LES @MERS DU CESM

image003.jpg

26 février 1852 :

« Les femmes et les enfants d’abord ». Près des côtes d’Afrique du sud, le transport de troupes HMS Birkenhead heurte de nuit un rocher sous-marin qui déchire sa coque. Les eaux sont infestées de requins et il n’y a pas assez d’embarcations pour les centaines de soldats et les quelques familles embarquées. Les soldats renoncent à se sauver et laissent les canots aux seuls femmes et enfants. Et quand le navire se brise, ils tentent de rejoindre la côte à la nage ; peu survivront. Célébré par Rudyard Kipling dans son poème Soldier an’ sailor too, le Birkenhead drill devient l’exemple de conduite à tenir dans tous les naufrages.

DÉFENSE ET STRATÉGIE 

Royaume-Uni/Maurice :

Dans un avis consultatif rendu lundi 25 février, la Cour internationale de justice estime que « le maintien de l’administration de l’archipel des Chagos par le Royaume-Uni constitue un fait illicite » auquel le Royaume-Uni doit mettre fin. Pour mémoire, les États-Unis, depuis un traité conclu avec la Grande-Bretagne en 1966, disposent à Diego Garcia d’importantes infrastructures aériennes et navales, où sont basés plus de 2 500 militaires américains (LeFigaro).

États-Unis/Ukraine :

Le destroyer lance-missile USS Donald Cook, de la classe Arleigh Burke, est arrivé en escale le 25 février au port ukrainien d’Odessa. Le bâtiment, déployé en mer Noire depuis le 19 février, a d’abord conduit des entraînements avec la frégate turque Fatih. Lors de son précédent passage en janvier 2019, le navire avait mené des exercices conjoints avec les garde-côtes géorgiens (USNavy).

Iran :

Une centaine d’unités iraniennes de surface de toutes tailles (de la frégate Sahand à des embarcations semi-rigides), ainsi que des sous-marins, dont le récent Fateh, ont participé durant trois jours à l’important exercice naval Velayat 97 dans le détroit d’Ormuz. Des entraînements ont été conduits dans les différents milieux, avec des exercices de tirs dont, selon l’agence nationale de presse iranienne, un tir de missile depuis un sous-marin de classe Qadir (Reuters). 

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le consortium composé de la société belge Imtech Belgium et du constructeur naval néerlandais Damen a présenté son offre pour le remplacement des chasseurs de mines des forces navales de leurs deux pays. La proposition consiste en un bâtiment-mère de 3 000 tonnes mettant en œuvre une large gamme de drones autonomes. Les deux autres candidats en lice sont Sea naval solutions (EDR, Thalès, STX France et Socarenam) et Belgium naval & robotics (Naval Group et Eca) (NavyRecognition).

La société d’investissement Prevail Partners a dévoilé sa réponse au programme britannique Littoral Strike Ship (LSS) de navire multi-rôles destiné au soutien logistique et à la projection de force. Le bâtiment devrait mesurer 209 mètres de long et pourrait embarquer une force de 400 personnes, la marine britannique en disposerait 300 jours par an grâce à un contrat de location/bail avec Prevail Partners (NavalToday).

Pour aller plus loin : En 2016, l’US Navy s’est vu fixer l’objectif d’une flotte de 355 unités, elle ne dispose actuellement que de 286 navires de combat. Atteindre cet objectif avant 2030 ou 2050, comme spécifié dans la loi de programmation militaire de 2018, va dépendre de plusieurs facteurs, explique l’analyse du Center for International Maritime Security (CIMSEC). Dont des évolutions technologiques non encore maîtrisées et une augmentation de la productivité des chantiers navals américains pour le moment insuffisante.

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le ministre des Affaires étrangères turc a affirmé le 21 janvier que son pays débutera bientôt les opérations d’exploration des champs offshore de pétrole et de gaz au nord de Chypre. Deux bâtiments turcs mèneront ces campagnes de forage : le Fatih, actuellement déployé au sud de la Turquie dans le golfe d’Antalya, et le Deepsea Metro-1, récemment acquis et en cours de modernisation dans un chantier naval près d’Istanbul (Reuters).

La Commission européenne a validé le 25 février les aides de l’État français aux quatre projets de fermes pilotes d’éoliennes flottantes, Groix-Belle-Île (Bretagne), EolMed et Golfe du Lion(Occitanie) et Provence Grand large (PACA). La Commission a indiqué que ces projets « favoriseront la croissance potentielle d’une technologie innovante dans le domaine des énergies renouvelables ». La mise en service de ces fermes pilotes est prévue en 2021 (LeMarin).

L’Amiral Alireza Tangsiri des forces maritimes des Gardiens de la Révolution islamique a demandé le départ des pêcheurs chinois des eaux territoriales iraniennes. Un accord entre les deux pays autorise en effet les Chinois à pêcher dans les eaux territoriales iraniennes mais les populations locales se plaignent de pratiques de surpêche qui attentent à leur propre activité et à la durabilité des stocks halieutiques (ChinaNationalNews).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Retrouvez également l’ensemble de nos publications et activités sur Facebook et Twitter.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s