LES @MERS DU CESM

image003.jpg

4 décembre 1872 :

Le Mary Celeste est retrouvée abandonnée au large des Açores. Lancé en 1861 au Canada sous le nom d’Amazon, ce brick-goélette qui a affronté une violente tempête est acheté à l’état d’épave par des armateurs américains qui le réparent et le rebaptisent. C’est ainsi que le Mary Celeste appareille pour son premier voyage, de New-York à Gênes, le 5 novembre 1872, les cales chargées d’alcool dénaturé. Mais le 4 décembre, aux alentours de 13h, le Dei Gratia aperçoit un navire approchant dangereusement, de manière incontrôlée, voiles et équipage manquants : le Mary Celeste. Décision est prise de le remorquer jusqu’à Gibraltar, où le tribunal maritime essaiera vainement d’élucider les causes de l’incident. Diverses théories opposant acte criminel, trombe, voire intervention paranormale s’affrontent, laissant de plus en plus de place à la fiction. Cet épisode inspirera ainsi l’une des premières œuvres d’un célèbre auteur britannique, Sir Arthur Conan Doyle, alors médecin de marine.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Turquie/Égypte/Libye/Grèce :

Le gouvernement d’union national libyen, basé à Tripoli, et la Turquie ont signé le 27 novembre un accord portant sur les délimitations maritimes des deux pays en Méditerranée, donnant lieu à des protestations de la part de la Grèce et de l’Égypte. La Grèce a appelé l’OTAN, qui se réunit aujourd’hui à Londres, à faire pression sur la Turquie à ce sujet (RFI).

Chine/Tuvalu :

Le 21 novembre, le ministère des Affaires étrangères des Tuvalu a décliné l’offre d’entreprises chinoises se proposant de soutenir le gouvernement pour la construction d’îles artificielles et d’infrastructures de protection de l’archipel face à la montée des eaux. Interprétant cette offre comme un levier de pression diplomatique, les Tuvalu ont à cette occasion réaffirmé leurs liens étroits avec Taïwan. Alors que les Îles Kiribati et Salomon ont pris le parti, depuis septembre, de reconnaître Pékin au détriment de Taipei, la résistance des Tuvalu face à la diplomatie de la dette chinoise détonne au regard de la tendance actuelle (Reuters).

Japon/États-Unis :

Le 2 décembre, le gouvernement japonais a annoncé avoir conclu un accord de principe avec une entreprise privée pour l’acquisition de Mage Island, une île inhabitée de 8 km² située au sud de l’archipel japonais. Cet achat permettra de délocaliser le site d’entraînement au décollage et à l’atterrissage des aéronefs américains embarqués sur les porte-avions déployés dans la zone. Il était implanté à Iwo Jima depuis les années 1990 (JapanTimes). 

INDUSTRIE DE DÉFENSE

La Nouvelle-Zélande a officiellement débuté, le 29 novembre, la construction à Ohakea d’une nouvelle base destinée à accueillir les avions de patrouille maritime P-8A Poseidon. Quatre avions de ce type ont été commandés par la Nouvelle-Zélande aux États-Unis en juillet 2018 afin de remplacer la flotte vieillissante de P-3K2 Orion. Les premiers exemplaires devraient être livrés en 2023 (NavalToday).

L’Ukraine a annoncé le 1er décembre avoir testé avec succès un missile de croisière antinavire P-360 Neptune dans la région d’Odessa, au sud du pays. Dérivé du missile soviétique Kh-35, le P-360 Neptune a une portée de 280 kilomètres et peut être tiré depuis la mer, la terre et les airs selon les autorités ukrainiennes. Il devrait être capable de détruire des navires déplaçant jusqu’à 5 000 tonnes (112International).

Le 2 décembre, le Pentagone a attribué à General Dynamics Electric Boat Corp. (GDEB) un contrat pour la construction de neuf sous-marins nucléaires d’attaque de classe Virginia, dont huit en version améliorée. L’US Navy, qui dispose déjà de dix-huit bâtiments de cette classe, compte en acquérir quarante au total pour remplacer la classe Los Angeles. Ces neufs sous-marins devraient être livrés à la marine américaineentre 2024 et 2029 (DefenseWorld).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Les deux principaux chantiers navals japonais Imabari Shipbuilding Group (ISG) et Japan Marine United (JMU) ont annoncé la création d’une alliance en réponse à la concurrence internationale grandissante. Une fois leurs fusions actées, les trois géants asiatiques CSSC (Chine), Hyundai et Daewoo (Corée du Sud) ainsi que le groupe issu de la fusion d’ISG et JMU (Japon), possèderont 50 % du marché mondial de la construction navale (MaritimeExecutive).

L’édition 2019 des Assises de l’économie de la mer a débuté le 3 décembre à Montpellier, l’occasion pour le président de la République Emmanuel Macron d’intervenir pour la première fois lors de cet évènement. Les sujets mis en avant cette année sous la thématique « Élargir les horizons », aborderont notamment le lien entre l’espace et le maritime, l’environnement, les innovations nautiques, le numérique, les enjeux géopolitiques et les énergies nouvelles (LeMarin).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s