LES @MERS DU CESM

image003.jpg

11 septembre 1857 :

Décès d’Ambroise Louis Garneray. De famille parisienne, Garneray s’engage dans la Marine à 13 ans, par goût de l’aventure. Il est pilotin, puis timonier sur les navires du Roi et enfin corsaire. De retour dans la Marine royale, il est fait prisonnier en 1806 à la bataille du Cap Vert. Libéré après huit ans de pontons, il se consacre à l’écriture et à la peinture, s’inspirant de la mer et de ses souvenirs de marin. Ses récits autobiographiques sont des sortes de romans d’aventure. Certains de ses tableaux sont particulièrement connus, comme « La Confiance capturant le Kent » ; il était alors enseigne sous les ordres de Surcouf. 

DÉFENSE ET STRATÉGIE

Arabie Saoudite / Espagne :

La ministre de la Défense espagnole, madame Margarita Robles, a déclaré, ce lundi 10 septembre, que le gouvernement espagnol pourrait revenir sur sa décision de suspendre la vente de 400 bombes à guidage laser à l’Arabie saoudite. Cette annulation de contrat, qui faisait suite aux bombardements menés par la coalition arabe au Yémen quelques semaines auparavant, a suscité de nombreuses protestations en Espagne, les chantiers navals craignant notamment une remise en cause de la commande de cinq corvettes à Navantia. L’Espagne est actuellement le cinquième fournisseur d’armement de Riyad (BourseDirect).

États-Unis / Inde:

Les ministres des Affaires étrangères et de la Défense américains et indiens sont parvenus à un accord, le 6 septembre, afin de renforcer leur coopération militaire, malgré de profonds différents tels que l’achat par l’Inde de pétrole iranien et d’armements russes. Outre la signature du COMCSA (Communications Compatibility and Security Agreement), les deux parties ont convenu d’organiser pour la première fois un grand exercice conjoint en 2019 au large des côtes orientales de l’Inde (Opex360).

Australie :

L’exercice multinational KAKADU 2018 a débuté le 2 septembre au large de Darwin, au nord de l’Australie. Plus de 3000 soldats, 23 navires, 21 avions et un sous-marin de 27 nations du Pacifique Sud-Ouest, de l’Asie du Sud-Est et de l’Indo-Pacifique participent à ces manœuvres. Fait notable : c’est la première fois que la Chine prend part à cet exercice, avec l’apport de la frégate type 054 Huangshan (NavalTechnology).

Benelux :

L’Amirauté Benelux (ABNL, l’état-major commun des marines néerlandaise et belge) dirige depuis le 10 septembre un exercice OTAN de lutte contre les mines au large des côtes belges, en mer du Nord. 500 marins et 10 navires de lutte contre les mines prennent part à cet exercice Sandy Coast 2018 qui s’achèvera le 28 septembre(DefenceBelgium).

INDUSTRIE DE DÉFENSE

La start-up Unseenlabs, spécialisée dans l’interception des signaux, va développer avec le soutien de la Direction générale de l’armement (DGA) des nano-satellites de surveillance maritime. Dotés d’une antenne de détection « révolutionnaire », ils permettront de mieux localiser des navires non-coopérants. La première mise en orbite d’une constellation de vingt nano-satellites, positionnée à plus de 500 km d’altitude, est prévue début 2019 (Opex360).

Les garde-côtes philippins ont réceptionné, le 3 septembre dernier, leur second patrouilleur rapide de type FPB 72 construit par l’industriel français Ocea. Le BRP Panglao, deuxième bâtiment de la classe Boracay, sera admis au service actif en même temps que la tête de série (livrée le 1er juin dernier) à l’occasion de la cérémonie de commémoration de la fondation des garde-côtes philippins, le 17 octobre. Le contrat prévoit la livraison de deux autres unités du même type avant la fin de l’année (NavalToday).

MARINE MARCHANDE ET DOMAINE MARITIME

Le groupe français Engie et la compagnie d’électricité japonaise Electric power development company (J-Power) ont signé, le 6 septembre, un protocole d’accord non exclusif pour développer ensemble des projets éoliens au Japon, en Europe et dans le monde. L’entreprise japonaise souhaite profiter de l’expertise française dans le domaine afin d’atteindre son objectif de développement de 1 000 MW d’énergie renouvelable d’ici 2025 (LeMarin).

La cérémonie de lancement du premier brise-glace construit en Chine, le Xuelong 2 s’est tenue à Shanghai, ce lundi 10 septembre. D’un déplacement de 14 000 tonnes et long de 122,5 mètres, le Xuelong 2 peut briser des glaces d’une épaisseur de 1,5 mètre. Bâtiment de recherche scientifique bien équipé, c’est le deuxième brise-glace à rejoindre la flotte de l’Institut chinois de recherche polaire, après le Xuelong de 15 000 tonnes, construit en Ukraine(TheDiplomat).

La barrière flottante Ocean Cleanup vient de quitter San Francisco, aux États-Unis, remorquée par le Maersk Launcher, pour un essai à taille réelle au large de la Californie avant de rejoindre le Pacifique. Ce dispositif de dépollution, constitué d’un filet long de 600 mètres et haut de 3 mètres, vise à concentrer les déchets de plastique présents en mer pour pouvoir les récupérer. On estime aujourd’hui qu’une « île de plastiques » deux fois plus grande que la France flotte entre la Californie et Hawaï (LeMarin).

Si vous souhaitez vous désabonner de tout ou partie des éditions du CESM, envoyez un mail à l’adresse suivante :cesm.editions.fct@intradef.gouv.fr

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s