CHAMMAL : 400ème mission pour l’Atlantique 2 au Levant

2019_ajod_393_k_001_015_article_pleine_colonne.jpg

Début octobre, l’avion de patrouille maritime Atlantique 2 a réalisé sa 400ème mission depuis la base aérienne projetée au Levant, dans le cadre de l’opération Chammal. Cet aéronef a également franchi le cap des 3000 heures de vol effectuées sur ce même théâtre.

L’Atlantique 2, détourné de sa mission originelle de lutte anti sous-marine pour l’opération Chammal, a fait l’objet d’adaptations pour répondre aux besoins opérationnels. Il dispose de postes d’observations dédiés, de capteurs imagerie performants et de systèmes électroniques de pointe qui permettent de recueillir du renseignement ciblé et nécessaire à la conduite des opérations.

Sa soute modulaire s’est aussi adaptée aux besoins de ce théâtre, en pouvant désormais embarquer plusieurs bombes guidées laser. Son équipage a la capacité de neutraliser un ennemi quelques minutes après sa détection initiale, après validation par la chaine de commandement, lorsque la situation l’exige. Réactif, l’Atlantique 2 est en permanence connecté avec les plus hautes autorités grâce à sa liaison satellitaire et peut ainsi répondre à des besoins de renseignement en temps réel.

Cet anniversaire est l’occasion de rappeler le panel des missions de cet aéronef qui contribue régulièrement à l’opération de la coalition Inherent Resolve, dans laquelle il joue un rôle essentiel en constituant des dossiers images, réalisant des interceptions électromagnétiques et conduisant des frappes, en autonome ou en coopération avec d’autres appareils de la coalition (aviation de chasse ou drone).

Lancée depuis le 19 septembre 2014, l’opération Chammal représente le volet français de l’Opération Inherent Resolve (OIR) au sein d’une coalition de 80 pays et organisations. A la demande du gouvernement irakien et en coordination avec les alliés de la France présents dans la région, l’opération Chammal vise, à apporter un soutien militaire aux forces locales engagées dans le combat contre Daech sur leur territoire. L’opération Chammal repose sur deux piliers complémentaires : un pilier  » appui  » destiné à appuyer les troupes engagées au sol contre Daech et à frapper les capacités militaires de Daech ; un pilier  » formation » au profit des forces de sécurité irakiennes. A ce jour, le dispositif complet de l’opération Chammal compte près de 1 000 militaires. Il comprend également plus d’une centaine de militaires projetés à Bagdad pour la formation et le conseil des états-majors et unités irakiennes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s