LES @MERS DU CESM

image003.jpg

19 janvier 1962 :

Le France appareille pour sa croisière inaugurale à destination des Canaries. Construit pour la Compagnie Générale Transatlantique aux Chantiers de l’Atlantique, c’est un navire de 315 m de long, de 57 000 t à pleine charge, dont les moteurs de 160 000 ch lui permettent de croiser à 31 nœuds. D’une ligne élégante aux cheminées caractéristiques, somptueusement aménagé et doté des dernières innovations techniques, il est destiné au transport de luxe de près de 2 000 passagers sur la ligne transatlantique. Dès février 1962, il effectue sa première traversée Le Havre/New York, en seulement cinq jours, malgré le mauvais temps.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Chine/Taïwan :

La Chine a mis en garde la communauté internationale contre le développement de toute relation militaire avec Taïwan, qu’elle considère contraire à sa politique d’une seule Chine. Cette semonce répond au lancement d’un programme de construction de sous-marins par la marine taïwanaise auquel, selon des médias taïwanais, plusieurs entreprises étrangères auraient proposé de participer (NavalToday).

Australie/Océanie :

Le Premier ministre australien, Scott Morrison, a débuté le 16 janvier une visite des voisins océaniens de son pays. Sont notamment programmées une première rencontre bilatérale aux Fidji ainsi qu’une visite au Vanuatu, la dernière datant de 1990. Cette tournée marque la volonté de l’Australie de préserver sa primauté historique dans la région face à la Chine qui y développe une influence grandissante (Marine&Océans).

États-Unis/Chine :

L’amiral John Richardson, chef des opérations navales de l’US Navy, a conclu le 16 janvier une visite de quatre jours en Chine dans un contexte de tensions accrues, notamment en mer de Chine méridionale. Cette visite a été l’occasion pour de nombreux médias officiels chinois de rappeler que Pékin protègerait sa souveraineté sur l’île de Taïwan « à n’importe quel prix » (WashingtonTimes).

Pour aller plus loin :

Avec sa sortie de l’Union européenne, le Royaume-Uni souhaite retrouver une place de premier rang dans la zone indopacifique. Selon The Diplomat, ce « pivot » vers l’est se traduirait d’abord par la création de nouvelles bases dans la région, évoquant notamment Singapour et Brunei. La Royal Navy va accentuer sa présence dans la zone en envoyant des moyens de plus en plus importants, comme l’illustre le déploiement prévu du porte-aéronefs HMSQueen Elizabeth dans la région à l’horizon 2021.

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Lockheed Martin a remporté le contrat de fabrication du deuxième lot de la version aéroportée du missile antinavire longue portée (LRASM) destiné à l’US Navy et à l’US Air Force. Conçu pour opérer dans un environnement électromagnétique dégradé grâce à un système de navigation et un autodirecteur durcis, il équipe les bombardiers Rockwell B-1 et les chasseurs F/A-18E/F Super Hornet (NavalToday).

Selon un contrat conclu pour cinq ans, BAE Systems assurera la maintenance et le soutien des systèmes C4I de l’US Navy dans le Pacifique, dont le système de communication satellitaire MUOS « Mobile User Objective System », développée par Lockheed Martin. Ces opérations s’effectueront principalement sur les stations d’Hawaï et de Geraldton (Australie) (NavalTechnology). 

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Denis Robin, préfet hors classe, a été nommé en conseil des ministres du 16 janvier, Secrétaire général de la Mer à compter du 28 janvier (LeMarin).

Le groupe Orange a inauguré le 16 janvier un nouveau câble sous-marin baptisé Kanawa reliant la Guyane à la Martinique. D’une longueur de 1 746 kilomètres, il permettra de renforcer la connectivité sur ces territoires (ZDNet).

Le gouvernement norvégien a attribué un permis de stockage de CO2 offshore à l’entreprise Equinor (ex-Statoil) et à ses partenaires Shell et Total. Le projet Northern Lightsen consiste à capter le CO2 émis par plusieurs installations industrielles et à le stocker par injection dans le sous-sol du plateau continental norvégien. Equinor prépare actuellement le contrat d’ingénierie d’avant-projet (FEED), pour une décision d’investissement attendue courant 2020 (TheMaritimeExecutive).

Selon le rapport annuel du Bureau maritime international publié lundi 14 janvier, le nombre d’actes de piraterie au niveau mondial a augmenté en 2018 : 201 attaques ont été recensées l’an dernier, contre 180 en 2017. Cette progression est principalement due à la forte hausse des attaques dans le golfe de Guinée (LeMonde).

Pour vous abonner, abonner vos relations ou vous désabonner des @mers, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s