LES @MERS DU CESM

image003.png

8 décembre 1914 :

Bataille des Falklands. Alors que le vice-amiral allemand Maximilian von Spee est sorti victorieux de la bataille de Coronel menée contre l’escadre anglaise des Indes occidentales le mois précédent, Berlin lui ordonne de rentrer en Allemagne. Il lui faut pour cela forcer le blocus britannique, option à laquelle il tarde à se résoudre. Il appareille finalement avec l’ensemble de ses forces en décembre et met cap vers l’Atlantique, où il décide de bombarder Port Stanley, base britannique sise aux Malouines. Mais la Royal Navy profite de l’hésitation de von Spee et met en place une riposte. Après trois heures de poursuite, les deux puissants croiseurs de bataille de l’amiral Sturdee engagent les croiseurs cuirassés de la marine impériale qui parviennent un temps à s’échapper… Avant d’être rattrapés par la vitesse supérieure des navires britanniques. À l’issue de la journée, quatre navires allemands ont sombré et seul un croiseur léger réussit temporairement à s’échapper. Le glas des raids de surface est sonné, l’effort de guerre allemand contre les routes maritimes anglaises se portera bientôt sur les forces sous-marines, ouvrant une nouvelle phase du conflit. 

DÉFENSE ET STRATÉGIE

 Groenland :

En marge du sommet de l’OTAN, la Première ministre danoise a annoncé que d’ici 2023 Copenhague consacrerait plus de 200 millions d’euros à la sécurité du Groenland. Depuis 2016, 16 millions d’euros annuels étaient alloués à cette fin, auxquels s’étaient exceptionnellement ajoutés 31 millions en 2018. Le Danemark, qui s’inquiète de la présence de sous-marins russes et des tensions croissantes en océan Arctique, souhaite notamment renforcer la surveillance maritime dans la région (JournaldeMontreal).

Chine/États-Unis :

Suite à l’adoption par Washington d’une loi de soutien aux manifestations pro-démocratie hongkongaises, Pékin a décidé de suspendre les visites de bâtiments américains dans l’ancienne colonie britannique. Plusieurs escales de ravitaillement de l’US Navy avaient déjà été interdites en avril et août derniers par la Chine. Le gouvernement chinois annonce également prendre des sanctions à l’égard d’ONG américaines actives dans le domaine des droits de l’homme, qui soutiennent notamment le mouvement hongkongais (LeParisien).

Royaume-Uni/Norvège :

Le HMS Queen Elizabeth conduit actuellement un exercice de lutte anti-sous-marine en Atlantique-Ouest, accompagné de la nouvelle frégate norvégienne KNM Thor Heyerdahl ainsi que de la frégate Type 23 HMS Northumberland et du bâtiment de ravitaillement de classe Tide, le RFATideforce, anglais. Il s’agit de la dernière étape d’une phase d’essais en mer de trois mois au cours de laquelle le futur navire amiral de la Royal Navy a embarqué pour la première fois des F-35 britanniques (NavalToday).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le 28 novembre, le patrouilleur Ślązak, seule unité de la classe Gawron (projet 621), a finalement été admis au service actif au sein de la marine polonaise, dix-huit ans après la pose de sa quille. Dérivé de la MEKO A-100 développée par Blohm + Voss, la classe Gawron devait initialement compter sept corvettes multi-missions. Le programme a toutefois été annulé faute de financements, à l’exception du Ślązak, reconverti en patrouilleur (NavyRecognition).

Le chantier naval Pella de Saint-Pétersbourg a achevé la construction de la corvette lance-missiles Odintsovo, troisième unité de la classe Karakurt (Projet 22 800). Conçue par le bureau Almaz, la classe Karakurt déplace 860 tonnes pour 67 mètres de long et peut embarquer des missiles de croisière Kalibr. L’Odintsovo est la première unité de sa classe à être équipée d’un dispositif antiaérien Pantsyr-M (code OTAN SA-22 Greyhound). Elle devrait être livrée à la marine russe en 2020 (NavyRecognition).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

En marge des Assises de la mer, Total et la CMA CGM ont conclu un accord de ravitaillement en gaz naturel liquéfié (GNL) pour dix ans. Le groupe pétrolier, qui s’est engagé à fournir environ 270 000 tonnes de GNL par an, mettra en place un navire avitailleur à Marseille-Fos et un dispositif à Singapour, pour ravitailler la future flotte de cinq porte-conteneurs de la CMA CGM propulsés au GNL. Ces navires auront une capacité de 15 000 conteneurs ; le premier sera livré en 2021 (MadeInMarseille).

L’énergéticien russe Rosatom a acquis des parts minoritaires dans le groupe d’entreprises Delo. Ce dernier, spécialisé dans la logistique portuaire et de transport maritime, gère notamment des infrastructures dans les ports de la mer d’Azov, de la mer Noire et de la Baltique. Cette acquisition montre la volonté de Rosatom, responsable du développement de la Route du Nord, de stimuler le transport maritime sur cette voie polaire (MaritimeExecutive).

Le 5 décembre, le IXe forum international Arctic : Today and the future a ouvert ses portes à Saint-Pétersbourg. Il s’agit d’un évènement public majeur consacré au développement de la zone arctique russe qui devrait rassembler environ 2 500 visiteurs, dont vingt-deux délégations étrangères. À cette occasion devrait être dévoilée la stratégie nationale de Moscou pour le développement de la région Arctique à l’horizon 2035 (Portnews).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s