LES @MERS DU CESM

image003.jpg

6 avril 1946 :

Création des commandos marine. Le 1er bataillon français de fusiliers marins commando, qui a participé au débarquement du 6 juin 1944 sous le commandement de Philippe Kieffer, est dissous le 1er avril 1946. Le 6 avril, un arrêté ministériel organise la formation commando de la Marine : des fusiliers marins sont sélectionnés pour constituer une nouvelle force de débarquement embarquée, destinée à mener des missions offensives lors d’opérations amphibies. Aujourd’hui au nombre de sept, dont cinq commandos de groupes de combat et deux d’appui, ces unités d’élite de la Marine mènent aussi bien des opérations spéciales que des missions de la Marine nationale ou d’Action de l’État en mer, au profit du Commandement des opérations spéciales (COS). 

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Russie/Sri Lanka :

La flotte russe du Nord a effectué sa première visite au port de Colombo, au Sri Lanka, où la frégate lance-missiles Admiral Gorshkov (Projet 22350) a fait escale le 3 avril. Partie de la base de Severomorsk le 26 février dernier, la frégate continue son déploiement de longue durée en océan Indien, après avoir traversé la mer du Nord, l’océan Atlantique, la Méditerranée, puis la mer Rouge, où elle a notamment fait escale à Djibouti durant trois jours (MinistèreDeLaDéfenseRusse).

Australie/Inde :

La troisième édition de l’exercice bilatéral Ausindex, dédiée à la lutte anti-sous-marine, a débuté mardi 2 avril au large des côtes indiennes. Il implique notamment, côté australien, le porte-hélicoptères HMAS Canberra, les frégates HMAS Newcastle et HMAS Paramatta, le sous-marin HMAS Collins et le pétrolier-ravitailleur HMAS Success, et côté indien le destroyer lance-missiles Ranvijay, la frégate lance-missiles Sahyadri, les corvettes Kora et Kiltan ainsi que le sous-marin INS Sindhukirti (GlobalBusinessPress).

Russie/Méditerranée :

Le destroyer lance-missiles russe Severomorsk mène actuellement des exercices de lutte anti-sous-marine en mer Méditerranée. Affecté au sein de la flotte de la mer Noire, il a quitté son port-base de Sébastopol le 5 juillet dernier pour un déploiement de longue durée qui l’a mené de la Méditerranée en mer Rouge et en océan Indien (SeaWaves).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le 29 mars, le gouvernement espagnol a validé le plan d’investissements pour la construction de cinq frégates F-110 par le constructeur national Navantia dès mai prochain. Cette nouvelle génération de frégates, mesurant 145 mètres de long pour un déplacement de 6 100 tonnes, remplacera la classe Santa Maria, en service depuis 1986. La livraison est prévue à compter de 2026 (Navaltoday).

L’agence gouvernementale américaine responsable des exportations de matériels militaires recommande au Congrès d’approuver la vente de 24 hélicoptères de lutte anti-sous-marine MH-60R Seahawk à l’Inde. Ces unités permettraient à New Delhi de faire face à la présence croissante de sous-marins chinois dans l’océan Indien (Opex360).

Le 4 avril 2019, le gouvernement fédéral allemand a approuvé la livraison de six frégates à la marine égyptienne, dont trois type MEKO A-200. Développées par TKMS, ces unités de 121 mètres de long pour un déplacement de 3 700 tonnes dans leur configuration initiale sont conçues pour couvrir l’ensemble du spectre des opérations (NavalNews).

Un cluster d’innovation pour le naval de défense regroupant la Marine nationale, la DGA, le Technopôle Brest Iroise, l’Ensta Bretagne et l’École navale a été inauguré à Brest le 3 avril. L’Organisation pour la recherche et l’innovation opérationnelle navale (Orion) aura pour objectif de contribuer à l’excellence technologique et à la supériorité opérationnelle de la Marine, en s’appuyant notamment sur l’industrie régionale et en nouant des partenariats avec des entreprises nationales (Ouest-France).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le chantier naval Hudong-Zhonghua du groupe China State Shipbuilding Corporation et la société norvégienne DNV GL ont dévoilé le 3 avril, à Shanghai, un projet de nouveau méthanier. Capable de transporter jusqu’à 270 000 m3 de gaz naturel liquéfié (GNL), il sera le plus imposant au monde, dépassant de peu les Q-max qataris de la série Mozah construits par Samsung et Daewoo. Ce nouveau méthanier pourrait être commercialisé à compter de 2020 (LesEchos).

Le Sénat a adopté le 2 avril un projet de loi comprenant plusieurs mesures maritimes, dont  l’assouplissement des conditions d’obtention du pavillon français. L’obligation de maîtriser la langue et le droit français est plus particulièrement concernée. Cette mesure fait écho à la démarche de repavillonnage engagée par CMA CGM en prévision du Brexit. Ce texte, dont le but est d’augmenter le nombre de navires sous pavillon français, sera examiné en juin à l’Assemblée nationale (LeMarin).

La Malaisie envisage de construire une infrastructure pour le transfert de navire à navire capable d’accueillir trente bateaux simultanément. Son installation est prévue au large du port de Tanjung Pelepas, dans le détroit de Johor, une zone maritime contestée avec Singapour. Début mars, les deux pays s’étaient engagés à entamer des pourparlers pour mettre un terme à leur différend quant à la délimitation de leurs eaux territoriales (MaritimeExecutive).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s