RESILIENCE : Le BSAOM Dumont d’Urville, admis au service actif, participe à l’opération

1170x485blobbig_1831.png

Le bâtiment de soutien et d’assistance outre-mer (BSAOM) Dumont d’Urville, a été admis au service actif le 17 avril 2020 par l’amiral Christophe Prazuck, chef d’état-major de la Marine. Quatrième et dernier né de sa série, le Dumont d’Urville rejoint les rangs de la Marine avec ses « sistership » D’Entrecasteaux et Bougainville, tous deux admis en 2016, et le Champlain, en 2017.

Dès le lendemain de son admission, l’équipage B du Dumont d’Urville s’engageait au profit de l’opération Résilience : le 18 avril matin, le bâtiment est rejoint sur le quai de Pointe-à-pitre en Guadeloupe par le porte-hélicoptères amphibie (PHA) Dixmude. Ce dernier transfère alors six conteneurs et quelques palettes de fret sur la plage arrière du BSAOM qui appareille immédiatement pour mettre le cap sur Cayenne. Son but étant de les livrer le plus rapidement possible aux autorités locales de la Guyane afin de soutenir efficacement la lutte contre la pandémie de covid-19 et venir ainsi en aide à la population.

Modernes et polyvalents, les BSAOM sont des bâtiments de la Marine dédiés aux missions de souveraineté, d’assistance et de soutien outre-mer. Ils participent plus précisément aux missions de :

– présence, surveillance et protection des intérêts français dans la zone économique exclusive, allant de la police des pêches aux missions de dépollution en passant par la lutte contre les trafics illicites.

– sauvegarde et assistance au profit des populations, notamment en cas de catastrophe naturelle, et des navires en détresse.

– soutien logistique : leur large plateforme et leur puissante grue leur permet de transporter du fret et des véhicules. Ils peuvent aussi embarquer des plongeurs pour réaliser des interventions sous-marines.

– projection de forces de police ou de gendarmerie.

En outre, le Dumont d’Urville peut embarquer une embarcation commando à usage multiple (ECUME), lui conférant ainsi une capacité opérationnelle supplémentaire.

Basé à Fort-de-France en Martinique, le BSAOM Dumont d’Urville renforce le dispositif de surveillance et de protection maritime des forces armées aux Antilles aux côtés des frégates de surveillance (FS) Ventôse et Germinal et du patrouilleur Antilles-Guyane (PAG) La Combattante, admis au service actif en janvier dernier.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s