LES @MERS DU CESM

image002.jpg

14 décembre 1798 :

Victoire de la Bayonnaise. En route vers Rochefort, la corvette Bayonnaise (24 canons, 250 hommes et 40 soldats du 53e Régiment d’infanterie de ligne) aperçoit la frégate anglaise Ambuscade (32 canons, 220 hommes) en station devant l’estuaire de la Gironde. L’Ambuscade se porte à sa rencontre et engage le combat. Canonnades et virements de bord s’enchaînent, mais la Bayonnaise est face à un adversaire plus rapide et plus puissant. Les Français manœuvrent alors habilement pour lancer un abordage. Après une demi-heure d’un furieux corps à corps, les Anglais se rendent et l’Ambuscade est ramenée triomphalement à Rochefort.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Mer Noire :

La Turquie vient de débuter la construction d’une seconde base navale en mer Noire, près de Trabzon, au nord-est du pays. Dédiée au soutien logistique, elle devrait accueillir à terme près de 400 militaires et 200 personnels civils. Ankara doit s’adapter pour faire face aux tensions internationales croissantes de la région (Crimée, mer d’Azov…) (MaritimeHerald).

Inde / Vietnam :

Le Chef d’état-major de la Marine populaire vietnamienne, le Vice-Amiral Pham Hoai Nam, s’est rendu en visite officielle, du 4 au 8 décembre, en Inde, pour approfondir encore la coopération entre les deux pays dans le domaine naval. Les forces navales indienne et vietnamienne ont tissé des liens étroits ces dernières années avec, notamment, la formation en Inde des équipages vietnamiens des sous-marins de classe Kilo et la commande par le Viêt Nam de dix patrouilleurs rapides aux chantiers navals indiens Larsen & Toubro (TheDiplomat).

États-Unis / Ukraine :

Le Chef d’état-major de la marine ukrainienne Ihor Voronchenko s’est entretenu avec l’amiral John Nicholson, CNO de l’US Navy, les 13 et 14 décembre, à Washington. Les États-Unis ont affirmé à de nombreuses reprises leur soutien à l’Ukraine dans ses litiges avec la Russie en Crimée, en mer d’Azov et au Donbass. Washington avait d’ailleurs évoqué récemment le possible déploiement de navires américains en mer Noire dans ce cadre (Marine&Océans).

Pour aller plus loin : La récente visite officielle du président chinois Xi Jinping aux Philippines, la première en dix ans, n’a pas été suivie de grandes annonces. Les relations bilatérales sont pourtant nombreuses, notamment dans les domaines sécuritaire et économique, analyse l’Asia Maritime Transparency Initiative. Mais des voix s’élèvent en interne contre le rapprochement avec Pékin mené par le président philippin Rodrigo Duterte.

INDUSTRIE DE DÉFENSE 

Le Riachuelo, premier sous-marin brésilien de type Scorpène, a été mis à l’eau aujourd’hui, vendredi 14 décembre, au chantier naval d’Itaguai. Tête de série d’une classe de quatre navires, il a été construit par le Brésil avec le soutien technique de Naval Group. Le Riachuelo est d’un tonnage supérieur à celui des Scorpène dont sont dotés le Chili, l’Inde ou la Malaisie, il est aussi celui dont l’autonomie est la plus grande (MerEtMarine).

L’entreprise coréenne Hyundai Heavy Industries réalisera les deux dernières unités des huit de la classe Daegu (type FFX-II) dont la tête de série a été admise au service en mars 2018. D’une valeur de 498  millions d’euros, le contrat prévoit que leur construction commencera en 2020, pour une livraison à la marine sud-coréenne en 2023. Ces frégates lance-missiles d’un déplacement de 3 650 tonnes sont une version agrandie et remotorisée de la classe Incheon (type FFX) (Janes).

Le ministère de la défense espagnol va commander pour l’Armada Española cinq frégates de type F-110 au constructeur Navantia, pour un montant de 4,3 milliards d’euros. Ces frégates polyvalentes furtives d’un déplacement de 6 000 tonnes sont dérivées des destroyers F-100 de la classe Álvaro de Bazán, elles viendront remplacer les unités de la classe Santa Maria de type Olivier Hazard Perry, en service depuis les années 1980. Ces F-110 devraient être équipées du système de combat SCOMBA qui intègre des éléments de la technologie Aegis (Opex360). 

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

L’AIDAnova, premier navire de croisière « vert » à fonctionner uniquement au GNL (en mer et à quai) et plus grand bâtiment jamais construit par les chantiers allemands, a rejoint la flotte de AIDA Cruises le 12 décembre. Il s’agit de la première unité d’une commande de trois, les deux autres devraient être livrés en 2021 et 2023. L’AIDAnova accueillera ses premiers passagers à l’été 2019 au départ des Canaries (gCaptain).

Le champ de gaz arctique russe Yamal LNG vient d’atteindre sa pleine capacité de production (16,5 millions de tonnes par an) après la mise en service de son troisième train de production de GNL, avec 12 mois d’avance sur son calendrier. La société de production est détenue à 50,1% par Novatek, à 20% par Total et par deux investisseurs chinois, CNPC (20%) et le fonds « route de la soie » (9,9%) (GCaptain).

Si vous souhaitez vous désabonner de tout ou partie des éditions du CESM, envoyez un mail à l’adresse suivante : cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s