LES @MERS DU CESM

image001

8 juillet 1879 : Départ de l’expédition Jeannette. Afin de démontrer l’existence du « Kuroshio », un courant tempéré qui conduit par l’océan Pacifique, via le détroit de Béring, vers une mer libre située au pôle Nord, le directeur du New York Herald Tribune organise, sous le commandement du lieutenant commander Georges Washington De Long, l’expédition Jeannette, du nom du voilier qui emmène cette mission. Après avoir quitté le port de San Francisco le 8 juillet 1879, l’expédition pénètre dans le détroit de Bering où, prise rapidement dans les glaces, elle hivernera deux ans avant la destruction du navire au large de la Sibérie, le 13 juin 1881. Seuls 13 marins, sur un équipage de 33 hommes, survécurent au trajet retour entamé sur la banquise. Si la disparition de la Jeannette a infirmé la théorie de la mer libre du pôle Nord, la découverte en 1884 de plusieurs débris sur les côtes du Groenland a permis d’établir pour la première fois l’existence d’un courant océanique qui déplace les glaces de l’Arctique, d’est en ouest.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

États-Unis/Amérique du Sud :

La 4ème flotte des États-Unis a déployé plus de navires dans les Caraïbes et dans le Pacifique Est au cours des trois derniers mois qu’au cours des cinq dernières années. Depuis le mois d’avril, dans le cadre d’une initiative de l’administration Trump, une moyenne de six navires accompagnés de détachements des Garde-côtes luttent contre les trafics de drogues à destination des États-Unis. L’US Navy a ainsi saisi l’équivalent d’un milliard de dollars de drogue depuis le début de ces opérations (USNINews).

États-Unis/Chine :

Dans un communiqué du 2 juillet, le ministère de la Défense américain déclare être préoccupé par les agissements chinois, de plus en plus agressifs, autour des îles Paracels. Les Etats-Unis dénoncent notamment la violation des « engagements pris par la Chine dans la Déclaration sur la conduite des parties en mer de Chine méridionale de 2002. » L’US Navy mène régulièrement des FONOP près de cet archipel pour y affirmer la liberté de navigation, entraînant en retour des protestations de la Chine (LeMonde).

Espagne/Méditerranée/Mer Noire :

Le mardi 30 juin, la frégate Álvaro de Bazán de la marine espagnole a pris le commandement du Standing NATO Maritime Group 2 (SNMG2) à la base navale de Rota. Composée de quatre à six destroyers et/ou frégates, le SGNM2 est une force de réaction navale permanente de l’OTAN qui patrouille en Méditerranée et en mer Noire. Durant quatre mois, l’Álvaro de Bazán opèrera dans la région avant d’être relevé par la frégate espagnole Cristóbal de Colón (Infodefensa).

Chine :

Le Centre d’études stratégiques internationales américain (CSIS) a déclaré mardi dernier que le rôle du commissaire politique avait une importance prépondérante à bord des bâtiments chinois. Formés à la conduite opérationnelle et placés au même niveau que le commandant du navire, ces commissaires politiques évaluent les officiers tout en garantissant le respect de la stratégie arrêtée par Pékin. Ils semblent être les initiateurs des manœuvres agressives menées à l’encontre des marines étrangères (USNINews).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

D’ici 2022, le Naval Information Warfare Systems Command de l’US Navy prévoit d’équiper 180 navires d’un système informatique permettant de certifier leur conformité avec les exigences de cybersécurité des Départements à la Défense et à la Marine américains. Une base de données cybernétique permettra au commandement de l’US Navy de vérifier les capacités informatiques et de cyberdéfense d’un navire et de s’assurer que tous ses systèmes hébergés sont fonctionnels (ItNetworks)

Le 4 juillet, le président de l’Association turque des industries de défense a annoncé le succès d’un tir d’essai du nouveau missile antinavire turc ATMACA, qui a atteint sa cible à une distance de 200 km. Développé par la société ROKETSAN, l’ATMACA a une portée comprise entre 280 et 360 km et est doté d’une charge explosive de 250 kg. Son système de guidage et de contrôle est de fabrication turque. Il pourra être lancé depuis des patrouilleurs, corvettes ou frégates (NavyRecognition).

À la suite de l’annonce du ministre de la Défense japonais de l’abandon du déploiement des deux systèmes antimissiles terrestres AEGIS, Tokyo réfléchit à plusieurs alternatives, notamment l’acquisition de nouveaux destroyers pour accueillir ces systèmes. Cependant la marine japonaise peine aujourd’hui à recruter le personnel nécessaire au déploiement de navires supplémentaires. Une autre possibilité consisterait à installer des systèmes antimissiles sur des bases flottantes, bien que celles-ci soient vulnérables et coûteuses à protéger (OPEX360).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

La société britannique RPS a annoncé le 2 juillet avoir terminé l’installation de deux LiDAR, appareils utilisant un laser pour mesurer la vitesse du vent, au large d’Ulsan, en Corée du Sud. Le pays ambitionne en effet d’y développer un parc d’éoliennes flottantes de 800 MW. Les LiDAR resteront une année sur la zone et permettront de déterminer la puissance des vents marins, afin d’estimer la viabilité du projet (LeMarin).

Le Shanghai Containerized Freight Index (SCFI) a annoncé avoir constaté une augmentation récente de 8,5 % des coûts de transport conteneurisé entre l’Asie et la côte Ouest des États-Unis. Ils ont donc subi une augmentation de 70 % depuis l’année précédente, alors que sur la côte Est ceux-ci n’ont augmenté que de 24%. Ces évolutions soulignent l’optimisme des armateurs pour la saison à venir, celle-ci étant habituellement très active. En effet, un seul trajet commercial entre l’Asie et les États-Unis a par exemple été annulé pour le mois de septembre (MFAME).

Le 6 juillet, le secrétaire général de l’Elysée a annoncé la création d’un ministère de la Mer dans le gouvernement de M. Jean Castex. À l’occasion de sa prise de fonction à la tête de ce ministère, Mme Annick Girardin a rappelé l’importance et la diversité des enjeux maritimes pour la France. Le dernier ministère dédié aux enjeux maritimes remonte à 1991, le domaine de ce portefeuille ayant été depuis assumé par un secrétariat général de la Mer, rattaché au Premier Ministre (MeretMarine).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s