LES @MERS DU CESM

15 septembre 1944 :    
Débarquement américain sur l’île de Peleliu, dans l’archipel des Palaos. En prévision d’un débarquement ennemi, 11 000 soldats japonais occupent l’île à l’été 1944, afin de maîtriser le littoral. Les Américains s’apprêtent de leur côté à mener une opération amphibie le 15 septembre au matin (plan Stalemate II), pensant reprendre le territoire en quelques jours. Leur but est de prendre le contrôle de l’aérodrome afin de préparer les futures opérations aériennes dans la région. 28 000 Marines sont déployés depuis les plages afin de se rendre maître des fortifications construites par les Japonais et de détruire les réseaux de galeries souterraines. Plus âpre que prévue, la bataille durera deux mois, faisant près de 1 800 morts côté américain et plus de 10 000 côté japonais. Considérée comme l’une des batailles les plus meurtrières de la guerre du Pacifique, elle donnera plus tard son nom à un bâtiment de surface de l’US Navy.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Mozambique :

Depuis 2017, le Mozambique est aux prises avec une insurrection djihadiste dans la province de Cabo Delgado, dans le nord du pays. Ayant récemment prêté allégeance à l’Etat Islamique, les insurgés lancent des actions toujours plus audacieuses. Dernière en date : la prise des îles de Metundo et Vamizi, au large du Mozambique. Cette nouvelle conquête leur permet de menacer le trafic maritime dans la zone et d’isoler la région gazière de Palma. Les îles sont aussi une plaque tournante pour le trafic régional de drogues (Opex360).

États-Unis/Australie/Japon/Corée du Sud :

Huit navires de guerre de quatre nations différentes participent à la troisième édition de l’exercice Pacific Vanguard, dans les environs de l’île américaine de Guam. Avec cet entraînement, les marines américaine, australienne, japonaise et sud-coréenne cherchent à renforcer leur interopérabilité face aux ambitions chinoises dans la région. Au cours de l’exercice, les quatre marines travailleront ensemble, entre autres sur des exercices de tir réel, de manœuvres combinées et de guerre anti-sous-marine (StarsandStripes).

Russie :

Au cours de son déploiement en mer Méditerranée, l’équipage du destroyer russe de la flotte du Nord Vice-amiral Kulakov a mené un exercice de lutte anti-sous-marine avec le soutien d’un hélicoptère Kamov KA-27PL et de son sonar trempé. Présent dans la zone depuis le début du mois d’août, le bâtiment russe a mené plusieurs exercices, notamment avec les forces chypriotes et algériennes (Tass).

Allemagne/Italie/Émirats arabes unis :

Dans le cadre de l’opération européenne Irini, la frégate allemande FGS Hamburg, assistée par la frégate italienne ITS Margottini, a intercepté le navire MV Royal Diamond 7 provenant du port émirati de Sharjah. Selon l’état-major de l’opération, le pétrolier se dirigeait vers le port libyen de Benghazi, afin d’y livrer du carburant pour un usage militaire. Le navire est désormais escorté vers un port de l’Union européenne afin d’« approfondir l’enquête » (Opex360).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le constructeur naval Daewoo Shipbuilding & Marine Engineering (DSME) a livré à la marine sud-coréenne son premier destroyer KDX-I amélioré via le Performance Improvement Program (PIP). DSME est en effet chargé depuis 2018 de moderniser les trois destroyers de classe Gwanggaeto le Grand de la marine de la République de Corée. Le PIP doit ainsi permettre à ces navires, construits dans les années 1990, de se hisser au même niveau technologique que leurs homologues plus récents (NavalNews).

D’après le département d’État des États-Unis, l’US Navy a baptisé le 12 septembre l’USS Montana, plus récent sous-marin de la classe Virginia. Il s’agit du second bâtiment portant ce nom. Le premier fut un cuirassé ayant participé à la Première Guerre mondiale et retiré du service actif en 1921. Équipés d’une propulsion nucléaire, les sous-marins de la classe Virginia peuvent remplir un large spectre de missions, allant de la lutte anti sous-marine et anti-surface au recueil de renseignement (NavyRecognition).

Dans le cadre d’un accord-cadre signé entre les entreprises Saab et Diehl Defence, les corvettes de classe K130 Braunschweig de la Deutsche Marine vont être équipées de missiles anti-navires RBS-15 MK3 de longue portée. Offrant des capacités anti-navires et de déni d’accès, tout-temps et de longue portée, les RBS-15 devraient être livrés à la marine allemande entre 2022 et 2026 (NavalNews).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Deux pétroliers battant pavillon iranien ont contourné le cap de Bonne espérance, en route vers l’océan Atlantique. Partis de Bandar Abbas le mois dernier, les deux bâtiments, d’une capacité respective de 300 000 barils, seraient en route pour le Venezuela. L’Iran avait déjà envoyé une première flottille de 5 pétroliers, avec succès, à son allié entre mai et juin, avant qu’une seconde flottille ne soit interceptée et saisie par l’US Navy dans le cadre de son embargo (HellenicShippingNews).

L’entreprise française SeaOwl a procédé à l’appareillage, piloté depuis le Sud de Paris, du premier navire télé-opéré par satellite et dépourvu d’équipage. En présence de la ministre de la Mer, le navire a réalisé des manœuvres de démonstration dans le port de Toulon. Doté d’un financement public de 2 millions d’euros, ce type de navire pourrait être utilisé à l’avenir dans le cadre de missions sous-marines d’inspection, de réparation et de maintenance (IMR) des installations pétrolières et gazières (Zdnet)

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s