CORYMBE : Le Mistral s’entraine avec le Primauguet et la marine marocaine

20190312_mtl_v22-46_article_pleine_colonne.jpg

Après avoir quitté la mission Corymbe dans le golfe de Guinée, le porte-hélicoptères amphibie Mistral, faisant route vers son port-base de Toulon, a effectué une escale de quelques jours au Maroc ainsi qu’un entraînement conjoint avec la marine marocaine, avant d’accueillir sur son pont d’envol des aéronefs américains. L’escale à Agadir, la première d’un bâtiment français depuis huit ans, fut l’occasion de rencontrer les autorités militaires et civiles locales lors de nombreuses activités officielles, mettant à l’honneur la coopération franco-marocaine dans le domaine naval et de faire rayonner les armées auprès de la communauté française au Maroc. De nombreux Marocains, du personnel de l’Institut français, de la Chambre de commerce, du Consulat, des élèves du lycée français ont eu l’opportunité de visiter le bâtiment. Le Mistral a également accueilli 80 jeunes Français pour leur journée de défense et de citoyenneté (JDC). Le bâtiment et son équipage ont repris la mer le 11 mars. Le Mistral a rejoint la frégate anti-sous-marine Primauguet, arrivant des Açores, et la frégate marocaine Tarik Ben Ziad afin de s’entrainer ensemble une demi-journée. Les bâtiments ont navigué en coopération et effectué de nombreux exercices comprenant des évolutions tactiques, des manœuvres aviation croisées et de la lutte simulée anti-sous-marine. Cet entrainement s’ajoute aux récentes patrouilles opérationnelles conjointes menées en septembre 2018 et janvier 2019 au large des côtes marocaines, témoignant des liens étroits et de l’interopérabilité qu’entretiennent nos deux marines.

Avant de passer le détroit de Gibraltar, les marins du Mistral se sont reconfigurés pour préparer l’accueil sur le pont d’envol de deux aéronefs convertibles V22 américains. Ces avions de 24 tonnes ont la capacité d’effectuer des décollages verticaux : ils peuvent faire pivoter leurs hélices à 90° et décoller comme un hélicoptère. Ils ont effectué une série d’appontages et de décollages, dit « touch and go », sur le PHA Mistral avant de rejoindre leur base en Espagne. Le Mistral a ensuite repris sa route vers Toulon.

Depuis 1990, la France déploie un à deux bâtiments en mission Corymbe de façon quasi permanente dans le golfe de Guinée. La mission a deux objectifs majeurs : participer à la protection des intérêts français dans la zone ainsi et contribuer à la diminution de l’insécurité maritime, en aidant notamment au renforcement des capacités des marines riveraines du golfe dans le domaine de sécurité maritime, dans le cadre du processus de Yaoundé. Le déploiement de bâtiments français en mission Corymbe complète le dispositif français prépositionné en Afrique occidentale (Gabon, Côte d’Ivoire, Sénégal) et participe au volet maritime des coopérations opérationnelles mises en œuvre régionalement par ces forces de présence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s