Retour de mission du patrouilleur La Résolue

190226_ema_resolue_001_article_pleine_colonne.jpg

Après trois semaines en mer, le patrouilleur Antilles-Guyane (PAG) La Résolue est rentré à la base navale de Dégrad-des-Cannes, après avoir accompli sa mission de la lutte contre la pêche illégale en coopération avec les forces armées du Surinam et Guyana.

La Résolue a patrouillé sur une zone de 332 000 km2 au large du plateau des Guyanes soit une surface équivalente à la moitié de la France métropolitaine. « Le patrouilleur Antilles Guyane est particulièrement bien adapté aux patrouilles de longue durée sur le plateau des Guyanes. Ses capacités modernes nous permettent d’approfondir la connaissance des activités maritimes dans les espaces de souveraineté, d’établir une situation tactique étendue et d’agir contre les activités illicites en assumant des fonctions de commandement tactique », indique le lieutenant de vaisseau Maxence, commandant La Résolue.

Durant son déploiement, le PAG a effectué trois contrôles aux frontières surinamaises et brésiliennes saisissant 300 kg de poisson aux pêcheurs illégaux. Cette opération a également permis de faire cesser une incursion illégale de pêcheurs dans les eaux françaises. Profitant de cette phase en mer, des entraînements qualifiants au treuillage et au transport de blessé ont été conduits avec les forces de sécurité civile avant de rallier le Surinam puis le Guyana.

Afin de consolider les liens avec les pays riverains du plateau des Guyanes, M. Antoine Joly, ambassadeur de France au Suriname et les chefs d’état-major des Armées et de la Marine surinamaise ont été invités à visiter le patrouilleur en escale à Paramaribo. Les autorités militaires surinamaises ont montré leur volonté de développer la coopération avec les forces armées guyanaises proposant que six marins surinamais embarquent pour une journée à bord.

Enfin, le passage à Georgetown, la capitale du Guyana a été l’occasion de poursuivre les échanges entre les deux forces armées, six ans après la dernière escale française. Une réception officielle et des visites du patrouilleur en présence de l’inspecteur général des armées du Guyana ont permis d’évoquer les pistes de coopérations dans le domaine maritime à l’aune du début des activités offshores au Guyana. Un groupe de 10 garde-côtes guyaniens a ainsi passé une journée en mer à bord et a pu observer les méthodes de travail de l’équipage lors d’exercices de sécurité incendie et d’homme à la mer.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s