LES @MERS DU CESM

image003.jpg

12 février 1772 :

Découverte des îles Kerguelen. Yves de Kerguelen de Trémarec est un officier de Marine, bon scientifique et explorateur dans l’âme. Louis XV l’envoie à la recherche du dernier continent inconnu, le continent austral, objet de l’intérêt de toutes les nations. Kerguelen appareille de Lorient en mai 1771 et, le 12 février 1772, aperçoit des îles qu’il pense être les prémices d’un continent, la « France australe », qu’il imagine idyllique. James Cook qui y relâche en 1776 pense plutôt les nommer « îles de la Désolation » mais découvrant à terre les marques françaises de propriété, les baptise du nom de leur découvreur. 

DÉFENSE ET STRATÉGIE 

Royaume-Uni :

Dans sa présentation des objectifs essentiels de défense, le ministre de la Défense du Royaume-Uni a souligné l’importance donnée aux capacités de projection des forces. Deux forces d’intervention littorales (Littoral Strike Group) vont ainsi être créées, avec pour zones d’action l’océan Indien d’une part et la zone Méditerranée, Atlantique et Baltique d’autre part. Chacune de ces forces sera dotée d’un navire d’assaut et de commandement dont le projet va être lancé (Gov.UK).

États-Unis/Amérique latine :

L’amiral Craig Faller, commandant l’US Southern Command, a indiqué qu’une unité de Littoral Combat Ship serait intégrée à ses forces pour des missions de lutte contre les trafics de drogue dans les eaux d’Amérique du Sud. Ce navire supplémentaire permettra aussi de renforcer la présence américaine face à la Chine et à la Russie qui s’intéressent de plus en plus à la région, en particulier depuis le début de la crise politique au Venezuela (NavalNews).

Corée du Sud/Arctique :

Le pôle Nord devient une zone stratégique pour la sécurité maritime du pays d’après la dernière feuille de route des forces navales sud-coréennes. « 2045 Vision » considère en effet que les aires d’opérations de la marine sud-coréenne devraient être étendues aux mers d’Okhotsk et de Bering, afin notamment de sécuriser l’accès aux routes maritimes du Nord (Janes).

Pour aller plus loin :

Selon une analyse parue dans War on the Rocks, la stratégie américaine pour la zone Indo-Pacifique souffrirait d’une vision trop simpliste, guidée par une volonté de contrer l’expansion chinoise, tandis que les États de la région tendent au contraire à plus de modération pour n’avoir pas à choisir entre deux blocs. En ignorant les dynamiques locales et la complexité des liens diplomatiques régionaux, Washington risquerait de voir sa crédibilité s’éroder d’après l’auteur.

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le 11 février, la signature de l’accord de partenariat stratégique pour la construction de 12 sous-marins de classe Attack a réuni à Canberra Mme Florence Parly, ministre des Armées, son homologue australien, M. Christopher Pyne et M. Hervé Guillou, PDG de Naval Group. Le Future Submarine Program s’étendra sur 50 ans (Defense.gouv).

Le gouvernement canadien a conclu le 7 février, avec le chantier naval Irving Shipbuilding et le consortium BAE Systems-Lockheed Martin, le contrat pour la construction de 15 frégates Type 26 Global Combat Ship. Ces bâtiments sont destinés à remplacer les frégates de la classe Halifax en service au sein de la marine royale canadienne ainsi que les trois destroyers de classe Iroquois d’ores et déjà décommissionnés (45enord.ca).

Les chantiers navals d’Istanbul ont lancé le 9 février le navire d’essais, de mesures et de renseignement TCG Ufuk en présence du président turc Recep Tayyip Erdođan. D’une longueur de 99 mètres et au design inspiré de la corvette de classe Ada, il déplace 2 400 tonnes. Son admission au service actif est prévue pour juillet 2020 (NavalToday).

Pour aller plus loin :

Le retrait américain du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire (FNI) donne lieu à des réflexions en Russie, comme l’explique le site Rusnavyintelligence.com. La stratégie navale russe consistant à armer des petites plates-formes de surface avec des missiles mer-sol Kalibr pourrait ne plus être « rentable ». Si le déploiement d’un missile Kalibr terrestre semble de prime abord plus intéressant, il est cependant peu probable que la version navale soit abandonnée au regard des avantages qu’elle procure : capacité diplomatique et dissémination des porteurs.

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

La société japonaise de travaux marins Penta-Ocean a réceptionné le 8 février son premier navire de pose d’éoliennes offshore, le CP-8001. Construit par le chantier naval local JMU, cette plate-forme autoélévatrice de 73 mètres de long peut travailler jusqu’à 50 mètres de profondeur. L’Asie connaît une croissance considérable dans l’éolien offshore et commence à rattraper son retard vis-à-vis de l’Europe. Ainsi, sur les onze navires de pose en construction dans le monde, huit sont destinés à l’Asie (Chine en majorité) et trois à l’Europe (LeMarin).

Naval Group et Centrale Nantes sont parvenus à fabriquer en impression 3D une pale d’hélice creuse à l’échelle 1/3, soit un mètre de long pour 300 kg. L’objectif final de ce développement est d’améliorer le rendement de la propulsion des bateaux à travers la fabrication de pièces de grande taille difficilement réalisables à l’aide de moyens de production traditionnels (MerEtMarine).

Le groupe de travail pour la protection de l’environnement marin arctique du Conseil de l’Arctique a lancé une base de données sur le trafic maritime au-delà du cercle polaire. Cette plate-forme compile des données sur le nombre et le type de navires naviguant dans la zone, leur trajet, la durée de leur déplacement ou leurs émissions de gaz à effet de serre depuis 2005. Ces données seront utilisées pour estimer et analyser les effets du trafic maritime sur la situation environnementale dans la région (TheMaritimeExecutive).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s