Première plongée pour le Suffren

985355777

Du 27 au 29 avril 2020, le Suffren, premier sous-marin nucléaire d’attaque (SNA) de type Suffren a réalisé une première série d’essais à la mer au large de Cherbourg, dont des essais de propulsion et de plongée. Ces essais sont une étape importante dans la conduite du programme Barracuda, et permettront à la Direction générale de l’armement (DGA) et à la Marine nationale de confirmer la robustesse et l’efficacité du sous-marin construit par Naval Group -et par TechnicAtome pour sa chaufferie nucléaire- avant sa livraison.

Lundi 27 avril, le SNA Suffren a appareillé du bassin de Cachin de responsabilité DGA, avec le concours de la batellerie du service des moyens portuaires (SMP) de la base navale de Cherbourg. Accompagné d’un dispositif de protection mis œuvre avec la participation de toutes les composantes de la Marine nationale afin de garantir une bulle de sûreté, le Suffren a effectué ses premiers essais de propulsion en petite rade avant d’accoster au quai H3 de la base navale de Cherbourg en fin de journée.

Mardi 28 avril, le Suffren et son équipage ont appareillé du quai H3 en début de matinée et se sont dirigés vers le coffre du Becquet, en passant entre la pointe de la digue de Querqueville et le fort de l’Ouest, où il a effectué sa première plongée statique.

Après avoir passé la nuit sous l’eau, le Suffren a refait surface dans la matinée du mercredi 29 avril et a rejoint le bassin de Cachin à l’issue de cette première sortie.

Cette première sortie à la mer a été réalisée dans un cadre sanitaire adapté au contexte actuel d’épidémie de Covid 19. Elle s’inscrit dans la continuité des essais déjà réalisés à quai depuis plusieurs mois pour valider toutes les installations du sous-marin. Elle a été pilotée par la Direction générale de l’armement, et la Marine nationale pour la conduite du bâtiment, avec le soutien du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives et en lien étroit avec les industriels.

De samedi 2 mai au dimanche 3 mai, le Suffren a réalisé sa deuxième plongée destinée à tester principalement le système de combat.

Lundi 4 mai, le bâtiment de soutien et d’assistance métropolitain (BSAM) Garonne a réalisé le premier entraînement au remorquage en mer avec le Suffren au large de Cherbourg. De par leur conception, les BSAM sont particulièrement adaptés aux missions de remorquage des SNA. Outre leur grande manœuvrabilité, ils sont en effet dotés d’une propulsion de 5 200 kilowatts qui leur assure toute la puissance nécessaire à ce type de remorquage.

La première montée des couleurs de l’équipage d’armement avait eu lieu le lundi 20 avril 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s