Le Courbet saisit plus de 3,5 tonnes de stupéfiants

Unknown.jpeg

Le 13 décembre, la mission de lutte contre les trafics illicites du Courbet s’est concrétisée avec une prise de plus de 3,5 tonnes de résine de cannabis, soit la plus importante saisie pour un navire français dans la zone cette année.

Partie le 7 novembre de Toulon, la frégate de type La Fayette Courbet a relevé la frégate anti-aérienne Jean Bart le 23 novembre dans l’optique de maintenir une présence française dans le Golfe Arabo-Persique.

Sous contrôle opérationnel du commandant de la zone maritime océan Indien (ALINDIEN), la mission du Courbet est double : d’une part assurer une présence française dans une zone d’intérêt stratégique, d’autre part lutter contre les trafics. C’est dans le cadre de ce second volet que la frégate se trouvait au large du Golfe d’Oman, en soutien direct de la Combined Task Force (CTF) 150. La CTF 150 est une coalition rassemblant les marines de plusieurs pays dans le but de lutter contre les trafics et activités illicites liées au terrorisme, et de garantir la sûreté des espaces maritimes.

Grâce à du renseignement, le bâtiment a pu localiser un boutre suspect, sans pavillon, dans la zone. La frégate est restée à portée radar du boutre pendant plus de 36h, en attendant que s’opère le transfert de stupéfiants à son bord par un navire complice. Vers 1h du matin, le boutre s’est dirigé vers le sud et le Courbet s’est mis en chasse. Une fois le boutre intercepté, l’enquête de pavillon menée par l’équipe de visite a confirmé que celui-ci était sans nationalité. L’équipe de fouille a ensuite localisé les stupéfiants dans un double fond des soutes à gasoil. A la tombée de la nuit la drogue était saisie, embarquée à bord du Courbet, pesée et scellé.

Le bilan est impressionnant : 172 ballots de résine de cannabis d’environ 20 kg chacun, pour un total de plus de 3,5 tonnes. Il s’agit de la plus grande saisie française cette année dans la région. Sous la responsabilité du commandant et sur l’ordre d’ALINDIEN, l’équipage a ensuite procédé à la destruction de la saisie.

Le succès de l’opération conduite vient souligner la bonne coordination de l’ensemble des services de l’État dans les différentes phases qui se sont succédées, du recueil de renseignement à l’interception. Les routes maritimes de la mer d’Arabie sont particulièrement empruntées par les trafiquants de drogue à destination de l’Europe. Le narcotrafic constitue, à ce titre, un des principaux enjeux sécuritaires dans la région. Cette année, les bateaux français auront ainsi procédé à 9 saisies pour un total de près de 15 tonnes de produits illicites.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s