LES @MERS DU CESM

image003.jpg

1er novembre 1830 :

Création de l’École navale. Baptisée ainsi par une ordonnance du roi Louis-Philippe, elle est l’héritière des compagnies de Gardes de la Marine, puis des Écoles spéciales de Marine sous l’Empire, et enfin du Collège royal de la Marine. De 1840 à 1915, elle est embarquée, d’abord sur le vaisseau Orion, puis sur quatre bâtiments-écoles successifs surnommés « Borda », avant d’être fixée à terre. Initialement établie sur le plateau de Laninon puis sur le site du « Versailles de la mer », Saint-Pierre-Quilbignon, elle est définitivement installée en 1945 sur la base aéronavale de Lanvéoc-Poulmic, où sont encore aujourd’hui formés les officiers de la Marine française.  

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Japon/Inde :

Le 13e sommet annuel bilatéral entre l’Inde et le Japon s’est tenu à Tokyo les 28 et 29 octobre derniers. Les Premiers ministres des deux pays, respectivement M. Narendra Modi et M. Shinzo Abe, y ont supervisé un accord logistique militaire visant à s’accorder mutuellement l’accès à leurs bases navales pour l’entretien et le ravitaillement de leurs navires. Les deux États, qui coopèrent déjà dans le domaine commercial avec des projets tels que la Route de la croissance Asie-Afrique, lancé en 2017, confirment ainsi un partenariat stratégique leur permettant de renforcer leur poids face à la Chine dans la région (TheEconomicTimes).

Royaume-Uni/golfe Persique :

La frégate britannique HMS Montrose, de classe Duke, a quitté son port-base de Plymouth lundi 29 octobre pour un déploiement de trois ans dans le golfe Persique. Première frégate à assurer la permanence de la Royal Navy dans le golfe, le bâtiment rejoindra la base navale britannique de Mina Salman, au Bahreïn, ouverte en avril dernier, marquant ainsi le retour durable du Royaume-Uni dans la région (RoyalNavy).

Arabie saoudite/Yémen :

L’Arabie saoudite a livré au port d’Aden, lundi 29 octobre, l’équivalent de 60 millions de dollars de produits pétroliers destinés à l’alimentation électrique des zones reprises par le gouvernement légitime. Cette livraison, qui devrait être mensuelle, s’inscrit dans l’aide économique plus large de Riyad au gouvernement yéménite que le Royaume soutient par ailleurs à travers la coalition qu’il mène contre les rebelles houthis (Libération).

Pour aller plus loin :

Le site Asia Maritime Transparency Initiative analyse la notion de « chaîne d’îles » qui permet de délimiter un périmètre maritime défensif ou offensif, concept illustré par la stratégie maritime chinoise dans le Pacifique. Si depuis les années 1940 trois premières « chaînes d’îles » ont d’ores et déjà été identifiées, l’AMTI suggère d’en dessiner deux nouvelles en océan Indien afin de repenser la stratégie chinoise dans un contexte géostratégique changeant.

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le vendredi 26 octobre, l’armateur Piriou a livré à la marine royale marocaine le Dar El Beida, bâtiment hydro-océanographique multi-missions (BHO2M) dont le design est inspiré des bâtiments multi-missions français (B2M). Ce navire, conçu pour réaliser des missions de longue durée, mesure 72 mètres de long et pourra accueillir un équipage de 50 hommes. Outre sa nature scientifique, il est en mesure d’exécuter des missions de service public telles que la surveillance maritime et la protection de l’environnement (LeTélégramme).

Après deux échecs consécutifs, l’US Navy a réussi à intercepter depuis le destroyer USS John Finn, le vendredi 26 octobre, un missile balistique de moyenne portée au moyen d’un missile SM-3 Block IIA. Développé conjointement par les États-Unis et le Japon, le SM-3 doit moderniser le système de défense antimissile AEGIS qui équipe actuellement les navires des marines des deux pays ainsi que certaines bases terrestres en Roumanie, en Pologne et au Japon (DefenseNews).

Le samedi 27 octobre, la marine royale australienne a réceptionné à Sydney le HMAS Brisbane, second destroyer lance-missiles de la classe Hobart. Le bâtiment devrait désormais entamer une série d’essais à la mer avant d’être admis au service actif. Doté du système de défense anti-aérienne AEGIS, il a une distance franchissable de 5 000 nautiques et une vitesse maximale de 28 nœuds (NavalToday).

Le deuxième porte-avions chinois a quitté le port de Dalian, dimanche 28 octobre, pour effectuer une troisième campagne d’essais à la mer. Bien que les autorités chinoises n’aient pas communiqué sur le sujet, les tests concerneraient vraisemblablement le système de combat et la plate-forme aérienne dans le domaine de la guerre électronique, comme le laisse supposer la présence à bord de maquettes d’avions à échelle 1. Ce bâtiment pourrait rejoindre la marine chinoise dès la fin d’année 2019 (EastPendulum).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

L’Allemand Hapag-Lloyd, cinquième armateur mondial au conteneur, démarre une nouvelle ligne régulière appeléeDex qui desservira le Sénégal et la Mauritanie, avec une escale hebdomadaire à Dunkerque. Les trajets seront assurés par une flotte de quatre porte-conteneurs de 1 700 EVP et le passage par le port français débutera à compter du 26 novembre (LeMarin).

Le Centre national d’études spatiales (CNES) a annoncé dans un communiqué du 29 octobre la mise en orbite du satellite franco-chinois CFOSat (China France Oceanography Satellite). Lancé depuis la base de Jiuquan, en Mongolie intérieure, le satellite mesurera simultanément les vagues et les vents à la surface des océans, ce qui constitue une première. L’analyse des données recueillies permettra de mieux appréhender les échanges entre l’atmosphère et les océans (CNES).

Le GICAN (Groupement des industries de construction et activités navales) et le gouvernement français ont signé le 29 octobre le contrat de filière « Industriels de la mer ». Les quatre secteurs (industrie navale, EMR, industries et services nautiques, offshore) concernés par cet accord seront fédérés autour de trois grands projets d’innovation : le navire autonome, la propulsion propre et décartonnée et les nouveaux matériaux. L’industrie vise ainsi la création de 10 000 emplois d’ici 2021 (UsineNouvelle).

Si vous souhaitez vous désabonner de tout ou partie des éditions du CESM, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s