LES @MERS DU CESM

image003.jpg

23 octobre 1698 :

Naissance d’Ange-Jacques Gabriel. D’une famille d’illustres architectes, il devient en 1742, sous Louis XV, Premier architecte du roi. On lui doit plusieurs édifices publics prestigieux, le Petit Trianon, l’École militaire, l’Opéra royal du château de Versailles, pour lesquels il développe un nouveau style, simple, symétrique, harmonieux et fortement inspiré de l’Antique. Son chef d’œuvre est peut-être la place de la Concorde (anciennement place Louis XV) et les deux hôtels jumeaux qui la bordent. Le bâtiment Ouest, appelé l’Hôtel de la Marine depuis 1789, sera le siège de l’État-major de la Marine jusqu’en 2015.

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Royaume-Uni/États-Unis :

Le porte-aéronefs HMS Queen Elizabeth est en escale à New York pour une semaine. Cette visite militaire est aussi une occasion pour les États-Unis et le Royaume-Uni de conforter leurs liens commerciaux, dans la perspective d’un potentiel accord de libre-échange entre les deux pays, en suite au Brexit. Le Secrétaire d’État au Commerce international britannique a accueilli à bord du navire des entreprises américaines et britanniques innovantes et annoncé notamment la création d’un sous-comité dédié aux technologies cyber. Le commerce maritime est également à l’honneur, avec le premier « UK-US Maritime Nation Forum » réunissant des entreprises du secteur (GouvernementBritannique).

États-Unis/Taïwan :

Le destroyer USS Curtis Wilbur et le croiseur lance-missile USS Antietam ont emprunté, lundi 22 octobre, le détroit de Formose, qui sépare la Chine continentale de Taïwan, île revendiquée par Pékin, afin de réaffirmer la liberté de navigation dans ces eaux contestées (MilitaryTimes). Le gouvernement chinois a réagi en appelant les États-Unis à agir de manière prudente dans le traitement de la question taïwanaise, celle-ci constituant « le dossier le plus important et sensible des relations sino-américaines » selon la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères (L’Express). 

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le Canada a annoncé retenir le projet de frégate proposé par Lockheed-Martin Canada pour renouveler à l’horizon 2020-2030 sa flotte de surface. Le modèle choisi, d’un déplacement de 5 400 tonnes et d’une longueur de 148 mètres, s’inspire de la frégate de type 26 de BAE Systems actuellement développée pour la Royal Navy. Les négociations doivent maintenant commencer entre Ottawa et l’industriel pour définir les modalités du contrat de ces 15 nouveaux bâtiments (Opex360).

La frégate lance-missile Admiral Gorshkov (projet 22350) a mené avec succès, en mer de Barents, des tirs de qualification de son système de défense anti-aérienne Poliment-Redut sur des cibles aériennes et de surface. Cet ensemble multi-missiles, qui permet la détection et l’interception de vecteurs à courte et moyenne distances (15-120 km), devrait également équiper la deuxième frégate de cette classe, l’Admiral Kasatonov (NavyRecognition).

Le 26e salon EURONAVAL ouvre ce mardi 23 octobre à Paris Le Bourget. Une édition particulière pour ce cinquantenaire (EURONAVAL est bisannuel) : 470 exposants venant de plus d’une centaine de pays, une centaine de délégations officielles, des annonces de contrats ou de matériels nouveaux. Et deux nouveautés : le Navire des métiers, dédié à la promotion auprès des jeunes des métiers du naval et Seannovation, un espace réservé aux start-up (Mer&Marine).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

L’Union européenne (UE) et la Corée du Sud ont signé, le 18 octobre, un accord de lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INN). Le texte prévoit l’échange d’informations sur les activités potentiellement illicites, l’amélioration de la traçabilité des produits halieutiques et l’aide aux pays en développement dans leur lutte contre les pratiques non durables. Cet accord illustre les efforts accomplis depuis le carton jaune donné en 2013 par l’UE à la Corée du Sud (CommissionEuropéenne).

Le Centre d’études biologiques de Chizé, rattaché au CNRS, va équiper de balises 150 albatros fréquentant les Terres australes et antarctiques françaises (TAAF). Le programme Ocean Sentinel vise non seulement à suivre cet oiseau menacé d’extinction mais aussi à détecter les bateaux en action de pêche illégale. La balise permet en effet de repérer les radars des navires suspects dans un rayon de cinq kilomètres. Et si les pêcheurs désactivent fréquemment leur système d’identification automatique (AIS), il n’en est pas de même pour leur radar qu’ils conservent en marche par mesure de sécurité et qui pourrait désormais aussi faciliter leur interception (Marine&Océans).

L’entreprise gazière chinoise ENN Energy a commandé auprès des chantiers navals Dalian Shipbuilding le premier souteur de GNL carburant du pays. D’une capacité de 8 500 m3, il servira dans la zone d’émissions contrôlées du delta du Yangzi et pourra par conséquent ravitailler les navires des ports de Shanghai et Ningbo. Quinze souteurs GNL sont actuellement en construction ou actifs dans le monde, dont neuf pour l’Europe (LeMarin).

Si vous souhaitez vous désabonner de tout ou partie des éditions du CESM, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s