LES @MERS DU CESM

image003.jpg

4 décembre 1646 :

Naissance d’Alain Emmanuel de Coëtlogon. Il entre dans la Marine en 1670 et s’y fait apprécier pour son audace et son courage : Solebay, Texel, Messine, Agosta, Malaga, Béveziers, Barfleur, Lagos… il est de tous les combats, souvent sous les ordres de Tourville, comme officier, puis commandant de vaisseau (1675) et chef d’escadre (1689). Il s’illustre particulièrement à Agosta (1676), à Gibraltar après la bataille de Lagos (1693) et à la victoire du cap de la Roque (1703). Grand-croix de l’Ordre de Saint Louis, chevalier des Ordres du Roi, vice-amiral du Levant, Coëtlogon est fait Maréchal de France en 1730. 

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Chine/Portugal :

Après l’Argentine, où il participait au G20, le président chinois Xi Jinping est en visite d’État au Portugal ce mardi 4 décembre. Il y signera mercredi avec son homologue portugais, M. Marcelo Rebelo de Sousa, plusieurs accords de coopération prévoyant notamment d’intégrer le port de Sines aux Nouvelles routes de la soie. Le projet d’investissements chinois dans ce port portugais avait fait réagir certains des États de l’Union européenne, laquelle, face à la multiplication de ces prises de contrôle, a adopté un cadre de filtrage des investissements étrangers, non contraignant cependant (Romandie).

Singapour/Malaisie :

Singapour et la Malaisie ont mené un exercice naval conjoint de sécurité maritime dans le détroit de Malacca. Singapour y a notamment déployé la frégate lance-missile RSS Tenacious, classe Trident, et une corvette lance-missile type TNC 62, la RSS Vigilance, tandis que les forces malaisiennes étaient principalement représentées par les frégates KD Lekiu et KD Jebat, toutes deux de classe Lekiu, et par la frégate KD Kasturi type 1 500. Cet exercice, qui a réuni quelque 600 personnes, s’est achevé le 1er décembre (NavalToday).

Papouasie-Nouvelle-Guinée/Chine :

La Papouasie-Nouvelle-Guinée a décidé de s’en tenir à l’accord passé en 2016 avec l’entreprise chinoise Huawei pour la réalisation de son réseau internet. L’Australie, le Japon, les États-Unis et la Nouvelle-Zélande, qui avaient pourtant proposé une aide de 1,7 milliard de dollars pour la modernisation des infrastructures papou-néo-guinéennes, n’ont pas fait de commentaire sur cette nouvelle extension de l’influence chinoise dans le Pacifique (Reuters).

OTAN :

Le groupe OTAN SNMG2 (Standing Nato Maritime Group), composé de bâtiments des Pays-Bas, du Canada et de l’Espagne, a fait escale le 27 novembre dans le port turc de Marmaris. Le groupe avait précédemment relâché à Alger, où se sont tenus des entretiens sur les possibles coopérations en Méditerranée entre les forces maritimes de l’OTAN et la marine algérienne (NavalToday).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

L’Argentine va se doter de quatre patrouilleurs type L’Adroit, par un contrat de 300 millions d’euros avec la France. Évoqué depuis plusieurs mois, l’accord a finalement pu être conclu suite à la signature d’une convention de crédit. Longs de 87 mètres, L’Adroit et les trois autres unités qui seront construites par le chantier naval français Kershipauront pour mission principale la surveillance de la zone économique exclusive argentine et la répression des actes illégaux en mer (Opex360).

Le Ted Diro, premier patrouilleur de la classe Guardian, a été livré par le chantier naval australien Austal aux Forces de défense de Papouasie-Nouvelle-Guinée le 30 novembre dernier. 21 navires de cette classe, destinés à 12 États du Pacifique, seront construits dans le cadre du programme australien Pacific Patrol Boat Replacement. Ils devraient être tous livrés d’ici 2023. La Papouasie-Nouvelle-Guinée, pour sa part, en recevra quatre au total (Jane’s).

Dans un premier rapport d’investigation suite à la perte de la frégate Helge Ingstad, les enquêteurs, outre des erreurs d’appréciation du personnel de quart, pointent de possibles problèmes d’étanchéité, de construction, du navire. La marine norvégienne doit, en concertation avec le constructeur Navantia, vérifier si ces problèmes affectent aussi les quatre autres frégates du type (MerEtMarine). 

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

La Thaïlande est le premier État asiatique à ratifier la convention C188 sur le travail dans l’industrie de la pêche. Des exactions telles que travail forcé ou violences contre les travailleurs étrangers sont reprochées depuis des années aux patrons pêcheurs thaïlandais. La convention, qui touchera près de 350 000 immigrés travaillant dans les différents métiers de la pêche en Thaïlande, devrait entrer en vigueur le 1er janvier 2019 (TheMaritimeExecutive).

Le marché du gaz naturel liquéfié (GNL), un des hydrocarbures les moins polluants, est en pleine expansion. L’Institut supérieur d’économie maritime (ISEMAR) indique qu’en 2007, le GNL représentait 29 % des échanges mondiaux de méthane, contre 35 % dix ans plus tard. L’Asie reste de très loin le premier importateur avec respectivement le Japon, la Chine, la Corée du Sud et l’Inde en premières places.

Si vous souhaitez vous désabonner de tout ou partie des éditions du CESM, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s