LES @MERS DU CESM

image003.png

13 Février 1814 :

La division navale commandée par le contre-amiral Cosmao Kerjulien brise le blocus continental anglais et permet au Scipion, de rejoindre Toulon. Le Romulus, commandé par le commandant Pierre Nicolas Rolland, soutient l’attaque de trois des dix-neuf vaisseaux ennemis pendant près d’une heure et demie. Pris dans un combat inégal à une demi-portée de pistolet il essuie les tirs croisés du navire de 98 canons britannique HMS Boynes d’un second trois-ponts. Le Romulus change de cap pour longer les falaises de Sainte-Marguerite au plus près, une audacieuse stratégie qui finit par contraindre les navires anglais sérieusement endommagés à abandonner leur poursuite. Malgré la perte de 84 marins et la blessure de son capitaine, le Romulus parvient à rejoindre le reste de la flotte. Le Scipion arrive le lendemain sans encombre et le roi Louis XVIII, mis au fait de la bravoure du Romulus et de son commandant, nomme ce dernier contre-amiral.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

États-Unis/Amérique du Sud :

Le 13 février prochain, le littoral combat ship USS Little Rock (LCS-9) doit commencer son premier déploiement au sein de la IVflotte américaine, en Amérique du Sud. Le SOUTHCOM entend relancer l’opération Martillo dont l’objectif est de lutter contre le trafic de drogue en assurant une présence maritime au large des côtes sud-américaines. Les États-Unis y voient aussi une occasion de développer des partenariats stratégiques locaux avant leurs concurrents russes ou chinois (USNINews).

États-Unis :

Le secrétaire à la Marine des États-Unis par intérim, Thomas Modly, a déclaré le 6 février dernier que l’année 2020 serait une année cruciale pour le développement d’armes hypersoniques. Un important vol test serait prévu ainsi cette année pour l’US Navy. Il évoque également le développement rapide de ces nouvelles technologies par les marines russe et chinoise et appelle l’US Navy et l’US Marine Corps à renforcer leur collaboration afin d’accélérer l’étude de ces armes (Military).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Bell et Boeing ont livré à l’US Navy le premier avion de transport CMV-22B Osprey moins de deux mois après son premier vol. Destiné à remplacer les avions C-2A Greyhound, il est spécifiquement conçu pour opérer sur les porte-avions des classes Nimitz et Gerald R. Ford, avec des capacités de décollage et d’atterrissage vertical. Prévu d’entrer en service partiel dès l’année prochaine, il offrira des capacités de transport de près de trois tonnes sur une distance d’environ 2 000 km (NavalNews). L’avionneur américain a également livré à l’US Navy le premier chasseur F/A-18 Super Hornet modernisé. Ce Service Life Modification permettra à terme d’allonger la durée de service des F/A-18 de 6 000 à 10 000 heures de vol et d’installer le système Block III, offrant notamment de nouvelles capacités de communication et de travail en réseau (AirRecognition).

Le patrouilleur océanique à long rayon d’action (POLA) ARM Reformador vient d’être livré à la marine mexicaine. Déplaçant 2 850 tonnes pour 107 mètres de long, ce bâtiment est dérivé des frégates de classe Sigma de Damen et a été construit localement. La marine mexicaine le présente comme l’un des navires les plus technologiquement avancés d’Amérique latine, sa polyvalence lui permettant de mener un large éventail de missions (NavalToday).

L’US Navy œuvre à intégrer des missiles antinavires à longue portée (LRASM) AGM-158C produits par Lockheed Martin à ses avions de patrouille maritime P-8A Poseidon. Ces derniers devraient également être équipés d’autres systèmes d’armes tels que des mines navales ou des bombes à guidage de précision, afin de répondre à un plus large spectre de missions (TheDiplomat). Le missile AGM-158C connaît actuellement un certain succès à l’export. Alors que le Japon a annoncé la semaine dernière sa volonté d’en équiper sa flotte de F-15J Eagle, le gouvernement américain a approuvé le 7 février l’éventuelle vente de deux cents exemplaires à l’Australie pour en équiper ses avions F-18 (NavyRecognition).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Selon WindEurope, la capacité européenne de production d’énergie par l’éolien en mer a été accrue de 3,6 GW au cours de l’année 2019, un record qui s’explique notamment par une meilleure compétitivité de ce mode de production d’énergie. Le Royaume-Uni en est le premier contributeur, avec une capacité installée de 1,7 GW, suivi de l’Allemagne avec 1,1 GW. Selon la Commission européenne, 230 à 450 GW seraient nécessaires d’ici 2050 pour atteindre les objectifs de décarbonation fixés par le Green Deal (WindEurope).

Le Premier ministre indien Narendra Modi a donné son accord de principe pour la construction d’un port d’envergure à Vadhavan, au nord de Bombay, destiné à absorber le surplus de trafic du Jawaharlal Nehru Port, premier port de conteneurs en Inde et premier partenaire du projet. Ce nouveau port doterait le Jawaharlal Nehru Port Trust d’une capacité d’environ 10 millions d’EVP d’ici 2023 (TheMaritimeExecutive).

Le porte-conteneurs taïwanais YM Eternity a été arrêté par les autorités australiennes pour non-règlement d’une dette de pollution avoisinant les 12 millions d’euros. Le navire avait perdu 81 conteneurs au large de Newcastle, sur la côte est de l’Australie, en juin 2018, et refuse de payer pour l’opération de nettoyage qui sera réalisée par l’entreprise Ardent Oceania, mandatée par l’Autorité australienne pour la sécurité maritime (TheMaritimeExecutive).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s