LES @MERS DU CESM

image003.jpg

7 mars 1960 :

L’USS Triton passe le Cap Horn en immersion. Du 24 février au 25 avril 1960, ce sous-marin nucléaire de l’US Navy effectue la première circumnavigation en immersion. Baptisée Operation Sandblast, elle marque un tournant historique pour les forces sous-marines. En 60 jours et 21 heures, l’USS Triton retrace le parcours dessiné au XVIe siècle par Ferdinand de Magellan, franchissant quatre fois l’Équateur. Ce tour du monde, reconnu comme une prouesse humaine et technique, consacre les capacités opérationnelles des sous-marins à propulsion nucléaire.

DÉFENSE ET STRATÉGIE 

France :

Après 18 mois d’arrêt technique majeur, le porte-avions Charles de Gaulle appareille de Toulon ce mardi 5 mars pour la mission CLEMENCEAU qui le mènera en Méditerranée orientale et dans l’océan Indien. Outre les 2 000 marins présents à bord, il accueille 30 chasseurs Rafale et deux avions de surveillance Hawkeye. Le groupe aéronaval est par ailleurs composé d’une frégate de défense aérienne, d’une frégate multi-missions, d’un bâtiment de commandement et de ravitaillement et d’un sous-marin nucléaire d’attaque qui seront renforcés par divers navires alliés au cours de la mission (Défense.gouv).

États-Unis/Corée du Sud :

L’exercice conjoint Dong Maeng a débuté ce mardi 4 mars. Réunissant des forces terrestres, navales et aériennes sur le territoire sud-coréen, cet entraînement remplace dans une moindre ampleur les exercices bilatéraux annuels Key Resolve et Foal Eagle qui avaient mobilisé 300 000 soldats en 2017. La volonté de limiter les dépenses engagées dans ce type de manœuvres et de ne pas entraver l’action diplomatique avec la Corée du Nord justifient le format réduit de cet exercice (LeMonde).

États-Unis/Philippines :

En déplacement à Manille le 1er mars, le secrétaire d’État américain a déclaré que les États-Unis défendraient les Philippines contre « toute attaque armée » en mer de Chine méridionale. Washington précise ainsi que cette zone maritime est bien couverte par la clause de défense mutuelle du traité bilatéral de 1951, répondant de la sorte aux demandes de clarification répétées émises par le gouvernement Duterte. En réaction à cette allocution, la Chine a appelé les États-Unis à « s’abstenir de toute provocation délibérée » dans la zone (TheDiplomat).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

La force maritime d’autodéfense japonaise (JMSDF) a admis au service actif le 27 février le destroyer de Type 25DD Shiranui. De la classe Asahi, du nom de la tête de série en service depuis mars 2018, le Shiranui mesure 151 mètres pour un déplacement de plus de 5 000 tonnes ; il a vocation à mener des missions de lutte anti-sous-marine (NavalToday).

Le Pentagone souhaiterait annuler la refonte à mi-vie du porte-avions nucléaire américain USS Harry S. Truman (CVN 75) et le retirer du service, réduisant ainsi son temps d’activité de moitié. Ce projet est évoqué dans le cadre des discussions sur le budget de l’État. S’il était mis en œuvre, il permettrait de rediriger l’économie réalisée vers des projets de défense considérés prioritaires, tels les drones navals armés (USNI News).

Pour la première fois, le 27 février, deux porte-avions de la marine chinoise ont été vus à la mer simultanément. Il s’agissait du Liaoning (ex-Varyag), qui a complété son premier arrêt technique majeur depuis son admission au service actif en 2012 et a repris la mer afin de mener une campagne d’essais jusqu’au 5 mars, ainsi que du nouveau porte-avions chinois Type 002, qui a quant à lui quitté le port de Dalian, où il est en construction depuis 2015, pour une nouvelle série d’essais mer (EastPendulum).

La frégate norvégienne Helge Ingstad, qui avait sombré le 8 novembre dernier à la suite d’une collision avec un pétrolier, a été relevée et remorquée vers la base de Haakonsvern avec succès (NavalToday).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

En réponse à une demande du gouvernement des Îles Salomon, l’Australie va renforcer son aide afin de lutter contre la marée noire causée par le naufrage d’un vraquier. Le mois dernier, le MV Solomon Trader a heurté le fond        alors qu’il se trouvait sur un récif corallien classé au patrimoine mondial de l’Unesco. L’Autorité australienne de sûreté maritime mènera donc une opération de lutte anti-pollution avec des équipements, des navires et du personnel spécialisés afin de limiter l’impact environnemental de cet accident (Marine&Océans).

Le croisiériste italien Costa, déjà fortement présent sur le marché chinois, vient de baptiser son premier paquebot conçu spécialement pour la clientèle chinoise, le Costa Venezia. Ce navire pouvant accueillir près de 5 300 passagers reliera  Shanghai au Japon. Son sistership, également construit par Fincantieri, devrait être livré en 2020 (LEchoTouristique).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s