LES @MERS DU CESM

image003.png

22 octobre 1707 :

Désastre naval de Sorlingues. Durant l’été 1707, en pleine guerre de Succession d’Espagne, une escadre de 21 navires de la Royal Navy, menée par l’amiral de la flotte Sir C. Shovell, fait route vers Portsmouth après l’échec du siège de Toulon. Entrant dans l’Atlantique le 29 septembre, l’escadre est secouée par de violentes tempêtes qui la dévient de sa trajectoire. Ayant pratiquement atteint la Manche le 21 octobre, l’amiral ordonne une estimation de la position de la flotte à ses seconds qui, à la suite d’erreurs de calcul, la situent alors au large de l’île d’Ouessant. La flotte se rapproche en réalité dangereusement des îles Sorlingues, à la pointe sud-ouest de l’Angleterre. Avant que leur méprise ne puisse être rectifiée, quatre bâtiments, dont le vaisseau amiral HMS Association, se fracassent sur les rochers, entraînant la mort de plus de 1 400 marins, parmi lesquels l’amiral Shovell.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Russie :

Du 15 au 17 octobre, les forces stratégiques russes ont pris part à l’exercice Thunder 2019 destiné à tester l’état de préparation des composantes mer, terre et air face à un conflit nucléaire. Des SNLE des flottes du Nord et du Pacifique ont ainsi procédé à des tirs réels en mers de Barents et d’Okhotsk. Il s’agirait de missiles balistiques SS-N-18 (Stingray) et SS-N-23A (Skiff), tirés depuis des SNLE de classes Delta III et Delta IV. Parallèlement, des unités de surface de la flotte du Nord et de la flottille de la mer Caspienne ont effectué des tirs de missiles de croisière Kalibr (TheDiplomat).

Bahreïn/golfe Arabo-Persique :

Une rencontre de plus de 60 pays membres du Groupe de travail sur la sécurité maritime et aérienne s’est tenue au Bahreïn les 21 et 22 octobre. Ce groupe, qui fait suite à la création d’une coalition internationale menée par les États-Unis pour garantir la liberté de navigation dans le Golfe, doit réfléchir aux « moyens de faire face à la menace iranienne », selon le ministère bahreïni des Affaires étrangères. Malgré les tensions avec les pays arabes, Israël était également présent (Marine&Océans).

Chine/Singapour :

Le 20 octobre, les ministres de la Défense chinois et singapourien ont signé un accord de Défense actualisé afin d’améliorer la coopération et le dialogue entre leurs deux armées. Cette collaboration renforcée comprend une intensification des exercices bilatéraux entre leurs forces, notamment les marines, ainsi que l’établissement d’un soutien logistique mutuel. Les deux pays s’engagent en outre à coopérer dans les instances régionales, notamment l’ASEAN (CNA).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le premier porte-avions chinois de construction locale, le Type 001A, a quitté le 17 octobre le port de Dalian, où il est construit, pour une huitième période d’essais en mer. À la suite de problèmes techniques, son admission au service actif, prévue pour cette année, connaît du retard. Mais la Chine poursuivrait actuellement la construction d’un autre porte-avions, le Type 002, à Shanghai. Des images satellites publiées par Reuters indiqueraient que sa coque est presque achevée (Opex360).

Le Département de la Défense américain a indiqué le 18 octobre que le chasseur F-35 n’atteindrait pas sa capacité de production maximale avant janvier 2021 en raison de problèmes liés à un système de simulation. Une fois ce palier atteint, près de 160 avions pourront être assemblés annuellement par Lockheed Martin (projection pour 2023) contre 91 en 2018. Les États-Unis, l’Italie, le Royaume-Uni et Israël ont déjà reçu leurs premiers chasseurs F-35 opérationnels (USNINews).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le premier navire avitailleur en GNL du groupe pétrolier français Total a été mis à l’eau le 18 octobre. Construit à Shanghai par la filialeHudong-Zhonghua Shipbuilding du groupe China State Shipbuilding Corporation, le navire à propulsion GNL mesure 135 mètres et devrait être livré en 2020 avant d’être positionné en mer du Nord. Il approvisionnera notamment pour les dix prochaines années neuf méga-porte-conteneurs du groupe CMA CGM (UsineNouvelle).

Après CMA CGM et Hapag-Lloyd, MSC a indiqué renoncer à la route du Nord pour ses activités de transport maritime entre l’Asie et l’Europe. Le groupe met en avant le danger qu’une circulation en Arctique pourrait causer, en particulier la dégradation de la qualité de l’air dans la région et son impact sur la biodiversité (MaritimeExecutive).

Jeudi 17 octobre, la Société nationale des sauveteurs en mer (SNSM) a annoncé la conclusion d’un contrat pour le renouvellement d’une partie de sa flotte, d’un montant total d’environ 50 millions d’euros. Reposant sur une tranche ferme de 25 millions d’euros pour 5 ans avec une deuxième tranche optionnelle identique, cet accord prévoit la fourniture d’environ 70 navires de sauvetage hauturiers et côtiers. Quelque 140 bateaux devront être remplacés sur les dix prochaines années (OuestFrance).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s