CHEF D’ETAT-MAJOR DE LA MARINE-29 AVRIL 2020

Marins,

L’épidémie récente de COVID-19 au sein des unités du groupe aéronaval a été l’occasion d’une prise de conscience très forte de l’impact durable du virus sur notre manière de conduire nos missions et de mettre en œuvre les unités de la marine. Aujourd’hui, quatre marins sont encore hospitalisés, dont un en réanimation. Ma première pensée est pour eux et pour leurs proches.

Mais malgré l’ampleur de la contamination, nous avons réussi à mener une manœuvre inédite pour isoler et soigner les marins du groupe aéronaval sur les sites militaires toulonnais, et ainsi protéger leurs familles et leurs proches. Je remercie tous les marins, militaires et civils du GAN et des organismes de soutien qui ont contribué à cette manœuvre.

Comme de très nombreux secteurs d’activité, comme les hôpitaux, comme les forces de sécurité, comme l’ensemble de la société, nous avons été surpris par l’ampleur des conséquences de ces changements brutaux sur nos manières de vivre et de travailler. Mais les opérations de la Marine ont continué tout au long de la crise, à un rythme élevé. Elles ont directement contribué, des rues de Marseille aux départements d’outre-mer, à l’effort sanitaire national. Aujourd’hui, nous avons plus de 30 unités à la mer. Nos sous-marins dissuadent. Nos sémaphores veillent. Nos frégates et nos aéronefs patrouillent. Nos fusiliers protègent. Le SNA Suffren plonge pour la première fois.

Pour garantir cette continuité, nous avons dû prendre des mesures conservatoires importantes, notamment en termes de protections individuelles, d’aménagement des programmes des bateaux en cours de déploiement ou sur le point de partir, de suivi sanitaire et de capacités de soutien médical. Ces mesures ont fonctionné : ces derniers jours, nous avons réussi à contenir et à éviter d’autres épisodes de contamination.

Ces mesures ont vocation à évoluer continûment en fonction de ce que nous apprenons du virus et des moyens matériels dont nous disposons. Nous avons mené une réflexion de fond sur la manière de mieux protéger nos opérations et les marins qui les conduisent. Dans les prochains jours, je publierai un plan d’action destiné à l’ensemble de nos forces. Ces mesures induiront des contraintes nouvelles, notamment pour les déploiements de longue durée, comme des quatorzaines avant appareillage et, malheureusement, une limitation des escales.

Je sais que vous comprendrez que ces mesures sont indispensables pour protéger nos équipages, nos familles et nos concitoyens. Je sais aussi que vous les appliquerez avec rigueur, sans laquelle elles perdraient tout sens et toute utilité.

Nos regards doivent désormais se tourner vers l’avant. Le Président de la République l’a annoncé, le Premier ministre vient d’en détailler les modalités : à partir du 11 mai, et sur plusieurs mois, notre pays, ses écoles, ses commerces, ses entreprises, ses transports en commun, vont se remettre en route, selon une feuille de route fondée sur une stratégie sanitaire.

 

Toutes les fonctions de long terme qui avaient été provisoirement suspendues vont reprendre. Nos écoles vont progressivement rouvrir. Les opérations d’entretien vont retrouver un rythme normal comme la construction de nos futures unités. Le tout graduellement, pas à pas, en sécurité. Car à travers la formation, le MCO, les nouveaux programmes, ce sont nos opérations de demain que nous préparons, et, comme celles d’aujourd’hui, elles sont indispensables.

 

Je sais pouvoir compter sur chacun d’entre vous.

 

Amiral Christophe Prazuck chef d’état-major de la Marine,

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s