LES @MERS DU CESM

17 octobre 1917 :

Bataille du détroit de Muhu. Afin de bloquer toute navigation dans le golfe de Riga, la marine impériale allemande s’empare de l’archipel de Moonsund, au large des côtes de l’Estonie, au cours de l’opération amphibie Albion menée au début du mois d’octobre 1917. Pour éviter la capture, une escadre russe appareille du port de Riga et tente de s’échapper à travers le détroit de Muhu, le 17 octobre. Rapidement repérés, les bâtiments russes engagent le combat contre l’escadre allemande, lancée à leur poursuite malgré la présence de sous-marins britanniques et de champs de mines. Au cours de la bataille, le cuirassé Slava, touché à plusieurs reprises et incapable de naviguer dans les fonds de faible profondeur du détroit, est sabordé par son équipage au large de l’île de Muhu.

GÉOPOLITIQUE ET STRATÉGIE

Russie :

Le sous-marin russe à propulsion nucléaire Oryol de la flotte du Nord a mené un exercice en mer de Barents. Au cours de la manœuvre, le bâtiment en immersion a frappé une cible située en surface à 120 km de distance à l’aide d’un missileGranit. La semaine passée, l’équipage de l’Oryol avait déjà mené des exercices de lutte anti-sous-marine et de guerre des mines en tandem avec un second sous-marin à propulsion nucléaire de la flottille de Kola (TASS).

États-Unis :

Le Littoral Combat Ship (LCS) de classe Independance USS Gabrielle Giffords a rejoint le SOUTHCOM afin de mener des patrouilles de lutte contre le narcotrafic. Après un déploiement d’un an dans l’Indopacifique, il rejoint ainsi la zone de responsabilité de la IVflotte en mer des Caraïbes et au large de l’Amérique du Sud. Cette mission s’inscrit dans le cadre d’un groupe d’action inter-agences des États-Unis afin de lutter contre le trafic de drogue en provenance d’Amérique du Sud (USNINews).

Chili :

La Direction générale du territoire maritime et de la marine marchande chilienne a présenté le protocole mis en place en réponse aux éventuelles incursions d’une flotte de 340 navires de pêche chinois dans ses eaux territoriales. Celle-ci, à la recherche de calamars géants, a récemment été aperçue au large des côtes péruviennes après un passage près des îles Galápagos. D’après les autorités chiliennes, ce type de transits se produit deux fois par an (Infodefensa). 

INDUSTRIE DE DÉFENSE

L’Arabie saoudite a lancé le premier de ses navires d’interception rapide HSI32. Conçus en France par les Constructions mécaniques de Normandie, ils seront construits localement par la Zamil Ship Manufacturing Company. Les HSI32 sont appelés à réaliser diverses missions dans les eaux du royaume : recherche et sauvetage, lutte contre la piraterie, contre le trafic de drogue ainsi que contre l’immigration illégale. Les HSI32 seront par ailleurs équipés d’un canon de 20 mm et de mitrailleuses de 12,7 mm (NavyRecognition).

Le premier porte-avions indien de fabrication nationale, l’INS Vikrant, débutera ses essais en mer au mois de décembre 2020, probablement au large de l’État du Karnataka. Il est le résultat du projet IAC (Indigenous Aircraft Carrier) entamé en 1997 visant à doter l’Inde d’un second porte-avions. Déplaçant 40 000 tonnes, il mesure 262 mètres de long et peut transporter jusqu’à 40 aéronefs (TheNewIndianExpress).

La Japon a lancé le premier des trois sous-marins d’attaque à propulsion conventionnelle de classe Taigei au chantier naval de Mitsubishi Heavy Industries. Destinés à être les successeurs de la classe Sōryū, ces nouveaux bâtiments mesureront 84 mètres de long pour un déplacement de 3 000 tonnes – soit 100 tonnes de plus que leurs prédécesseurs – et seront équipés de torpilles de type 89 et de missiles antinavires Harpoon. Le nouveau submersible entrera en service en mars 2022 (NavyRecognition).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Dans le cadre de sa Stratégie nationale de construction navale, le Canada a reçu son troisième et dernier navire hauturier de sciences halieutiques (NHSH). Ce dernier est doté d’un moteur à propulsion diesel-électrique, de systèmes électroniques, fournis principalement par Thales, ainsi que de quatre laboratoires de recherche. Destiné à collecter des informations sur l’état de la faune et de la flore marines, ce navire servira également d’appui aux opérations de secours des garde-côtes (MerEtMarine).

La société Global Energy Ventures a annoncé le développement du premier navire destiné au transport d’hydrogène compressé, le H2 Ship. L’entreprise cherche ainsi à devenir le leader du transport d’hydrogène compressé, dans un contexte de demande croissante d’énergies « zéro carbone » par les gouvernements et les grandes industries. Le H2 Shipaura une capacité de stockage de 23 millions de m3 (PortNews).

L’autorité nationale portuaire sud-africaine Transnet (TNPA) a autorisé la société DNG, également sud-africaine, à posséder son propre terminal de gaz naturel liquéfié à Algoa Bay, dans la province du Cap-Oriental ainsi qu’une unité flottante de stockage. Dans un contexte général de décarbonation de l’industrie maritime, DNG espère ainsi pouvoir répondre aux besoins environnementaux, législatifs et commerciaux des marchés sud-africain et international du GNL, pour devenir l’un des leaders de sa commercialisation sur le continent (OffshoreEnergy).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s