LES @MERS DU CESM

image003.jpg

9 octobre 1799 :

Naufrage du HMS Lutine. Frégate de cinquième rang à 38 canons, la Lutine est surtout employée, durant les guerres de la Révolution française, au transport et à l’escorte. En octobre 1799, elle est chargée de convoyer 1,2 million de livres sterling en or d’Angleterre en Allemagne. Prise dans la tempête, elle s’échoue sur un banc de sable au large de la Frise et se disloque totalement, dispersant sa cargaison. La mer rend parfois des pièces ou des lingots, mais l’or perdu, propriété de la Lloyd’s, fait toujours rêver : après plusieurs tentatives de récupération, 80 % du précieux chargement de la Lutine est toujours sous les flots. 

DÉFENSE ET STRATÉGIE 

Japon :

Après les Philippines, Singapour, l’Indonésie et le Sri Lanka, le porte-hélicoptères Kaga, accompagné du destroyer Inazuma, poursuit son déploiement de deux mois dans la zone indopacifique avec une escale en Inde, au port de Visakhapatnam. Les navires japonais vont y participer, jusqu’au 15 octobre, à la troisième édition de l’exercice maritime bilatéral JIMEX, aux côtés des forces indiennes, notamment la frégate lance-missile Satpura, la corvette lance-missile Kadmatt et le pétrolier-ravitailleur Shakti (Firstpost).

Grande-Bretagne :

Le navire de transport de chalands de débarquement HMS Albion est arrivé le 4 octobre dernier à Oman, où il prendra part, jusqu’en novembre, à l’exercice interarmées amphibie Saif Sareea, le plus grand exercice de ce type depuis plus de quinze ans. Cet entraînement marque la fin d’un déploiement de neuf mois dans la région Asie-Pacifique ponctué d’escales à Brunei, en Indonésie et au Japon, dans le cadre d’une mission de surveillance et de sécurité maritime qui souligne l’importance de cette région pour le Royaume-Uni (NavalTechnology). 

INDUSTRIE DE DÉFENSE

Le premier patrouilleur océanique arctique canadien a été officiellement baptisé Harrry DeWolf le 5 octobre dernier, aux chantiers navals d’Halifax Il s’agit du premier bâtiment de la classe éponyme sur quatre unités prévues. Ces navires sont destinés aux missions de souveraineté et d’action de l’État en mer dans ses eaux arctiques de plus en plus fréquentées (GlobalNews). La marine royale canadienne affiche aujourd’hui une volonté de renouvellement de sa flotte, en témoigne notamment le lancement de la modernisation des suites ASM de ses frégates de la classe Halifax, qui devrait être achevée d’ici 2027 (NavalToday).

Le ministère de la Défense britannique a conclu une série de contrats d’une valeur de 1,5 milliard d’euros pour les dix prochaines années avec plusieurs chantiers navals britanniques pour l’entretien de la flotte de soutien logistique et hydrographique britannique (NavalToday). La disponibilité d’une flotte de soutien est un enjeu majeur pour la Royal Navy qui s’équipe aussi de nouveaux moyens, tel le pétrolier-ravitailleur RFA Tidesurge, bâtiment de classe Tide, destiné à l’accompagnement des groupes aéronavals du HMS Queen Elizabeth et du HMS Prince of Wales(RoyalNavy).

Le Rheinland-Pfal de la classe Baden-Württemberg, premier bâtiment d’une série de nouvelles frégates de type F125 pour la marine allemande, devrait entrer en service au premier semestre 2019. Destinées à remplacer les frégates de la classe Bremen type F122, elles auraient dû être livrées en 2014. Outre un matériel défectueux, les retards de livraison impactent directement les capacités opérationnelles de la flotte allemande, limitant ses possibilités de déploiement (Zeit).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Un navire roulier tunisien s’est encastré dans le CLS Virginia, un porte-conteneurs chypriote, le dimanche 7 octobre, à environ 28 km au nord du cap Corse. La France a activé l’accord de coopération RamogePol, qui la lie à Monaco et à l’Italie dans la lutte contre les pollutions marines accidentelles en Méditerranée. Sept navires spécialisés sont sur zone : trois français, trois italiens et un navire de l’Agence européenne pour la sécurité maritime (EMSA) (PREMARMéditerranée).

Neil Chapman, vice-président de la société pétrolière et gazière américaine Exxon Mobil, a affirmé lors d’une visite à Chypre, le 5 octobre, la volonté du groupe de faire débuter les forages dans le bloc 10, en Méditerranée orientale, avant la fin de l’année. Cette annonce intervient deux jours après que le gouvernement chypriote a lancé un appel d’offres concernant le bloc 7, situé dans une zone contestée par Ankara. En février dernier, la marine turque avait empêché un navire de forage de la compagnie italienne ENI de se rendre sur zone (LeFigaro).

La Chine impose depuis le 1er octobre à tous les navires transitant par le port de Shanghai une limite de 0,5 % de soufre dans les carburants marins utilisés afin de respecter les obligations relatives à la nouvelle zone d’émission contrôlée (ECA) du delta du Yangzi Jiang. Cette mesure intervient quinze mois avant l’application par l’Organisation maritime internationale (OMI) de ce taux à l’échelle mondiale (TheMaritimeExecutive).

Si vous souhaitez vous désabonner de tout ou partie des éditions du CESM, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s