image003.jpg

26 juin 1827 :

Naissance à Abbeville de l’amiral Courbet. Polytechnicien, il débute sa carrière dans la Marine en 1849 en tant qu’aspirant sur L’Océan. En 1880, à la suite du succès de sa mission aux Antilles à la tête d’une flotte de neuf cuirassés et cinq croiseurs, il est nommé gouverneur de la Nouvelle-Calédonie. « L’homme qui n’est heureux qu’en mer », comme le décrivait le poète François Coppée, embarque sur le Bayard trois ans plus tard pour l’Asie du Sud-Est, où il prendra part à la campagne du Tonkin en tant que chef interarmées. Enchaînant les victoires face à la Chine à Sontay, Bac-Ninh ou encore Fou-Tchéou, il est nommé amiral en 1884, avant de l’emporter à nouveau en occupant les îles Pescadores en 1885. Touché par le choléra, il meurt en héros quelques mois plus tard, laissant notamment son nom à trois bâtiments de la Marine française. 

DÉFENSE ET STRATÉGIE 

Inde/golfe Arabo-Persique :

En réaction aux événements survenus ces dernières semaines en mer d’Oman, l’Inde a décidé, le 20 juin, d’y déployer deux bâtiments afin de sécuriser ses approvisionnements en hydrocarbures. Le destroyer INS Chennai et le patrouilleur INS Sunayna auront pour mission de sécuriser les transits des navires marchands indiens. En 2017, 64 % des importations indiennes de pétrole provenaient du Moyen-Orient (Opex360).

Russie/Cuba :

Une flottille russe composée des bâtiments de soutien Elbrus, Kama et Nikolay Chiker et menée par la frégate lance-missiles Admiral Gorshkovest arrivée le 24 juin au port de La Havane, à Cuba, pour une visite officielle. Partie de son port-base de Severomorsk le 26 février, la frégate pourrait se rendre au Venezuela, pays en proie à une crise politique sur laquelle s’opposent Washington et Moscou (TheDrive).

Pour aller plus loin :

En mars dernier, un navire de l’US Coast Guard a pour la première fois participé à une opération de liberté de navigation dans le détroit de Taïwan. Selon une analyse publiée sur le site The Diplomat, il s’agirait d’une nouvelle stratégie américaine visant à élargir le rôle des garde-côtes dans la région, à l’instar de la « diplomatie des garde-côtes », mise en œuvre par le Japon. Une coopération avec certains pays asiatiques tels que les Philippines, le Vietnam, l’Indonésie et la Malaisie est par ailleurs déjà établie ; elle se traduit notamment par la formation de certains cadets aux États-Unis.

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le ministre de la Défense norvégien a déclaré que la frégate Helge Ingstad, qui avait sombré en novembre dernier, ne serait finalement pas réparée. Un rapport de l’Agence norvégienne du matériel de défense indique en effet que la réparation coûterait jusqu’à 1,45 milliard d’euros, soit plus que la construction d’un nouveau bâtiment. Le navire était entré en collision avec un pétrolier dans le fjord Hjeltefjorden au retour de l’exercice OTAN Trident Juncture (NavalToday).

L’INS Vikramaditya, unique porte-avions de la marine indienne, va être équipé d’un système optique d’aide à l’appontage de conception locale, actuellement en phase de test, en remplacement du système d’appontage russe actuellement utilisé. Ce bâtiment, ex- Baku, livré par Moscou à la marine indienne, a été admis au service actif en 2014. Il embarque 29 chasseurs MiG-29K et des hélicoptères Helix Ka-28, Ka-31 et Sea King (NavyRecognition).

Alors que la tendance est à la réduction du tonnage des navires de surface, une analyse du CIMSEC souligne que le programme des SNAVirginia de l’US Navy prévoit au contraire moins d’unités, mais de plus grande taille. Ces dimensions, dues à l’emport de missiles de frappe terrestre Tomahawk, se justifient dans un contexte de menaces principalement terrestres comme au temps de la Guerre froide, mais sont moins adaptées à l’actuelle multiplication des capacités sous-marines internationales selon l’auteur.

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

La Syrie a indiqué qu’un acte de sabotage avait visé des oléoducs sous-marins reliés à une raffinerie de Banyas, à l’ouest du pays. Si elles n’ont pas porté d’accusations publiques, se contentant d’affirmer qu’il y avait eu intervention de pays tiers, les autorités syriennes ont précisé que six oléoducs étaient endommagés au point d’empêcher les déchargements de pétroliers (LeFigaro).

Les 22 et 23 juin s’est tenu le sommet de l’ASEAN, à l’issue duquel a été signée la Déclaration de Bangkok sur la lutte contre la pollution maritime. Regroupant dix pays d’Asie du Sud-Est, dont cinq des plus gros pollueurs mondiaux, l’ASEAN a décidé de s’engager de façon significative pour la réduction des débris marins. Certains restent cependant sceptiques face à ce texte, dénonçant notamment l’absence de mesures concrètes pour le mettre en œuvre (LaTribune).

Le constructeur naval chinois Dalian Shipbuilding Industry a annoncé la livraison du premier pétrolier intelligent au monde, le VLCC New Journey. D’une capacité de port en lourd de 308 000 tonnes, le navire dispose, entre autres, de systèmes permettant une navigation par pilotage automatique assisté, une gestion intelligente du fret liquide et un meilleur contrôle de l’efficacité énergétique. Après des essais concluants en mer au cours du mois de mai, le navire a été livré à la société de transport maritime China Merchants Energy (TheMaritimeExecutive).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s