LES @MERS DU CESM

image003.jpg

21 avril 1832 :

Le capitaine de frégate Cyrille Pierre Théodore Laplace achève sa circumnavigation à bord de La Favorite. Laplace quitte Toulon le 30 décembre 1829, chargé par la couronne française de mener une expédition diplomatico-commerciale en Asie du Sud-Est, où d’autres puissances occidentales ont déjà pris position. À bord de la corvette La Favorite, assisté par un équipage de 177 personnes, Laplace se fait diplomate en Chine (parvenant à négocier le statut de « nation la plus favorisée »), scientifique aux Seychelles, cartographe en Indonésie… Après avoir bravé deux ouragans, un échouement et le choléra, le navigateur regagne finalement Toulon en avril 1832. Il publie l’année suivante le récit de sa circumnavigation dans Voyage autour du monde par les mers de l’Inde et de la Chine.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

États-Unis/Inde :

Des avions de patrouille maritime américains P-8A Poseidon et plusieurs appareils indiens P-8I Neptune, ainsi que le destroyer USS Spruance, ont mené le 15 avril un exercice conjoint de lutte anti-sous-marine au large de l’île de Diego Garcia, dans l’océan Indien. Il s’agit du premier entraînement effectué depuis la signature de l’accord bilatéral dit « COMCASA » qui permet une meilleure interopérabilité par l’échange instantané d’informations opérationnelles sécurisées (TheDiplomat).

Russie :

La frégate lance-missiles russe Admiral Gorshkov (Projet 22350) est arrivée en mer de Chine méridionale après avoir franchi les détroits de Malacca et de Singapour. Accompagnée des remorqueurs de haute mer Nikolay Chiker (Projet P-5757), Elbruz (Projet 23120) et du pétrolier-ravitailleur Kama, elle a quitté son port-base de Severomorsk le 26 février dernier pour son premier déploiement de longue durée et rejoindra en avril le port chinois de Qingdao, où seront célébrés les 70 ans de la marine chinoise (NavyRecognition).

Russie/Ukraine :

L’Ukraine demande au Tribunal international du droit de la mer d’ordonner à la Russie la libération des trois navires et des 24 marins arrêtés en novembre dernier lors de « l’incident du pont de Kertch ». Pour Kiev, il s’agit de mesures conservatoires dans l’attente d’une décision sur le fond dans l’affaire ouverte le 1er avril et portant sur l’immunité de ses trois navires de guerre (Unian).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le chantier naval polonais Nauta a mis à l’eau le 17 avril le nouveau bâtiment collecteur de renseignements destiné à la marine suédoise, l’Artemis. D’une longueur de 74 mètres pour un déplacement de 2 200 tonnes, il remplacera l’Orion, en service au sein de la marine royale depuis 1984. Le navire va subir divers tests en Pologne avant de rejoindre le chantier naval Saabsitué à Karlskrona, sur la côte sud de la Suède, où seront intégrés les systèmes sensibles, en particulier les moyens d’écoute. L’Artemis devrait être livré en 2020 (NavalToday).

Le chantier naval chinois Wuchang a lancé le 15 avril le Keris, première unité d’une classe de quatre patrouilleurs côtiers destinés à la marine royale malaisienne. Long de 69 mètres pour un déplacement de 700 tonnes, ce bâtiment est issu du premier contrat de construction navale passé entre la Malaisie et la Chine (Jane’s360).

La frégate multi-missions (FREMM) Antonio Marceglia a été livrée à la marine italienne le 17 avril par le chantier naval Fincantieri de Muggiano. Huitième unité d’une série de dix bâtiments, l’Antonio Marceglia mesure 144 mètres pour un déplacement de plus de 6 700 tonnes. Ces frégates sont destinées à remplacer les classes Lupo et Maestrale en service au sein de la marine italienne (NavalTechnology).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

L’entreprise gazière russe Novatek a débuté les exportations du gaz naturel liquéfié (GNL) produit dans sa nouvelle usine située à Vysotsk, sur la mer Baltique. D’après le fournisseur de données Refinitiv, les premières livraisons ont été effectuées entre le 31 mars et le 16 avril à destination de la Lituanie, la Finlande et la Suède. À ce jour, deux sites de production de GNL sont officiellement actifs en Russie : les sites Sakhalin-2 de Gazprom et Yamal de Novatek (Reuters).

Le gouvernement australien va investir près de 210 millions d’euros pour la création de la première plate-forme de recherche offshore pour l’économie bleue. Cet espace prendra la forme d’un laboratoire où seront testées des énergies renouvelables et de nouvelles technologies d’aquaculture. Dotée de la troisième zone économique exclusive mondiale, l’Australie bénéficie d’immenses richesses aquatiques et espère que ce projet rapportera plus de 2,5 milliards d’euros (TheMaritimeExecutive).

Le Marion Dufresne, navire ravitailleur des TAAF armé par Louis Dreyfus Armement, effectue actuellement une mission d’un mois dans les îles Éparses. 75 scientifiques français et internationaux sont réunis à son bord jusque fin avril afin de réaliser 14 projets de recherche sélectionnés dans le cadre d’un consortium inter-organismes. Cette mission vise à développer les connaissances scientifiques sur les territoires du sud-ouest de l’océan Indien, quatre programmes supplémentaires étant plus particulièrement dédiés à la préservation environnementale (JIR).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s