense russe a annoncé le lancement de manœuvres navales en mer Caspienne centrale, dans la région de Bakou. Menées par deux corvettes et deux frégates, elles comprendront des tirs d’artillerie contre des cibles navales et aériennes. Bien que planifié depuis un certain temps, cet exercice est perçu par certains comme un message fort envoyé par la Russie à l’Azerbaïdjan, en conflit ouvert avec l’Arménie, allié de Moscou dans le cadre de l’Organisation du traité de sécurité collective (Opex360).

États-Unis :

Le porte-avions américain Ronald Reagan et son groupe aéronaval sont présents en mer de Chine méridionale pour la troisième fois depuis le début de l’année 2020. Le groupe aéronaval y conduira des exercices aériens, des frappes d’entrainement, ainsi que des exercices de coordination entre ses éléments de surface et aériens. Lors de son précédent déploiement dans la zone, le porte-avions Ronald Reagan avait opéré conjointement avec le groupe aéronaval formé autour de l’USS Nimitz (NavyTimes).

Inde :
D’après l’Indian Defense Research and Developement Organization (DRDO), la marine indienne a mené avec succès le tir d’un missile BrahMos depuis son destroyer INS Chennai, en mer d’Arabie. Il s’agit d’un missile de croisière supersonique ayant une portée de 450 km et capable de voler à moins de 5 mètres de la surface à une vitesse d’environ 2 470 km/h. Il a été développé conjointement par la DRDO et l’industriel russe NPO Mashinostroyeniya (NavyRecognition).

Estonie :
Suite au regain de tensions de ces dernières années entre la Russie et l’OTAN, l’Estonie a entrepris d’augmenter et de moderniser ses moyens militaires. Sur un budget de 645 millions d’euros alloués à la défense pour l’année 2021, 50 millions seront dédiés au renforcement des défenses côtières du pays. L’objectif est ainsi de sécuriser d’ici quelques années les 3 800 km de côtes estoniennes, avec l’installation de mines et de systèmes de missiles antinavires sur les rives de la Baltique et du lac Peïpous (DefenseNews).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Une vidéo publiée sur twitter le 17 septembre montre un bombardier chinois H-6N transportant un missile au profil semblable à celui du DF-17. Ce missile balistique à moyenne portée emporte le DF-ZF, un véhicule planant hypersonique (VPH) porteur de charges conventionnelles ou nucléaires. Depuis plusieurs années, la Chine travaille en effet sur des adaptations aériennes de ses missiles balistiques lancés depuis le sol (TheDrive).

L’Inde va céder l’INS Sindhuvir, un de ses sous-marins de classe Kilo, à la marine de l’Etat voisin du Myanmar. Le submersible sera d’abord remis à neuf et modernisé par le chantier naval Hindustan Shipyard Limited dans la ville indienne de Visakhapatnam. L’INS Sindhuvir avait été acheté par l’Inde à l’URSS dans les années 1980 et sera le premier sous-marin de la marine du Myanmar, qui l’utilisera pour de l’entrainement (DefenseWorld).

La marine vénézuélienne a laissé entendre, à travers des vidéos publiées le 25 septembre, l’acquisition de missiles antinavires chinois C-802A. Capables d’éliminer des navires de surface à une distance de plus de 100 milles nautiques, ceux-ci devraient équiper les patrouilleurs de classe Guaiquerí – des corvettes de classe Avante 2200 développées par la société espagnole Navantia –, qui leur ont été livrés à l’époque sans missiles antinavires (USNINews).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le Liberian International Ship and Corporate Registry – deuxième plus grand registre de navires au monde  s’est opposé à une récente proposition du Parlement européen qui concernait la mise en œuvre du système communautaire d’échange de quotas d’émission (ETS) de gaz à effets de serre pour le transport maritime international. Selon l’organisation libérienne, de telles mesures ne feraient en effet que saper les efforts déjà établis par l’Organisation maritime internationale (OMI) (OffshoreEnergy).

Dans le cadre de la surveillance des approches maritimes, l’agence européenne de garde-côtes Frontex a lancé un appel d’offres afin de poursuivre l’expérimentation d’aérostats ; Ainsi, deux ballons captifs devraient être déployés au printemps 2021 pour la surveillance maritime de deux îles grecques, pour une période de six mois. Un premier test avait déjà été mené avec succès en 2019 (MeretMarine).

Un appel d’offres européen a été récemment lancé par les autorités portuaires d’Anvers et de Rotterdam, afin de mettre en place un système unique d’alimentation électrique – basé à terre – pour la navigation intérieure et l’industrie des croisières fluviales. Jusqu’à maintenant, les équipages avaient en effet recours à des générateurs diesel ou aux machines des bateaux pour obtenir de l’électricité (OffshoreEnergy).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publations et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s